Yelle (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yelle
Description de cette image, également commentée ci-après
Yelle lors d'un concert en 2011
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Pop, dance, electro
Années actives Depuis 2005
Labels Recreation Center
Influences Snoop Dogg
Warren G
Daft Punk
Madonna[1]
Kate Bush
Etienne Daho
Rage Against the Machine[2]
Site officiel yelle.fr

Yelle est un groupe français de musique électro-pop fondé par la chanteuse homonyme Yelle (Julie Budet) et DJ Grand Marnier (Jean-François Perrier)[3]. Un troisième membre, Tepr (Tanguy Destable), rejoint le groupe avant l'enregistrement du premier album.

Découvert sur Internet en 2005, via le réseau social MySpace, Yelle compte quatre albums à son actif, Pop Up en 2007, Safari Disco Club en 2011, Complètement fou en 2014 et L'ère du Verseau en 2020, ainsi que quelques EP sortis sur le label parisien Kitsuné. Le groupe est réputé pour avoir parcouru le monde et donné plus de 350 concerts[4], notamment aux États-Unis où il connaît un succès remarquable[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Photo de Yelle et ses 2 musiciens en concert au House of Blues, à Dallas en 2008
Yelle en concert au House of Blues à Dallas en 2008

Julie Budet est née le à Saint-Brieuc en Bretagne[6], d'un père auteur-compositeur-interprète breton, François Budet, et d'une mère éducatrice et féministe.

En 2000, elle fait la rencontre de Grand Marnier, qui deviendra son compagnon. Il lui fait partager son goût pour le rap et la musique électronique[7]. Cinq ans plus tard, elle accepte de collaborer avec le DJ, qui cherche une voix féminine pour ses compositions[8].

Julie Budet avait d'abord choisi YEL (acronyme de You Enjoy Life) comme nom d'artiste, puis d'y ajouter « le » pour le féminiser.

Découverte sur MySpace[modifier | modifier le code]

Yelle a été découvert grâce au réseau social MySpace. Le , le groupe y publie le morceau Je veux te voir, conçu comme une réponse aux paroles jugées machistes de certains groupes de rap et notamment TTC et son chanteur Cuizinier[6]. Avec sa booty-pop, son rythme électro, et son ton provocateur, Je veux te voir, est rapidement devenu populaire, cumulant plus de 125 000 écoutes sur MySpace. Repérée par le label indépendant, Source Etc., Yelle enregistre son premier maxi vinyle : le disque Je veux te voir qui sort en [9]. Sa popularité fait que Michaël Youn invite le groupe sur l'album des Fatal Bazooka : Julie Budet y interprète en duo avec lui la chanson Parle à ma main. Dans le clip, elle joue son propre rôle tandis que Michaël Youn campe plusieurs personnages (Christelle Bazooka et son frère Fatal).

Grâce au succès de son single, Yelle multiplie les concerts, notamment à la Flèche d'or[10] le , aux Vieilles Charrues d'hiver le ou au festival Les Femmes s'en mêlent en .

Pop Up, le premier album[modifier | modifier le code]

Son premier album intitulé Pop Up sort le . Il s'avère très influencé par les musiques françaises des années 1980. Le quotidien Libération évoque une « pop à la Lio »[9], tandis que Les Inrockuptibles perçoit les « ritournelles synthétiques de Jacno ou d’Alain Chamfort » mêlées au hip-hop et à l'électro[11]. Cette influence est assumée par Yelle dans une interview : « C'est une époque où les artistes, comme les Rita Mitsouko, se donnaient beaucoup de liberté au niveau du son, et nous aimons ça[8] ». L'album comporte d'ailleurs la reprise de la chanson À cause des garçons du duo féminin du même nom des années 1980. Le clip version tecktonick (danse populaire dans les années 2006 à 2008), dans lequel danse le crew Tecktonick a été plus utilisé que la version originale de la chanteuse.

Dans la foulée de la sortie de l'album, Yelle assure la première partie de la tournée française de Mika en . Un an plus tard, en , le groupe effectue une série de concerts aux États-Unis, et joue notamment au prestigieux festival américain Coachella. Outre-Atlantique, elle réalise un remix de Hot N Cold de Katy Perry[12]. Yelle voit sa chanson Ce Jeu se faire sampler par le groupe de hip-hop alternatif Chiddy Bang pour leur chanson Fresh Like Us[13]...

Entre 2007 et 2011, l'album Pop-up se vend à 120 000 exemplaires dans le monde[14]. Le , soit deux mois et demi après la sortie de l'album, Pop-up est certifié disque d'or en France[15]. En 2015, le site musical américain Thump place l'album Pop-up parmi les 99 meilleurs albums dance de tous les temps : l'album se classe 59e[16].

Autres projets[modifier | modifier le code]

Yelle a enregistré le morceau Cooler Couleur pour l'album des Crookers.

Yelle a participé au iTunes Foreign Exchange avec la chanteuse suédoise Robyn, en créant une version française de la chanson Who's That Girl version rebaptisée pour l'occasion Qui est cette fille ?[17].

