La Forêt sombre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Forêt sombre
Auteur Liu Cixin
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Langue Chinois simplifié
Titre 黑暗森林
Éditeur Chongqing Press
Date de parution
Nombre de pages 470
ISBN 978-7-5366-9396-8
Version française
Traducteur Gwennaël Gaffric
Éditeur Actes Sud
Collection Exofictions
Lieu de parution Arles
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 720
ISBN 978-2-330-08231-4
Série Le Problème à trois corps
Chronologie

La Forêt sombre (titre original : 黑暗森林) est un roman de science-fiction de l'écrivain chinois Liu Cixin publié en 2008[1]. C'est le deuxième d'une trilogie intitulée en anglais Remembrance of Earth's Past, mais les lecteurs chinois se réfèrent généralement à la série en utilisant le titre du premier roman[2]. La traduction française de l'ouvrage à partir du chinois, par Gwennaël Gaffric, est parue en 2017 aux éditions Actes Sud[3].

Résumé[modifier | modifier le code]

La flotte d'invasion trisolarienne est en route vers la Terre : elle mettra environ 400 ans pour l'atteindre. Dans l'intervalle, les intellectrons, des objets technologiques de la taille d'une particule subatomique envoyés sur Terre à une vitesse proche de la lumière, empêchent tout progrès scientifique et espionnent les faits et gestes des humains.

Les Nations unies mettent en place deux programmes visant à contrer l'arrivée de la flotte extra-terrestre. Le premier est un programme de développement d'une force militaire spatiale qui devra affronter la flotte de vaisseaux qui approchent. Le second programme désigne quatre hommes, les Colmateurs, pour élaborer des stratégies secrètes connues d'eux seuls. Trois d'entre eux sont des personnalités puissantes et déjà reconnues, le dernier est un quasi-inconnu pourtant redouté par les Trisolariens. Celui-ci ne sait pas encore qu'il est en possession des concepts de base qui permettront de menacer efficacement les projets d'invasion.

Après une ellipse d'une centaine d'années, le récit reprend lorsque le premier vaisseau de la flotte d'invasion atteint le Système solaire. La flotte terrestre engage sa première bataille spatiale. Après les échecs des trois premiers Colmateurs, un test du plan du dernier d'entre eux fonctionne de manière quasi-magique. La mise en œuvre réelle du plan final est empêchée à la fois par les Trisolariens et les humains qui n'en comprennent pas la nature. Pourtant, la logique en est implacable.

Thème principal[modifier | modifier le code]

Le thème principal de la trilogie, ébauché dans le premier roman, est explicité en détail dans ce deuxième volet. « Aucune civilisation ne doit annoncer sa présence au cosmos sous peine d'être détruite par une civilisation plus avancée aux aguets par prévention d'une compétition à l'expansion. ». C'est la théorie de la forêt sombre, une réponse au paradoxe de Fermi. Le personnage principal l'explique ainsi :

« L’Univers est une forêt sombre dans laquelle chaque civilisation est un chasseur armé d’un fusil. Il glisse entre les arbres comme un spectre, relève légèrement les branches qui lui barrent la route, il s’efforce de ne pas faire de bruit avec ses pas. Il retient même sa respiration. Il doit être prudent, car la forêt est pleine d’autres chasseurs comme lui. S’il remarque une autre créature vivante — un autre chasseur, un ange ou un démon, un bébé sans défense ou un vieillard boiteux, une magnifique jeune fille ou un splendide jeune homme, il n’a qu’un seul choix : ouvrir le feu et l’éliminer. Dans cette forêt, l’enfer c’est les autres. Une éternelle menace. Chaque créature qui dévoile son existence est très vite anéantie. Voici la cartographie de la société cosmique. C’est la réponse au paradoxe de Fermi. »

— Luo Ji, La Forêt sombre, p. 495

La théorie est construite sur deux thèses principales :

  • la chaîne de suspicion : à cause des grandes distances entre les étoiles, deux civilisations qui entrent en contact supposeront forcément que l'autre est malveillante ;
  • l'explosion technologique : les avancées très rapides en matières de technosciences ne permettent pas à une civilisation de maintenir une suprématie technologique sur les autres civilisations. Chaque civilisation est donc potentiellement menacée par toutes les autres.

La conséquence logique de ce raisonnement est que dès la découverte d'une autre forme de vie civilisée, une civilisation doit immédiatement tenter de la détruire, laissant l'Univers être éternellement une forêt sombre.

L'auteur a dit que son travail avait été influencé par l'histoire humaine, « spécialement la rencontre d'une civilisation avancée avec les habitants originaux d'un endroit »[4].

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Prologue[modifier | modifier le code]

Le prologue se passe au début de la crise trisolarienne, à l'issue du premier roman Le Problème à trois corps.

