Helena Noguerra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Helena.
Helena Noguerra
Description de cette image, également commentée ci-après

Helena Noguerra lors du salon du livre de Paris 2017.

Informations générales
Naissance (48 ans)
Bruxelles, Belgique
Activité principale Chanteuse, actrice, écrivain, réalisatrice
Genre musical Pop, chanson française
Labels Universal Jazz

Helena Noguerra, née le à Bruxelles est une chanteuse, actrice, écrivain et auteur de théâtre, belge, d'origine portugaise[1].

Elle est la demi-sœur cadette de la chanteuse Lio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts télévisuels et musicaux[modifier | modifier le code]

Helena Noguerra entame sa carrière professionnelle comme mannequin dans les années 1980. En 1986, elle apparaît, en tant que danseuse et choriste, dans le clip d'Indochine, Tes yeux noirs, réalisé par Serge Gainsbourg. En 1988, elle enregistre son premier 45 tours, Lunettes noires, sous le pseudonyme LNA Noguerra.

Daniel Chenevez (du groupe Niagara) enregistre avec elle Rivière des anges en 1992. Elle présente plusieurs émissions de télé durant quelques années sur M6 : d'abord les clips le matin, puis Mister Bizz suivi d'Une journée avec et Plus vite que la musique. Parallèlement, elle continue sa carrière de chanteuse en collaborant au projet Ollano (avec Marc Collin - avant Nouvelle Vague - et Xavier Jameaux - avant Bang Bang) rendu célèbre par la chanson Latitudes. Puis, elle enregistre en 1998 son premier album solo, Projet : bikini, qu'elle écrit en collaboration avec Doriand. Elle en confie la production à Marc Collin. Elle s'entoure également pour cet album des Pizzicato Five, un groupe japonais.

Les albums suivants, Azul et Née dans la nature, sont coécrits avec celui qui sera son mari durant plus de huit ans, Philippe Katerine. Azul est signé sur le label Tricatel de Bertrand Burgalat avec qui Helena composa le générique de son émission Une journée avec.

En 2002 sort son premier roman, L'ennemi est à l'intérieur aux Éditions Denoël. Elle répètera l'essai en 2004 chez le même éditeur, avec Et je me suis mise à table.

Débuts au cinéma et expériences musicales (années 2000)[modifier | modifier le code]

Parallèlement, elle fait ses débuts au cinéma : d'abord en incarnant une call-girl dans la comédie populaire Ah ! si j'étais riche, première réalisation du tandem de scénaristes Michel Munz et Gérard Bitton sortie en 2002, puis en participant à deux projets indépendants, Sans Elle et Les filles, personne s'en méfie. Elle est aussi dirigée par son mari dans son premier et unique essai en tant que réalisateur, Peau de cochon, sorti en 2004. L'année suivante, Richard Berry la dirige dans son troisième film en tant que réalisateur, le thriller concept La Boîte noire.

En 2006, Anna de Palma la dirige une seconde fois dans Thelma demain et elle fait partie de la distribution réunie par Christophe Honoré pour son drame Dans Paris. La même année, elle monte sur les planches pour la pièce Et après, qu'elle co-écrit avec Barbara d'Alessandri, et co-mise en scène par Dominique Farrugia.

S'ensuivent en 2006 un album en duo avec Federico Pellegrini (ex-membre des Little Rabbits), Bang , sous les pseudonymes de Dillinger Girl et Baby Face Nelson[2], puis un album de reprises des chansons de Serge Rezvani, Fraise-Vanille, qu'elle coréalise avec Sébastien Martel en 2007[3]. On y retrouve des duos avec Vincent Delerm, Marie-France, Franck Monnet et Serge Rezvani[3].

En 2008, elle participe au drame L'Autre, de Patrick Mario Bernard et Pierre Trividic. Elle s'essaye à la réalisation pour Peep Show Heros, un segment de la collection X femmes série de films pornographiques diffusée par Canal+.