Safari Disco Club, le deuxième album[modifier | modifier le code]

Le deuxième album de Yelle sort le . Yelle donnera plus de 150 concerts pour le Safari Disco Tour, tournée qui passe par les États-Unis (notamment pour la seconde fois au festival Coachella, en 2011), le Canada, l'Europe, mais aussi le Japon, l'Australie, et l'Amérique Latine. La même année, Julie déclare à Amoeba Music (en) que le groupe est inspiré musicalement par des artistes comme Etienne Daho ou Rage Against the Machine. Elle déclare aussi avoir voulu être chanteuse en entendant l'œuvre de Kate Bush et que l'album Lionheart a inspiré Safari Disco Club[2].

Complètement fou, le troisième album[modifier | modifier le code]

Le troisième album du groupe baptisé Complètement fou sort le . Sur ce disque plein de « jeux de mots imagés » et de « doubles sens »[18], le groupe est accompagné, sur certains titres, de Tacteel à l'écriture et de Dr. Luke et son équipe à la production[19],[18].

Depuis 2016[modifier | modifier le code]

Julie Budet joue dans le court-métrage La Musique à l'eau de Claude Duty tourné en novembre 2016. Elle y incarne Laura, agent immobilier qui, venue se perdre sur la côte normande pendant trois jours, y fait de brèves rencontres. La chanson Perdus qu'elle interprète sert de bande-son au générique de fin.

Le sort le single Ici & Maintenant (Here & Now) accompagné d'un clip avec la présence de Nathan Barnatt qui représente le côté fou de Yelle pendant que celle-ci passe une journée normale aux États-Unis.

Quelques mois plus tard, le le single Interpassion sort, accompagné de son clip filmé en format portrait[20]. On y découvre la chanteuse dans un gymnase, vêtue d'un pull blanc sur lequel est inscrit le titre de la chanson en noir, mais où seules les lettres P, E, N, I et S sont en rouge et bleu. Cette anagramme partielle est également la pochette du single[21].

À la rentrée 2017, le groupe américain d'électronique Oliver publie son album Full Circle. Yelle y participe sur le morceau Heterotopia.

Le , sort le nouveau single Roméo. Il est suivi le lendemain d'une vidéo à paroles où Julie Budet danse sur des images de films des années 1980 et 1990.

Le , elle prête sa voix pour la chanson Diane pour la chaîne Youtube et l'ARG "Dad" où elle est représentée par un téléphone.

Le , le groupe sort le single Je t'aime encore.

Le , le groupe sort l’album L'ère du Verseau[22].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Information Classement des ventes
France[23] BEL/Fr[24] ESP[25] US
Dance

[26]
2007 Pop-up
  • Date de sortie :
61 - - 8
2011 Safari Disco Club
  • Date de sortie :
77 76 92 9
2014 Complètement fou
  • Date de sortie :
52 157 - -
2020 L'ère du Verseau
  • Date de sortie :
74 138 - -

Singles[modifier | modifier le code]

Année Single Classement des ventes Album
FR[23] BEL/Fr[27] BEL/WA[28] SUI[29]
2006 Je veux te voir 4 - - - Pop-up
2007 À cause des garçons 11 40 - 95
2008 Ce jeu - - - -
Hot N Cold (avec Katy Perry) - - - - One of the Boys
Fresh Like Us (avec Chiddy Bang) - - - - Hors album
2009 Qui est cette fille ? - - - -
2010 Cooler Couleur - - 32 - Tons of Friends
La Musique - - - - Safari Disco Club
2011 Safari Disco Club - - - -
Que veux-tu - - - -
Comme un enfant - - - -
2013 A + B = C - - - - Hors album
L'amour parfait - - - -
2014 Bouquet final - - - - Complètement fou
Complètement Fou 113 - - -
2015 Ba$$in - - - -
Moteur Action - - - -
2016 Un Million - - - - Hors album
Ici & Maintenant (Here & Now) - - - -
2017 Interpassion - - - -
Heterotopia (avec Oliver (en)) - - - - Full Circle (en)
Romeo - - - - Hors album
2018 OMG!!! - - - -
2020 Je t'aime encore L'ère du Verseau
Karaté

EP[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Année Titre Réalisateur Notes
2006 Je veux te voir
2007 À cause des garçons Nima Nourizadeh
À cause des garçons (TEPR Remix) Bastien Lattanzio & Guillaume Berg Version du clip où apparaissent 3 danseurs de tecktonik
2008 Je veux te voir Nicolas Benamou Stylisme de Jean-Charles de Castelbajac

Vincent Desagnat apparait dans le clip

Ce Jeu Yoann Lemoine Stylisme du créateur belge Jean-Paul Lespagnard
2010 La Musique We are from L.A. vidéo réalisée en animation de gifs
2011 Safari Disco Club Jérémie Saindon
Que veux-tu ?
Comme un enfant
2013 A+B=C Jean-François Perrier Reprise de Mathématiques Modernes

