The Wandering Earth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Wandering Earth
Titre original 流浪地球
Liúlàng Dìqiú
Réalisation Frant Gwo
Scénario Gong Ge'er
Yan Dongxu
Frant Gwo
Ye Junce
Yang Zhixue
Wu Yi
Ye Ruchang
Acteurs principaux
Sociétés de production China Film Group Corporation
Alibaba Pictures
Pays d’origine Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Genre science-fiction
Durée 125 minutes
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Wandering Earth (sinogramme simplifié : 流浪地球 ; pinyin : Liúlàng Dìqiú, litt. « Terre errante » ou « Terre vagabonde ») est un film de science-fiction chinois réalisé par Frant Gwo en 2019. Il s’agit de l'adaptation de la nouvelle Terre errante de Liu Cixin (récipiendaire du prix Hugo du meilleur roman), publiée en 2000, ainsi que de la première superproduction chinoise de science-fiction, avant Warriors of Future (Hong Kong) qui sort la même année, et de la première à avoir des ambitions internationales. C'est également la première fois que la censure chinoise accepte qu'un film chinois mette en scène la destruction de Pékin et de Shanghai[1].

Produit par le China Film Group Corporation, il sort au cinéma en Chine le . Avec Wu Jing (Wolf Warrior 2) en tête d'affiche, il est premier du box-office chinois de 2019 lors de sa première semaine d'exploitation, bénéficiant cependant de l'absence de concurrence de films étrangers, interdits en Chine durant le Nouvel An. Il devient le deuxième film ayant rapporté le plus en Chine de tous les temps[2] avec des recettes de l'ordre de 630 millions d'euros dont 620 millions ayant été générés en Chine. Sur le plan mondial, il est le troisième film ayant rapporté le plus de l'année 2019[3],[4] derrière les deux productions Disney que sont Avengers: Endgame et Captain Marvel. Par la suite, Netflix rachète les droits du film et le , il est diffusé sur sa plateforme à travers le monde.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Combinaison spatiale du film.

Dans un futur proche, le Soleil vieillit et est sur le point de se transformer en géante rouge, poussant le Gouvernement de la Terre Unie à fusionner en un gouvernement mondial et à lancer un projet visant à sortir la Terre du système solaire et se rendre au système Alpha Centauri, afin de préserver l'humanité. D'énormes propulseurs fonctionnant sur l'énergie de fusion sont construits sur toute la planète pour la déplacer. La population humaine baisse sérieusement en raison des marées catastrophiques qui se produisent après l'arrêt de la rotation de la Terre avec l'allumage des propulseurs, puis plus tard, lorsque la planète s'éloigne du soleil, une grande partie de la surface gèle en raison de la baisse des températures, forçant les humains à vivre dans de vastes villes souterraines construites à proximité des propulseurs.

Liu Peiqiang (Wu Jing), un taikonaute chinois, promet à son fils Liu Qi (Qu Chuxiao (en)) de revenir de sa mission dans une station spatiale pour aider la Terre à se diriger lors de sa sortie du système solaire et remet la tutelle de son fils à son beau-père Han Zi'ang (Ng Man-tat).

Plusieurs années plus tard, la mission de Liu Peiqiang est sur le point de se terminer et il se prépare à retourner sur Terre. Pour célébrer le Nouvel an chinois, Liu Qi, devenu adulte, emmène sa sœur adoptive, Han Duoduo (Zhao Jinmai), en voyage dans un camion volé en utilisant le permis de camionneur de Han Zi'ang. Ils sont arrêtés et rencontrent Tim (Mike Sui (en)) ainsi que Han Zi'ang qui tente sans succès de les faire libérer.

Lorsque la Terre passe près de Jupiter, elle est attirée par la gravité de la planète géante, ce qui provoque des tremblements de terre dévastateurs qui désactivent de nombreux propulseurs. Liu Qi, Han Duoduo, Tim et Han Zi'ang profitent du chaos pour s'échapper en utilisant le camion volé, mais celui-ci est réquisitionné par l'armée pour une opération de sauvetage. Ils doivent alors transporter un composant de moteur vers le propulseur endommagé de Hangzhou, sous la surveillance de soldats commandés par Wang Lei (Li Guangjie). Dans les ruines de Shanghai, ils perdent leur véhicule et, en transportant le composant à travers les immeubles détruits, Han Zi'ang est tué. Avec la nouvelle que le propulseur de Hangzhou est complètement compromis et la ville complètement détruite, le groupe perd temporairement espoir avant de trouver un nouveau véhicule avec lequel l'ingénieur de bord, Li Yiyi (Zhang Yichi), les convainc de transporter un nouveau composant de moteur pour réparer un propulseur planétaire plus grand sur l'île de Célèbes en Indonésie.

Dans l'espace, Liu Peiqiang reçoit l'ordre de l'intelligence artificielle commandant la station spatiale de s'échapper plutôt que de porter assistance aux humains sur Terre. Il sort de son hibernation forcée et tente d'arrêter le vaisseau spatial avec le cosmonaute russe Makarov, qui est tué par les mesures de sécurité automatiques du vaisseau. Liu Peiqiang arrive dans la salle de contrôle, mais ses autorisations ont été révoquées en raison d'actes indisciplinaires et il ne peut rien faire pour annuler le processus de fuite.

Le groupe de Liu Qi arrive à Célèbes pour constater que le propulseur a déjà été complètement réparé comme globalement la plupart des propulseurs de la planète. Cependant, la Terre est en passe de dépasser la limite de Roche de Jupiter et sera détruite de toute façon car la poussée rétablie est incapable de la propulser. Liu Qi, se souvenant des leçons de son père sur la mécanique des propulseurs étant enfant, propose de mettre le feu à l'hydrogène de Jupiter qui en foisonne, ce qui éloignerait la Terre. Li Yiyi propose de concentrer la puissance du propulseur de Célèbes pour allumer un faisceau suffisamment haut pour allumer l'atmosphère de Jupiter. Le groupe subit de nouvelles secousses qui blesse plusieurs membres, et réussit à reconfigurer le propulseur pour exécuter le plan, mais il ne parvient pas à pousser le percuteur pour l'allumer.

