Helena Noguerra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Helena et De Vasconcelos.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article biographique nécessite des références supplémentaires pour vérification (février 2011).

Améliorez cet article en ajoutant des sources sûres. Toute information controversée sans source ou d'une source de mauvaise qualité à propos d'une personne vivante doit être supprimée immédiatement, en particulier si celle-ci est potentiellement diffamatoire. Pour une aide complémentaire consultez également Wikipédia:Notoriété des personnes.

Helena Noguerra
Description de cette image, également commentée ci-après

Helena Noguerra en 2012.

Informations générales
Nom de naissance Helena Nogueira
Naissance

(46 ans)
Bruxelles, Belgique

Portugaise
Activité principale Chanteuse, actrice, écrivain, réalisatrice
Genre musical Pop, chanson française
Labels Universal Jazz

Helena Noguerra, de son vrai nom Hélèna Barbara Ribeiro Furtado Velho Nogueira née le à Bruxelles[1] est une chanteuse, actrice, écrivain et auteur de théâtre, de nationalité belge, d'origine portugaise.

Elle est la sœur cadette de la chanteuse Lio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Helena Nogueira entame sa carrière professionnelle comme mannequin dans les années 1980. En 1986, elle apparaît, en tant que danseuse et choriste, dans le clip d'Indochine, Tes yeux noirs, réalisé par Serge Gainsbourg. En 1988, elle enregistre son premier 45 tours, Lunettes noires, sous le pseudonyme LNA Noguerra.

Daniel Chenevez (du groupe Niagara) enregistre avec elle Rivière des anges en 1992. Elle présente plusieurs émissions de télé durant quelques années sur M6 : d'abord les clips le matin, puis Mister Bizz suivi d'Une journée avec et Plus vite que la musique. Parallèlement, elle continue sa carrière de chanteuse en collaborant au projet Ollano (avec Marc Collin - avant Nouvelle Vague - et Xavier Jameaux - avant Bang Bang) rendu célèbre par la chanson Latitudes. Puis, elle enregistre en 1998 son premier album solo, Projet : bikini, qu'elle écrit en collaboration avec Doriand. Elle en confie la production à Marc Collin. Elle s'entoure également pour cet album des Pizzicato Five, un groupe japonais.

Les albums suivants, Azul et Née dans la nature, sont coécrits avec celui qui sera son mari durant plus de huit ans, Philippe Katerine. Azul est signé sur le label « Tricatel » de Bertrand Burgalat avec qui Helena composa le générique de son émission Une journée avec.

S'ensuivent un album en duo avec Federico Pellegrini, Bang (ex-membre des Little Rabbits), sous les pseudonymes de Dillinger Girl et Baby Face Nelson, puis un album de reprises des chansons de Serge Rezvani, Fraise-Vanille, qu'elle coréalise avec Sébastien Martel. On y retrouve des duos avec Vincent Delerm, Marie-France, Franck Monnet et Serge Rezvani.

En 2014, elle sort son sixième album, Année zéro.

Helena Noguerra à Auxerre à l'occasion du huitième Festival International Musique et Cinéma en 2007.

Elle a également participé à des albums d'artistes tels que Charlélie Couture, Dimitri From Paris, Vincent Delerm, Rodrigo Leão, Jacno ou encore Alex Gopher.

Au cinéma, on peut aussi bien la voir dans des films populaires tels Ah ! si j'étais riche ou L'Arnacœur (2010), aux côtés de Romain Duris, que dans des films d'auteurs tels La Vie domestique d'Isabelle Czajka (aux côtés d'Emmanuelle Devos) ou La Clinique de l'amour, d'Artus de Penguern ou Alléluia de Fabrice du Welz.

On la voit aussi à la télévision dans la série Mafiosa, le clan, Valparaiso (Arte) ou Au bas de l'échelle.

Elle joue également au théâtre, notamment dans Faces, adaptation du film de Cassavetes, mise en scène par Daniel Benoin, ou Une femme de Philippe Minyana, mise en scène de Martial di Fonzo Bo.

Elle a également écrit deux romans (L'ennemi est à l'intérieur, Et je me suis mise à table aux Éditions Denoël) et une pièce de théâtre Et après en collaboration avec Barbara d'Alessandri, mise en scène par Dominique Farrugia et Barbara d'Alessandri au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, avec Valérie Bonneton, Florence Thomassin, Anne De Petrini et elle-même.

Elle est aussi réalisatrice d'un film pornographique, Peep Show Heros, extrait de la collection X femmes diffusé sur Canal+ ainsi que d'un documentaire : Strip burlesque ou la philosophie du corset réalisé avec la journaliste Constance de Medina.

En 2009, elle interprète deux des principaux thèmes du jeu vidéo japonais Bayonetta : Mysterious Destiny et un remix de la célèbre chanson Fly Me to the Moon.

En 2010, elle part en tournée avec le groupe Nouvelle Vague.

En 2011 et 2012, elle est la maîtresse de Cérémonie des Magritte du cinéma. Cérémonie qui vise à récompenser les productions et talents remarquables du cinéma francophone belge.

Elle est en préparation d'un nouvel album solo ainsi que d'un conte musical pour adulte en collaboration avec Ibrahim Maalouf.

En 2016, sortira un nouveau roman chez Flammarion et on la retrouvera au théâtre dans Véra, aux côtés de Karin Viard ainsi qu'à la télévision dans une adaptation de Ce que veulent les roses de Marry Higgins Clark.

Elle partage sa vie avec le cinéaste belge Fabrice Du Welz[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Helena Noguerra en 2012 au festival du cinéma américain de Deauville.

Actrice[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Réalisatrice et auteure[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Peep Show Heros (court métrage)
  • 2010 : Strip tease Burlesque ou la philosophie du corset, (documentaire), co-réalisé avec Constance de Madina:

Clip[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Filiation sur fraternelle.org (wikifrat) Fraternelle.
  2. « Héléna Noguerra: "Je suis une exilée sentimentale, pas fiscale" », DHNET.
  3. [vidéo] « Bayonetta OST - Mysterious Destiny » sur YouTube, mis en ligne le 4 novembre 2009.
  4. [vidéo] « Bayonetta OST - Fly Me To The Moon » sur YouTube, mis en ligne le 3 novembre 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :