Lignières-la-Carelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lignières.

Lignières-la-Carelle
Lignières-la-Carelle
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Mamers
Intercommunalité Communauté urbaine d'Alençon
Commune Villeneuve-en-Perseigne
Statut Commune déléguée
Maire délégué Martine Linquette
Code postal 72610
Code commune 72162
Démographie
Gentilé Ligniérois
Population 384 hab. (2015)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 26′ 06″ nord, 0° 10′ 31″ est
Altitude Min. 135 m
Max. 156 m
Superficie 6,75 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Villeneuve-en-Perseigne
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 15.svg
Lignières-la-Carelle

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 15.svg
Lignières-la-Carelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Lignières-la-Carelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Lignières-la-Carelle
Liens
Site web lignieres-la-carelle.e-monsite.com

Lignières-la-Carelle est une ancienne commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 384 habitants[Note 1].

Elle a fusionné le [1] sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales avec les communes de Chassé, La Fresnaye-sur-Chédouet, Montigny, Roullée et Saint-Rigomer-des-Bois pour créer la commune nouvelle de Villeneuve-en-Perseigne, dont elle est devenue une commune déléguée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les principaux lieux-dits de Lignières-la-Carelle sont les Aîtres, la Giraudière, Trois Sous, Manoir de la Juisselerie.

Communes limitrophes de Lignières-la-Carelle
Chenay Chenay, Montigny (Villeneuve-en-Perseigne) Montigny (Villeneuve-en-Perseigne)
Le Chevain Lignières-la-Carelle Chassé (Villeneuve-en-Perseigne)
Le Chevain,
Saint-Rigomer-des-Bois (Villeneuve-en-Perseigne)
Saint-Rigomer-des-Bois (Villeneuve-en-Perseigne) Chassé (Villeneuve-en-Perseigne) ,
Saint-Rigomer-des-Bois (Villeneuve-en-Perseigne)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme de Lineriis en 1084[2]. Le toponyme Lignières indique un lieu planté en bois qui devait former alors l'extrémité de la forêt de Perseigne ou d'un ancien linarium, linaria, un « lieu où on cultive le lin ». Il s'agit d'un ancien linarium, linaria, un « lieu où on cultive le lin »[3],[2]. Carelle est issu du nom d'un seigneur Carel[2]. En ancien français, l'article défini pouvait avoir l'usage de démonstratif[4] : « Lignières, celle de Carel »[5].

Le gentilé est Ligniérois[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Lignieres-la-Carelle
Blason de Lignieres-la-Carelle Blason D'azur au léopard d'or surmonté d'une chapelle d'argent essorée de gueules et accostée de deux arbres de sinople, soutenu d'une divise ondée, alésée et entée aux extrémités d'argent chargée de deux poissons d'or ; à la bordure réduite cousue de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 2001 Marcel Legeay    
mars 2001[7] mars 2008 Jean-Luc Lambert SE Rédacteur juridique
mars 2008[8] en cours
(au 13 janvier 2015[9])
Martine Linquette SE Technicienne en imagerie médicale
Les données manquantes sont à compléter.
Liste des maires délégués
Période Identité Étiquette Qualité
2015 en cours Martine Linquette[9] SE Technicienne en imagerie médicale

Le conseil municipal de Lignières-la-Carelle, intégré à celui de Villeneuve-en-Perseigne le , est composé de onze membres dont le maire délégué et trois adjoints[10].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, la commune comptait 384 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Lignières-la-Carelle[11]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
150253246222231275271257259
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
266295282274256252228244222
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
242249235195187165161195178
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
180186159224289353372400384
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Gervais-et-Saint-Protais des XIe-XIIe siècles, avec des remaniements au XXe siècle. Cette église se trouve dans le centre-bourg entre la salle polyvalente et l'ancienne école. Il y a peu de temps, un nouveau système d'éclairage de l'église a été mis en place et il permet de la voir jusqu'à environ 6 km à la ronde.
  • Mairie-école du XIXe siècle : l'ancienne mairie se trouvant à proximité du terrain de football, sert aujourd'hui de salle d'exposition pour un peintre résidant à Lignières-la-Carelle.
  • Manoir de la Juisselerie des XVIe et XVIIe siècles, classé par le conseil général de la Sarthe.
  • Ferme du Bois Girard XVIIIe siècle.

Le tourisme à Lignières-la-Carelle concerne les personnes à la recherche de nature et de calme, voire de pratique de pêche (la Sarthe et de nombreux étangs se trouvent à Lignières-la-Carelle et dans ses environs).

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 22 septembre 2014 portant création de la commune nouvelle de Villeneuve-en-Perseigne.
  2. a b et c Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. Stéphane Gendron, Les noms des lieux en France: essai de toponymie, Page 226
  4. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 62
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 162
  6. « Site municipal », sur lignieres-la-carelle.e-monsite.com, commune de Lignières-la-Carelle (consulté le 6 décembre 2015)
  7. « https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/lignieres-la-carelle-72610/jean-luc-lambert-annonce-sa-candidature-1955886 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 décembre 2015)
  8. « Martine Linquette, élue maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 décembre 2015)
  9. a et b « La commune a les yeux tournés vers l'intercommunalité », sur ouest-france.fr (consulté le 6 décembre 2015).
  10. « Lignières-la-Carelle (72610) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 décembre 2015)
  11. Date du prochain recensement à Lignières-la-Carelle, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 .