Ligne de Vierzon à Saint-Pierre-des-Corps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Vierzon à Saint-Pierre-des-Corps
Image illustrative de l'article Ligne de Vierzon à Saint-Pierre-des-Corps
La ligne en gare de Montrichard, en direction de Tours.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Vierzon, Gièvres, Tours
Historique
Mise en service 1869
Électrification 2008
Concessionnaires PO (1857 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 593 000
Longueur 113,8 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 kV – 50 Hz
Pente maximale 6
Nombre de voies Double voie
Signalisation BAPR-VB
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic Intercités, TER, Fret

La ligne de Vierzon à Saint-Pierre-des-Corps est une ligne de chemin de fer française, transversale d'importance moyenne et maillon de la liaison Nantes - Lyon. Elle suit la vallée du Cher en restant cantonnée sur sa rive droite sur l'intégralité de son tracé. L'origine des points kilométriques est située à Paris-Austerlitz et la distance comptée via Vierzon.

Elle constitue la ligne 593 000[1] du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la suite de la déconfiture financière de la Compagnie du chemin de fer Grand-Central de France, son démantèlement est organisé en 1857 au profit de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans et de la constitution de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée. Dans ce cadre, la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans reçoit, à titre complémentaire, notamment la concession à titre éventuel d'une ligne de Tours à Vierzon par la convention signée le 11 avril 1857 avec le ministre des Travaux publics. Cette convention est approuvée par décret le 19 juin 1857[2].

Construite en 1860 et mise en service le , la ligne a d'abord été à voie unique avant d'être mise à double voie entre 1868 et 1907, date de construction du pont métallique de Montrichard à double voie.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

La ligne est à double voie sur l'intégralité du tracé, et électrifiée en 2 x 25kV 50Hz. La signalisation est de type BAPR (block automatique à permissivité restreinte). L'équipement est donc caractéristique d'une artère à trafic moyen, après des modernisations tardives : outre la caténaire mise en service en 2008, la signalisation mécanique a été éradiquée seulement en 1998. Ainsi, jusqu'à la fin des années 1990, une imposante ligne télégraphique longeait les voies, donnant une ambiance d'autrefois à l'environnement ferroviaire. Cette première modernisation avant l'électrification mise en œuvre une dizaine d'années plus tard a donné lieu à la dépose de nombreuses installations en débord, notamment dans les gares.

Électrification[modifier | modifier le code]

Dans le cadre plus vaste de la modernisation de la liaison Nantes - Lyon, elle a été électrifiée en 25 kV 50 Hz. Les travaux ont commencé en septembre 2006 la mise sous tension a eu lieu le .

L'alimentation est réalisée par la sous-station unique des Terres-Noires de 2 fois 30 MVA située près de Villefranche-sur-Cher, pour la partie électrifiée en courant 25 kV alternatif. Les tronçons extrêmes électrifiés en courant continu 1,5 kV sont alimentés par la sous-station existante de Vierzon et par celle des Épines-Fortes à Saint-Pierre-des-Corps.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-34-1), volume 1, page 210.
  2. « N° 4796 - Décret impérial qui approuve la convention passée, le 11 avril 1857 entre le ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics, et la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans : 19 juin 1857 », Bulletin des lois du l'Empire Français, Paris, Imprimerie impériale, série XI, vol. 10, no 522,‎ , p. 244 - 274.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]