Lisa Bonet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lisa Bonet
Nom de naissance Elisabeth Michelle Boney
Naissance (53 ans)
San Francisco (Californie)
Nationalité Américaine
Profession Actrice et réalisatrice
Films notables Angel Heart, Ennemi d'État
Séries notables Cosby Show, Life on Mars

Elisabeth Michelle Boney et depuis 1995 Lilakoi Moon, connue sous son nom professionnel de Lisa Bonet née le à San Francisco, en Californie, est une actrice et réalisatrice américaine révélée par son rôle de Denise Huxtable dans la série télévisée le Cosby Show.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Elisabeth Michelle « Lisa » Boney est née d'un père ascendance afro-américaine et cherokee, Allen Boney, chanteur d'opéra, et d'une mère juive américaine, Arlene (née Litman), institutrice et professeure de musique, ses parents se séparent alors qu'elle est encore en bas-âge, sa mère l'élève seule à Reseda, un quartier de Los Angeles[1],[2],[3],[4].

Après ses études secondaires à la Birmingham High School (en) de Van Nuys, elle suit des cours au Celluloid Actors' Studio de North Hollywood en Californie[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

La révélation télévisuelle (1985-1991)[modifier | modifier le code]

À l'âge de dix-sept ans, Elisabeth Boney décroche le rôle de la fille cadette Denise, dans la nouvelle sitcom Cosby Show, lancée en 1985 par la chaîne américaine NBC. Le programme connait un large succès aux États-Unis, et fait des acteurs de la comédie des stars.

Denise Huxtable ayant l'âge d'entrer à l'université, la chaîne décide de lancer une série dérivée, nommée Campus Show, connue également sous le nom de A Different World, qui serait centrée sur la vie de Denise en tant qu'étudiante au Hillman College, un établissement universitaire fictif. Lisa quitte le Cosby Show pour jouer dans cette nouvelle série, mais elle se retire à la fin de la première saison, quittant par là-même la télévision pour commencer une nouvelle carrière dans le cinéma[1],[5].

Après l'étalage public d'accusations d'agressions sexuelles portées contre Bill Cosby, Lisa Bonnet a assuré qui si parfois elle se sentait gênée par son énergie, elle n'a jamais été sujette à des écarts de conduite de sa part et se dit dégoûtée voire indignée par la teneur des accusations portées contre lui[6],[7].

Les débuts au cinéma (1992-2006)[modifier | modifier le code]

En 1987, Lisa fait ses débuts au cinéma en tenant le rôle de la prêtresse vaudou Epiphany Proudfoot, un des rôles principaux du film d'Alan Parker Angel Heart (film), où elle joue aux côtés de Mickey Rourke, Robert De Niro et Charlotte Rampling[8]. Les scènes sensuelles et sexuelles signent sa rupture de sa vie d'avant d'adolescente pudique, dans la foulée, elle pose nue pour la couverture du magazine Rolling Stone du [9],[10].

Lisa continue sa carrière cinématographique en interprétant le rôle de Rachel F. Banks, dans le film Ennemi d'État, réalisé par Tony Scott, sorti en 1998, où elle joue aux côtés de Will Smith, Gene Hackman, Jon Voight[11].

Puis en 2000, elle tient le rôle de Marie DeSalle dans le film High Fidelity comédie romantique de Stephen Frears elle joue aux côtés de John Cusack, Iben Hjejle, Catherine Zeta-Jones, Tim Robbins, Jack Black, etc,[12],[13].

En 2003, elle tient un second rôle dans le film Biker Boyz de Reggie Rock Bythewood (en), où elle joue aux côtés de Laurence Fishburne, Derek Luke, Meagan Good, Orlando Jones[14],[15],[16].

Le cinéma et le retour à la télévision[modifier | modifier le code]

Elle renoue avec la télévision en jouant un rôle récurrent dans la première saison de la série policière fantastique Life on Mars (adaptation de la série britannique Life on Mars[17]) produite par ABC et diffusée de 2008 à 2009 elle joue aux côtés de Jason O'Mara, Michael Imperioli, Gretchen Mol et Harvey Keitel[18],[19]

En 2014, elle joue dans le film, Road to Paloma (en), réalisé par son époux Jason Momoa, où elle joue aux côtés de son mari, de Sarah Shahi, Michael Raymond-James, etc,[20],[21].

En 2014, elle tient le rôle récurrent de Sky Van Der Veen dans sept épisodes de la série télévisée The Red Road où Jason Momoa tient un des rôles principaux[22],[23].

En 2016, elle apparaît dans deux épisodes de la saison 5 de comédie dramatique Girls, mais tient aussi un rôle récurrent dans la quatrième saison de la série dramatique Ray Donovan.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1985, Lisa devient la compagne du chanteur américain Lenny Kravitz. Ils se marient le , le jour du 20e anniversaire de l'actrice, à Las Vegas. Le , elle donne naissance à leur fille : Zoë Kravitz, qui est actrice, chanteuse et mannequin. Le couple se sépare en 1991, et divorce à l'amiable en 1993.

Depuis 2005, elle partage la vie de l'acteur américain Jason Momoa. Ensemble, ils ont deux enfants : une fille, Lola Iolani Momoa, née le , et un garçon, Nakoa-Wolf Manakuaupo Namakaeha Momoa, né le . Le couple se marie en novembre 2017, à Topanga, dans leur demeure, lors d'une cérémonie intime.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant qu'actrice[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]
Téléfilms[modifier | modifier le code]

En tant que réalisatrice[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) « Lisa Bonet », sur Biography (consulté le 23 février 2020).
  2. (en-US) Victor Valle, « Bonet's 'Angel' heartache », Los Angeles Times, (consulté le 23 février 2020).
  3. a et b (en-US) « Bonet, Lisa | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 23 février 2020).
  4. (en) « Lisa Bonet shares eight thoughts on parenthood », sur The Jerusalem Post (consulté le 23 février 2020).
  5. (en-US) Diane Haithman, « Different Touch to 'Different World' », Los Angeles Times, (consulté le 23 février 2020).
  6. (en-US) Nick Vadala, « Lisa Bonet on Bill Cosby: 'That type of sinister, shadow energy cannot be concealed' », sur https://www.inquirer.com (consulté le 23 février 2020).
  7. (en-US) Nick Vadala, « Lisa Bonet reportedly ‘disgusted and concerned’ with Bill Cosby allegations, says daughter Zoë Kravitz », sur https://www.inquirer.com (consulté le 23 février 2020).
  8. (en-GB) Adam White, « Bill Cosby versus the devil: Lisa Bonet, voodoo sex, and the making of Angel Heart », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le 23 février 2020)
  9. (en-US) Julian Kimble, « Lisa Bonet’s May 1988 cover of ‘Rolling Stone’ is timeless in its confident rebellion », The Undefeated,‎ (lire en ligne, consulté le 23 février 2020)
  10. (en-US) Rolling Stone et Rolling Stone, « Why Zoe Kravitz Wanted to Be Naked on the Cover of Rolling Stone », sur Rolling Stone, (consulté le 23 février 2020)
  11. (en-US) Roger Ebert, « Enemy of the State movie review (1998) | Roger Ebert », sur www.rogerebert.com (consulté le 23 février 2020)
  12. (en-GB) Peter Bradshaw, « High Fidelity », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 23 février 2020)
  13. (en-US) Stephen Holden, « FILM REVIEW; The Trivially Hip: A Music Geek's Warped Love Life », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 23 février 2020)
  14. (en-US) Stephen Holden, « FILM REVIEW; Father and Son Race to Decide Who Will Take Charge of the Motorcycle Club », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 23 février 2020)
  15. (en-US) Roger Ebert, « Biker Boyz movie review & film summary (2002) | Roger Ebert », sur www.rogerebert.com (consulté le 23 février 2020)
  16. « Biker Boyz », sur www.reelingreviews.com (consulté le 23 février 2020)
  17. (en-GB) Jason Deans, « Life on Mars goes stateside », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 23 février 2020)
  18. (en) « The Return of ... Lisa Bonet », sur PEOPLE.com (consulté le 23 février 2020)
  19. (en-US) Alessandra Stanley, « Imports Suffering Identity Problems », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 23 février 2020)
  20. (en-US) Jeannette Catsoulis, « A Fugitive Who Stops to Smell the Flowers », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 23 février 2020)
  21. (en-US) « Review: An easy, enjoyable journey on the 'Road to Paloma' », sur Los Angeles Times, (consulté le 23 février 2020)
  22. (en) Maane Khatchatourian et Maane Khatchatourian, « Jason Momoa, Lisa Bonet Celebrate SundanceTV’s ‘Red Road’ », sur Variety, (consulté le 23 février 2020)
  23. (en-US) Alison Willmore et Alison Willmore, « Can SundanceTV’s New Drama ‘The Red Road’ Live Up To Its Impressive Pedigree? », sur IndieWire, (consulté le 23 février 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]