Les femmes s'en mêlent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les femmes s’en mêlent
LFSM
Genre Rock
Lieu Dans 38 villes en 2014, dont Paris
Période Mars-avril
Date de création 1997
Fondateurs Stéphane Amiel
Site web Site officiel

Les femmes s’en mêlent (LFSM) est un festival itinérant ouvert à un large éventail de musiques, se déroulant dans plusieurs villes. Il met en valeur des artistes féminins.

Objectif du festival[modifier | modifier le code]

C’est un festival ouvert à un éventail de musiques allant du rock à l'électro en passant par le folk, la samba, le blues, le hip-hop, le shoegazing ou le rock psychédélique[1]. Il met en valeur des artistes de la scène rock féminine et indépendante[2]. Le festival prend soin également d’associer dans sa programmation des figures marquantes et historiques, et de « jeunes pousses »[3].

L'organisation du festival ne correspond pas initialement à une volonté politique d'agir en faveur de l'égalité hommes / femmes, mais de mettre en exergue la création féminine. Le festival a également organisé une soirée en hommage aux Pussy Riot, et il est associé depuis quelques années à une organisation non gouvernementale, Women's Worldwide Web (W4), impliquée sur la promotion féminine dans le monde[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Le festival a démarré le 8 mars 1997, une soirée à Paris organisée par Stéphane Amiel [5], à l’occasion de la Journée internationale de la femme[6]. Il s’appuie alors sur une programmation uniquement francophone (La Grande Sophie, Cornu, Claire Diterzi)[7]. La programmation de 1998 est également ramassée sur Paris. Puis les organisateurs décident d'étendre les spectacles sur plusieurs jours et plusieurs lieux, à Paris et en province, et, de façon plus limitée, dans des pays limitrophes, Bruxelles, Genève, etc. Et il élargit rapidement sa sélection à des artistes internationaux[8], dont, année après année, une filière nordique[9],[8], mais aussi des mises en avant d’artistes d’Angleterre, du Japon, d’Australie, etc.[10], se produisant quelquefois, au grand plaisir du fondateur, pour la première fois en France. C'est « un festival pêcheur de perles », selon l’expression du critique musical Françoise-Marie Santucci[11]. Depuis 1997, le festival a lieu tous les ans en mars ou avril, sauf en 2000, année sans festival à la suite de l'exercice 1999 caractérisé par un déficit financier[12].

Principaux groupes ou artistes par édition[modifier | modifier le code]

1997 : 1re édition

1998 : 2e édition

  • Quatre soirées à Paris.
  • Smoke City - Pooka - Bettie Serveert - Candie prune - Spring - Dj Ilana - Barbara Power - Natalia La Tropikal' - Le Molokino - Piet.So.

1999 : 3e édition[12]

  • Deux soirées à Paris, et le festival devient itinérant : Bruxelles, Alençon, Nantes, Nancy, Lille, Colmar et Vendôme.
  • Magga Stina - Meira Asher - Edith Frost - Katell Keineg - Ezther Balint

2001 : 4e édition[13]

2002 : 5e édition[14]

2003 : 6e édition[15]

2004 : 7e édition[11]

2005 : 8e édition[16]

2006 : 9e édition[17]

  • Spectacles à Paris, Amiens, Annecy, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dieppe, Dijon, Évreux, Grenoble, Lyon, Marseille, Mulhouse, Nantes, Nevers, Orléans, Poitiers, Rennes, Saint- Lô, Strasbourg, Tourcoing, Vendôme, Lausanne, Zurich.
  • Mona Soyoc de Kas Product - Elli Medeiros - Isobel Campbell - Sarah Slean - Wendy McNeill.

2007 : 10e édition[18],[3]

2008 : 11e édition [10]

2009 : 12e édition [19]

2010 : 13e édition [9]

  • Spectacle à Paris et Berlin, et dans une vingtaine de villes de province, dont Ajaccio, Cluses, Laval ou La Roche-sur-Yon.
  • Jenny Wilson - Lonelady - The Tiny - Taxi Taxi ! - Vuk, Dag För Dag - ....

2011 : 14e édition [20]

  • Spectacles à Ajaccio, Amiens, Aubenas, Belfort, Bordeaux, Brest, Clermont-Ferrand, Cluses, Grenoble, La Roche-Sur-Yon, Le Havre, Lyon, Metz, Montpellier, Nantes, Reims, Riorges, Saint-Etienne, Saint-Lô, Strasbourg, Tourcoing, Vendôme.
  • Austra - Prince Miiaou - Phoebe Killdeer & The Short Straws - Clara Luzia - Anika - Serafina Steer - ...

2012 : 15e édition [8],[6]

  • Spectacles à Paris (six salles, dont l’Alhambra, le Point éphémère, l’Institut suédois…) et dans 32 autres villes en province (Brive-la-Gaillarde, Arles, Feyzin, Grenoble, Mâcon, Ajaccio…).
  • Dum Dum Girls - Christine and the Queens - Dark Dark Dark - Mirel Wagner - Mensch - Thus : Owls - My Brightest Diamond - Dillon - Ela Orleans - Giana Factory - Light Asylum - Beth Jeans Houghton - ...

2013 : 16e édition [21],[22]

2014 : 17e édition [1],[2]

  • Spectacles dans 36 villes : Paris, Grenoble, Belfort, Feyzin, Tours, Lille, Toulouse, Poitiers, Brest, La Roche-sur-Yon, Le Havre, Périgueux, Creuil, Besançon, Ajaccio, Aubenas, Vendôme, Bordeaux, Bourges, Strasbourg, Dijon, Hyères, Nantes, Amiens, Tourcoing, Reims, Rezé, Verneuil-sur-Avre, Carouge, Laval, Lorient, Metz, Saint-Lô, Clermont-Ferrand, La Rochelle, Toulouse.
  • Liz Green - Cults - Emily Jane White - Angel Olsen - Karol Conka - Lorelle Meets the Obsolete - Nadine Shah - Suzanne Combo - Léonie Pernet - Julianna Barwick -...

2015 : 18e édition [23]

  • Spectacles dans 36 villes : Paris, Belfort, Grenoble, Lille, Saint-Lô, Bordeaux, Hyères, Amiens, Rennes, Pau, Carouge, Allonnes, Vendôme, La Roche-sur-Yon, Lorient, Limoges, Bordeaux, Nantes, Lyon, Roubaix, Brest, Metz, Périgueux, Verneuil-sur-Avre, Annecy, Le Havre, Coustellet, Strasbourg, Agen, Castres, Riorges.
  • Andrea Balency, Berbieturix, CAR, Cléa Vincent, Cosmetics, Courtney Barnett, Findlay, Gazelle Twin, Jeanne Added, Jenny Lysander, Jessica Pratt, Lidwine, Little Simz, Mansfield TYA, Maud Geffray, Rachael Dadd, Robi, RONiiA, Sallie Ford, Shopping, Solange La Frange, Yhis Is The Kit, Véronique Vincent & Aksak Maboul, YELLI YELLI, Your Fault -...

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles de journaux[modifier | modifier le code]

Sources sur le web[modifier | modifier le code]