  • Ye Wenjie (叶文洁) – Astrophysicienne, née en 1947, un des personnages principaux du roman précédent. C'est elle qui est à l'origine de la première communication avec les Trisolariens.
  • Luo Ji (罗辑) – Astronome et sociologue, est amené à rencontrer Ye Wenjie. Ye Wenjie lui suggère d'étudier la sociologie extraterrestre et lui donne deux axiomes de base à considérer pour cette nouvelle discipline:
    • la survie est le principal besoin d'une civilisation
    • chaque civilisation cherche à croître s'étendre alors que la quantité de matière espace dans l'univers est limité.
  • Mike Evans (麦克·伊文斯) – Principal mécène et leader de l'Organisation Terre-Trisolaris (OTT), découvre au cours d'une discussion avec les intelectrons trisolariens, que les trisolariens sont incapables de dissimulation et de tromperie.

Première partie : Les Colmateurs[modifier | modifier le code]

L'action se passe au début de la crise trisolarienne, les gouvernements des nations terriennes, ont décidé de fusionner leurs armées pour constituer une force spatiale qui sera capable de défendre la Terre dans quatre cents ans à l'arrivée annoncée de la flotte trisolarienne. Les principaux personnages de cette partie du roman sont:

  • Chang Weisi (常伟思) – Général de l'armée populaire de libération
  • Zhang Beihai (章北海) – Commissaire politique dans la Marine chinoise, luttant contre le défaitisme et contre l'évasionnisme (tentative de certains d'échapper à l'arrivée des trisolariens en fuyant la Terre avec des vaisseaux interstellaires, attitude déclarée crime contre l'humanité par les Nations-Unies)
  • Zhang Yuanchao (张援朝) – Travailleur nouvellement retraité d'une usine chimique à Pékin.
  • Wu Yue (吴岳) – Capitaine dans la Marine chinoise
  • Ding Yi (丁仪) – Spécialiste en physique théorique

Parallèlement les Nations Unies, averties que l'esprit humain est le seul lieu que l'on peut dissimuler aux intellectrons trisolariens, décident de nommer quatre hommes, les « colmateurs (面壁者) » ou « Wallfacers », pour définir la stratégie de défense face à l'invasion trisolarienne à venir ; la première partie décrit la nomination et les débuts de Luo Ji comme Colmateur. Parmi les autres personnages, on peut citer :

  • Shi Qiang (史强), surnommé Da Shi (大史) – Chef de la sécurité du programme Colmateur
  • Zhuang Yan (庄颜) – Diplômée de l'Académie centrale des Beaux-Arts, épouse de Luo Ji
  • Kent (坎特) – Membre de l'équipe de sécurité du programme Colmateur protégeant Luo Ji
  • Dongfang Yanxu (东方延绪) – Capitaine du vaisseau spatial Sélection naturelle
  • Frederick Tyler (弗雷德里克·泰勒) – Ancien secrétaire à la défense des États-Unis nommé Colmateur, prône un programme de défense spatiale, fondée sur une armée de kamikazes pour attaquer la flotte ennemie à son arrivée dans le système solaire..
  • Manuel Rey Diaz (雷迪亚兹) – Ancien président du Venezuela nommé Colmateur, soutient un programme de défense nucléaire
  • Bill Hines (比尔·希恩斯) – Neurobiologiste anglais nommé Colmateur, soutient un programme d'intelligence artificielle.

Pour faire face aux quatre Colmateurs, les Trisolariens ont nommé parmi leurs partisans humains quatre fissureurs (« Wallbreaker» en anglais) chargés de décrypter et neutraliser l'action de chaque Colmateur, et appuyés par les intellectrons

Afin d'être prêts à agir au moment de la confrontation avec la flotte trisolarienne, les Colmateurs se font mettre en hibernation pour être réveillé lors de l'arrivée d'une sonde trisolarienne envoyée en avant-garde de la flotte d'invasion.

Deuxième partie : La malédiction[modifier | modifier le code]

Les plans des Colmateurs Frederick Tyler et Rey Diaz sont mis à jour par les Fissureurs, le premier étant d'attirer les Trisolariens dans un piège à la suite de fausses trahisons multiples, le deuxième étant de provoquer la destruction du Soleil à partir de mégabombes nucléaire sur Mercure, destruction qui aurait entraîné la destruction de la flotte Trisolarienne, mais aussi celle de la Terre.

La plan de Bill Hines est l’implantation neuronale (une opération appelée « poinçonnage ») sur chaque humain d'un sentiment de triomphalisme, qui doit conduire à la victoire dans le combat final de l'humanité. Dans cette attente, le Colmateur se fait mettre en hibernation.