En apprenant cela, Liu Peiqiang réussit de persuader le gouvernement de la Terre Unie d'utiliser ses canaux de communication pour faire appel au groupe de Célèbes, même si l'IA embarquée révèle que la tentative n'a aucune chance de succès, en fonction des calculs de probabilités. D'autres équipes de secours et de réparation arrivent et le propulseur est mis en marche mais ne parvient pas à enflammer l'hydrogène. Liu Peiqiang décide alors d'utiliser le moteur de la station spatiale pour enflammer l'hydrogène de Jupiter. Après avoir neutralisé l'IA en brûlant ses circuits à l'aide de la vodka que Makarov a fait passer clandestinement à bord, il pilote la navette spatiale dans le nuage situé entre Jupiter et la Terre et se sacrifie pour enflammer l'atmosphère. La Terre est sauvée de la destruction et continue à progresser vers le système stellaire de destination.

Liu Qi raconte finalement les futures étapes de migration de la Terre, un processus qui durera 2 500 ans et sera toujours entouré d'incertitude.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Wu Jing : Liu Peiqiang
  • Qu Chuxiao (en) : Liu Qi
  • Li Guangjie : Wang Lei
  • Ng Man-tat : Han Zi'ang
  • Zhao Jinmai : Han Duoduo
  • Mike Sui (en) : Tim
  • Qu Jingjing : Zhou Qian
  • Zhang Yichi : Li Yiyi
  • Yang Haoyu : He Lianke
  • Li Hongchen : Zhang Xiaoqiang
  • Yang Yi : Yang Jie
  • Jiang Zhigang : Zhao Zhigang
  • Zhang Huan : Huang Ming

Production[modifier | modifier le code]

Préproduction[modifier | modifier le code]

Afin de garantir la crédibilité scientifique du film, quatre experts de l'Académie chinoise des sciences sont embauchés comme consultants[5]. Les trois mille schémas conceptuels du film et plus de huit mille sous-miroirs sont élaborés avec minutie par une équipe d'art conceptuel de trois cent personnes pendant quinze mois[6].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage principal débute le à Qingdao dans le Shandong[5] et se termine le [7].

Weta Workshop est chargé des combinaisons spatiales, des exosquelettes et des armes futuristes du film[8],[9].

Postproduction[modifier | modifier le code]

Les effets visuels du film sont faits par Base FX (en) (sous la supervision de Varun Hadkar), Bottleship VFX, Dexter Studios, Macrograph, More VFX, Pixomondo (en) et Black Nomad.

La version IMAX 3D du film est réalisée à l'aide du procédé exclusif DMR (Digital Media Remastering)[10].

Musique[modifier | modifier le code]

La bande originale est composée par Roc Chen et Liu Tao[11].

Promotion[modifier | modifier le code]

Le , la première bande annonce officielle du film est présentée au musée de l'aérospatial de Chine (en) de Pékin, ainsi que l'affiche officielle[12].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sorties[modifier | modifier le code]

Le , le distributeur chinois China Media Capital (en) (CMC Pictures) annonce qu’il a obtenu les droits internationaux et prévoit une sortie importante en Amérique du Nord le . La société sortira le film dans vingt-deux villes américaines et dans trois villes canadiennes, ainsi qu’en Australie et en Nouvelle-Zélande[13].

Netflix le diffuse dès le à travers le monde[14].

Critique[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mattis Meichler, « Un film de science-fiction bat tous les records en Chine », sur CNews, (consulté le 9 mai 2019).
  2. (en) « List of highest-grossing films in China », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  3. (en) « Netflix buys streaming rights to world's highest-grossing film of 2019 so far », sur The Independent, (consulté le 21 mai 2019)
  4. (en) « 2019 Highest-grossing films », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  5. a et b (zh-Hans) « 刘慈欣又一科幻神作将搬上银幕 《流浪地球》青岛开机 《同桌的你》导演执导 », sur Mtime,‎ (consulté le 19 janvier 2019).
  6. (zh-Hans) « “做科幻电影不仅仅是没有钱这么简单” 《流浪地球》曝科幻特辑 揭秘筹拍四年幕后 », sur Mtime,‎ (consulté le 19 janvier 2019).
  7. (zh-Hans) 巴塞电影, « 两部重头戏同一天杀青,明年国产片要有大动静 », sur Sohu,‎ (consulté le 19 janvier 2019).
  8. (en) « Sam Gao's Middle Earth, Wandering Earth and WETA », sur Radio New Zealand, (consulté le 29 janvier 2019).
  9. (en) « Weta Workshop Movie and TV projects » », sur Weta Workshop (consulté le 2 février 2019).
  10. (zh) « 《流浪地球》大年初一登陆IMAX影院 IMAX专属海报曝光 装甲背影“风雪夜归人” », sur Mtime,‎ (consulté le 2 février 2019).
  11. (zh) « 刘韬 », sur Maoyan (consulté le 9 mai 2019).
  12. (zh-Hans) « 国产科幻《流浪地球》曝预告定档大年初一吴京"成了是英雄死了是烈士" 作者刘慈欣站台 », sur Mtime,‎ (consulté le 2 février 2019).
  13. (en) « China's First Big-Budget Sci-Fi Movie 'The Wandering Earth' to Get U.S. Release (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 1er février 2019).
  14. « The Wandering Earth », sur Flixable, (consulté le 9 mai 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]