Vidéo plan séquence filmé avec un téléphone

2014 Complètement fou MAL - Milord and L'Etiquette
2015 Ba$$in Diane Martel & Geoffrey Lillemon
Moteur Action Aleksandra Kingo & Dmitry Yermolayev
2016 Ici & Maintenant (Here & Now) Paul B. Cummings & Jean-François Perrier Présence de Nathan Barnatt (en) tout le long du clip
2017 Interpassion Thibault Maîtrejean & Jean-François Perrier
Roméo Jean-François Perrier Extraits de films des années 80-90 durant le clip.
2018 OMG!!! Inès Alpha & Panteros666
2020 Je t'aime encore Loïc Prigent
Karaté I Could Never Be A Dancer
J'veux un chien Giant

Participation[modifier | modifier le code]

Tournées[modifier | modifier le code]

Yelle au BSF pendant le Safari Disco Tour, en 2011

En à peine deux albums, Yelle a fait à deux reprises des tournées mondiales. La première, C'est l'Amérique Tour, a permis de faire découvrir l'album Pop-up aux quatre coins du monde et notamment en Amérique où le succès était inattendu. Le titre de la tournée fait d'ailleurs référence à ce continent souvent inaccessible pour les chanteurs français. La seconde tournée, Safari Disco Tour, a permis de faire la promotion de l'album du même nom sur plus de 150 dates notamment aux États-Unis (Los Angeles, San Francisco, New York, Miami, Atlanta), en Amérique latine, en Asie, au Japon, à Hong-Kong et Océanie, en Australie[30]

Année(s) Nom Dates Album soutenu
2008-2009 C'est l'Amérique Tour 200 Pop-up
2011-2012 Safari Disco Tour[31] 150[30] Safari Disco Club
2014-2015 Fall Tour 43[32] Complètement fou
2017-2019 Yelle Club Party Tour 62

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « killahbeez.com - Yelle an interview with a french pop artiste:killahbeez exclusive »
  2. a et b [vidéo] (en) « Yelle - What's In My Bag? », sur youtube.com, .
  3. (en) « YELLE official website : History », sur www.yelle.fr (consulté le 2 décembre 2017)
  4. Yelle : grosse machine très bientôt pour la remuante bretonne, Canal Street, 3 juillet 2014.
  5. Yelle a conquis l’Amérique, Courrier international, 25 aout 2011.
  6. a et b Cécile Daumas, « Tendance teucha », sur liberation.fr, (consulté le 8 mars 2011)
  7. (en) Greg Szeto, « Interview Yelle », sur auralstates.com, (consulté le 8 mars 2011)
  8. a et b (fr) Marie Kostrz, « Provocante Yelle, quand la dérision fait mouche », sur auralstates.com, (consulté le 8 mars 2011)
  9. a et b Cécile Daumas, « La pop uppercut de Yelle », sur liberation.fr, (consulté le 8 mars 2011)
  10. flèche d'or
  11. (fr) « Pop-up », sur lesinrocks.com, (consulté le 8 mars 2011)
  12. « Yelle propose un remix de Hot'N'Cold de Katy Perry », sur musique.ados.fr (consulté le 27 juin 2017)
  13. http://vodpod.com/watch/3194856-fresh-like-us-feat-yelle-chiddy-bang-live
  14. « Safari disco club - Yelle - CD album - Achat & prix | fnac », sur musique.fnac.com (consulté le 27 juin 2017)
  15. « Les Certifications - SNEP », SNEP,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mars 2018)
  16. (en) « The 99 greatest dance albums of all time », sur Vice.com, (consulté le 31 août 2015)
  17. (en)Que Veux-Tu Yelle?, Samantha Edussuriya, MTV Iggy, 6 octobre 2011.
  18. a et b Ludovic Rambaud, « En cuisine avec Yelle », DJ Magazine (Belgique), Lyon, no 6,‎ septembre - octobre 2014, p. 88 à 89 (ISSN 2271-006x)
  19. Yelle, entre pop culture et subversion, Thomas Burgel, Les Inrockuptibles, 15 octobre 2014.
  20. « Saint-Brieuc. « Interpassion » le nouveau titre de la chanteuse Yelle », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 avril 2017)
  21. « Snapchat, Mondrian et pénis… On a tenté de décrypter le clip de Yelle, «Interpassion» », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 avril 2017)
  22. « Yelle nous dévoile sa playlist du moment ! », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 4 octobre 2020).
  23. a et b (en) « Yelle », sur lescharts.com.
  24. Yelle; ultratop.
  25. Yelle, spanishcharts.
  26. « Yelle – Chart history: Dance/Electronic Albums », Billboard, Prometheus Global Media (consulté le 13 février 2014)
  27. Yelle, ultratop.
  28. Yelle, ultratop.
  29. Yelle, hitparade.
  30. a et b « Saint-Brieuc (22). Yelle de retour d’une tournée mondiale musclée », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2017)
  31. « Yelle fait la pluie et le beau temps pour sa tournée "Safari Disco Tour" », sur chartsinfrance.net (consulté le 27 juin 2017)
  32. « Yelle - Official Website », sur Yelle - Official Website (consulté le 11 août 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]