Luo Ji semble ne pas avoir de plan, ce qui inquiète les Trisolariens qui tentent plusieurs foi de le faire tuer. Luo Ji demande l'utilisation de l'amplificateur solaire pour envoyer un message à la galaxie, message contenant la position d'une étoile 187J3X située à 200 années-lumière de la Terre. Quand on lui demande quel est le but de ce message, il répond c'est une malédiction. Ensuite, Luo Ji se fait également mettre en hibernation pour 200 ans.

Troisième partie : la forêt sombre[modifier | modifier le code]

200 ans plus tard, Luo Ji est réveillé pour découvrir un monde radicalement changé. Il y a eu un effondrement écologique massif à la suite de la militarisation totale de la Terre, transformant une grande partie de la surface en désert et réduisant la population humaine à 3 milliards de personnes (le « Grand Ravin »). Les États-nations ont creusé de grandes cavernes où des villes hyper-technologiques ont été établies. La Terre possède 3 flottes indépendantes de plusieurs milliers de vaisseaux spatiaux.

Bill Hines, au lieu d'implanter le triomphalisme a implanté le défaitisme chez nombre d'humains. Zhang Beihai a été sorti d'hibernation pour lutter contre les militaires suspectés de défaitismes. Il est nommé au commandement d'un vaisseau amiral de la flotte, le Sélection Naturelle, mais Zhang Beihai, s'avère être un défaitiste, et dès qu'il le peut, il fait fuir son vaisseau dans l'espace pour échapper à la menace trisolarienne. Les Nations-unies dépêchent quatre vaisseaux à la poursuite du Sélection Naturelle.

Une sonde trisolarienne, ayant la forme d'une gouttelette de quelque mètres de diamètre est annoncée en avance sur la flotte. Deux mille vaisseaux terriens sont envoyés à la rencontre de cette gouttelette qui paraît inoffensive. Mais soudainement, la gouttelette détruit tous les vaisseaux terriens, les uns après les autres, en les traversant. Seuls deux vaisseaux en réchappent en fuyant vers l'espace profond.

Pendant les 200 ans, l'étoile 187J3X1 a été détruite par une « Particule de Lumière » envoyée par une autre civilisation extraterrestre. Luo Ji explique sa théorie : comme les chasseurs dans une « forêt sombre », une civilisation extraterrestre ne peut jamais être certaine des véritables intentions d'une autre civilisation extraterrestre. Les distances extrêmes entre les étoiles créent une « chaîne de suspicion » insurmontable, où deux civilisations ne pouvant pas communiquer pour dissiper la méfiance réciproque, la première civilisation qui en détectera une autre sera conduite à la détruire de façon préventive pour éviter le risque inverse. Cette volonté des civilisations galactiques de rester caché explique le paradoxe de Fermi.

La sonde trisolarienne ensuite se positionne au point de Lagrange Terre-Soleil, ceci afin d'empêcher l'utilisation du Soleil comme amplificateur de signaux terrestres ; les Trisolariens veulent alors empêcher la révélation de leur existence à la forêt sombre.

Luo Ji, rétabli comme Colmateur, collabore ensuite à un moyen de détection des nouvelles sondes trisolariennes, ce moyen consistante à faire exploser des bombes nucléaires chargés d'une matière récoltée sur Neptune pour créer de gigantesques nuages de poussières que les sondes illumineraient lors de leur passage. Luo Ji s'affaire au positionnement de ces bombes-satellites, mais le projet qui n'est pas mené jusqu'à son terme s'avère inefficace pour détecter les sondes. Alors que tout semble perdu Luo Jin se met un pistolet sur le cœur, et appelle les intellectrons pour avertir les Trisolariens que les satellites ont été placés de sorte que les nuages de poussières occultent le Soleil d'une façon visible partout dans la galaxie, indiquant les coordonnées d'Alpha du Centaure et vouant le monde Trisolariens à la destruction par la Forêt Sombre. Si Luo Ji venait à mourir, le système serait activé automatiquement (dispositif appelé « berceau », c'est une veille automatique ou dead man's switch)

Les trisolariens acceptent immédiatement la négociation : ils détournent leur flotte d'invasion et aident l'humanité via des transferts de technologies.

Cinq ans plus tard[modifier | modifier le code]

Les scientifiques humains ont construit une antenne gravitationnelle avec l'appui scientifique des Trisolariens.

Éditions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bibliography: 黑暗森林 », sur Internet Speculative Fiction Database (consulté le 10 juin 2018)
  2. (en) « The Worst of All Possible Universes and the Best of All Possible Earths: Three Body and Chinese Science Fiction », Tor.com, (consulté le 5 janvier 2019)
  3. « La Forêt sombre » sur le site NooSFere (consulté le ).
  4. (en) Ross Andersen, « What Happens If China Makes First Contact? », The Atlantic,‎ (ISSN 1072-7825, lire en ligne, consulté le 16 janvier 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]