Helena Noguerra à Auxerre à l'occasion du huitième Festival International Musique et Cinéma en 2007.

Entre 2007 et 2009, elle est à l'affiche de la pièces Faces, adaptation du film de Cassavetes, mise en scène par Daniel Benoin. Ce dernier la dirige une nouvelle fois en 2009, pour la pièce Le Roman d'un trader, de Jean-Louis Bauer, avec Christiane Cohendy, Bernard-Pierre Donnadieu et Lorant Deutsch.

En 2009, elle interprète deux des principaux thèmes du jeu vidéo japonais Bayonetta : Mysterious Destiny et une reprise de la célèbre chanson Fly Me to the Moon[4]. Elle a également participé à des albums d'artistes tels que Charlélie Couture, Dimitri From Paris, Vincent Delerm, Rodrigo Leão, Jacno ou encore Alex Gopher.

Comédies populaires et poursuite musicale (années 2010)[modifier | modifier le code]

L'actrice aux Césars 2012.

L'année 2010 s'avère particulièrement chargée : elle joue la meilleure amie de l’héroïne de la comédie romantique à succès L'Arnacœur, réalisée par Pascal Chaumeil, et tient un second rôle dans le film à petit budget Mumu, écrit et réalisé par Joël Séria. Parallèlement, elle participe à trois séries télévisées saluées par la critique : la policière Profilage, la comédie familiale Fais pas ci, fais pas ça et le thriller Mafiosa, le clan.

Cette même année, du côté musical, elle part en tournée avec le groupe Nouvelle Vague. Et elle co-réalise le documentaire Strip burlesque ou la philosophie du corset avec la journaliste Constance de Medina.

Cette exposition est suivie de plusieurs comédies populaires au cinéma : en 2011 l'adaptation L'Élève Ducobu, de Philippe de Chauveron, et sa suite sortie en 2012, Les Vacances de Ducobu. Parallèlement, elle joue aussi dans la première réalisation de l'acteur Christian Clavier, On ne choisit pas sa famille, et mène la distribution réunie par le comédien Artus de Penguern pour son second long-métrage, le décalé La Clinique de l'amour.

En 2011 et 2012, elle est la maîtresse de cérémonie des Magritte du cinéma, évènement qui vise à récompenser les productions et talents remarquables du cinéma francophone belge.

En 2013, elle est à l'affiche de deux comédies : d'abord le sportif Turf, de Fabien Onteniente, puis la romance Hôtel Normandy, de Charles Nemes, où elle donne la réplique à Éric Elmosnino. Elle s'aventure sur le registre du thriller pour La Marque des anges, de Sylvain White. Enfin, elle donne la réplique à Emmanuelle Devos dans la comédie dramatique La Vie domestique, d'Isabelle Czajka. La même année, elle sort son sixième album, Année zéro[5].

En 2014, elle fait partie de la distribution de la comédie d'initiation Fiston, de Pascal Bourdiaux, et participe au thriller Alleluia, écrit et réalisé par Fabrice Du Welz, son nouveau compagnon.

La même année, elle joue dans la pièce Une femme, écrite par Philippe Minyana, et mise en scène Marcial Di Fonzo Bo.

Elle est en préparation d'un nouvel album solo ainsi que d'un conte musical pour adulte en collaboration avec Ibrahim Maalouf.

En 2016, sortira un nouveau roman chez Flammarion et on la retrouvera au théâtre dans Véra, aux côtés de Karin Viard ainsi qu'à la télévision dans une adaptation de Ce que veulent les roses de Marry Higgins Clark.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Après avoir vécu avec Philippe Katerine, elle partage la vie du cinéaste belge Fabrice Du Welz[6].

Elle a un fils, Tanel Derard, né en 1991, qui est musicien et mannequin.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Clip[modifier | modifier le code]

Réalisatrice et auteure[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Peep Show Heros (court métrage)
  • 2010 : Strip tease Burlesque ou la philosophie du corset, (documentaire), co-réalisé avec Constance de Madina

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Théatre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :