Alain Jean-Marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alain Jean-Marie
Description de l'image Alain_Jean-Marie.jpg.
Informations générales
Naissance (71 ans)
Genre musical Jazz
Instruments piano

Alain Jean-Marie est un pianiste de jazz né le à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de huit ans, Alain Jean-Marie apprend le piano en autodidacte. Il fait ses débuts professionnels dans les bals en Guadeloupe reproduisant le répertoire local sur son clavier : biguine, latin jazz, salsa, cha-cha-cha. De 1967 à 1970, il s'établit au Canada, puis revient en Guadeloupe.

Il s'installe à Paris en 1973 et accompagne régulièrement les plus grands : Chet Baker, Sonny Stitt, Art Farmer, Johnny Griffin, Lee Konitz, Bill Coleman, Max Roach, Christian Escoudé...

Il obtient le prix Django-Reinhardt en 1979 et accompagne régulièrement la chanteuse Dee Dee Bridgewater à partir de 1986. La même année, il enregistre en duo avec le contrebassiste Niels-Henning Ørsted Pedersen. En 1990, il enregistre également avec Abbey Lincoln, aux côtés de Clark Terry, Jackie McLean, Billy Higgins et Charlie Haden. Il joue et enregistre également fréquemment avec Barney Wilen. En 1991, il enregistre en trio avec Henri Texier et Aldo Romano. Il enregistre deux albums en duo avec Michel Graillier.

En 1992 paraît Biguine Reflections premier opus d'une série d'enregistrements dans lesquels Alain Jean-Marie fait le lien entre ses racines caribéennes et sa culture be-bop retrouvant l'inspiration déjà apparue dans Piano Biguines en 1969. Il devient un des accompagnateurs incontournables de la scène jazz parisienne. Il participe également à plusieurs enregistrements avec d'autres musiciens guadeloupéens de jazz tels le guitariste André Condouant (Clean & Class - 1997), Roger Raspail (Fanny's Dream - 1997), en 2001 avec le saxophoniste Jocelyn Ménard (Men Art Works - 2002). Il enregistre à New York, en 2002, avec des musiciens essentiellement guadeloupéens, et sous la houlette du trompettiste Franck Nicolas, Jazz Ka Philosophy, un manifeste autour de la fusion gwoka et jazz.

Il travaille également en solo, et enregistre en 1999 Afterblue, pour lequel il reçoit le prix Boris Vian de l'Académie du jazz (1999 - meilleur album de jazz français) et le Djangodor (2000 - meilleur musicien français de jazz). Il récidive en 2004 avec That's What.

En 2010, il publie l'enregistrement de son duo avec la chanteuse Morena Fattorini, sa femme, intitulé Abandon à la nuit, tissage entre différents univers musicaux (chants baroques, airs d’opéra, lied allemand, jazz, improvisation, polyrythmies afro-américaines et caribéennes).

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Piano Biguines (Disques Debs)
  • 1980 : Alain Jean Marie - Grand Prix Django Reinhardt 79 (Disques Debs)
  • 1981 : African Roots in Music avec Ramadolf & Edja Kungali - Jazz Unité 101 (Disques Futura et Marge)
  • 1987 : Latin Alley
  • 1986 : La Note Bleue avec Barney Wilen
  • 1992 : Biguine Reflexions avec Éric Vinceno et Serge Marne
  • 1992 : Dreamtime avec Barney Wilen
  • 1991 The Scene is Clean avec Henri Texier et Aldo Romano
  • 1997 : Fanny's Dream avec Roger Raspail Ensemble - Blue Marge 1006 (Disques Futura et Marge)
  • 1999 : Afterblue (piano solo)
  • 2000 : Biguine Reflexions, Delirio avec Éric Vinceno et Jean-Claude Montredon - Couleurs Music/Polychrome et Universal Music France
  • 2004 : Oiseaux de nuit en duo avec Michel Graillier - Le Chant du Monde
  • 2004 : That's What (piano solo)
  • 2005 : Portrait in Black and White en duo avec Michel Graillier - Emarcy
  • 2006 : Live in Paris avec Ted Curson Ensemble - Blue Marge 1009 (Disques Futura et Marge)
  • 2010 : Abandon à la nuit avec Morena Fattorini, Vincent Ségal, Xavier Desandre-Navarre, et Roger Raspail
  • 2013 : Biguine Reflections- Tropical Blues-

Liens externes[modifier | modifier le code]