Les Salles-de-Castillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salles.
Les Salles-de-Castillon
L'église des Salles-de-Castillon.
L'église des Salles-de-Castillon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Libourne
Canton Les Coteaux de Dordogne
Intercommunalité Communauté de communes Castillon-Pujols
Maire
Mandat
Marie-Claude Lavignac
2014-2020
Code postal 33350
Code commune 33499
Démographie
Population
municipale
386 hab. (2014)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 54′ 46″ nord, 0° 00′ 01″ ouest
Altitude Min. 18 m – Max. 100 m
Superficie 10,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Salles-de-Castillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Salles-de-Castillon

Les Salles-de-Castillon est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les Salles-de-Castillon est limitrophe de sept autres communes, dont trois dans le département de la Dordogne, dont Saint-Michel-de-Montaigne au sud-est,sur moins de 200 mètres.

Communes limitrophes des Salles-de-Castillon
Saint-Cibard Francs Minzac
(Dordogne)
Saint-Philippe-d'Aiguille des Salles-de-Castillon Montpeyroux
(Dordogne)
Gardegan-et-Tourtirac Saint-Michel-de-Montaigne
(Dordogne)

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Salles deviennent Les Salles de Castillon en 1906.
Saint-Pierre des Salles devient Les Salles en 1789.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1790 1796 Jean Pradeau SE  
1796 1800 Jean Lateyron SE  
1800 1844 Jean Lasserre SE  
1844 1848 Alfred Roy de Clotte SE  
1848 1881 François Arnaud SE  
1881 1884 Arnaud Mallet SE  
1884 1894 Martial Gourrinat SE  
1894 1896 Jean Gemon SE  
1896 1904 Martial Gourrinat SE  
1904 1910 Alexis Jean Mallet SE  
1910 1912 Jean Gemon SE  
1912 1918 Pierre Barreyre SE  
1918 1925 Antoine Guimberteau SE  
1925 1929 Jean Gelat SE  
1929 1935 Jean Dubut SE  
1935 1944 Louis Grandcoin SE  
1944 1945 Pierre Maurice Barbe SE  
1945 1945 Jules Boutes SE  
1945 1947 Jean Dubut SE  
1947 1989 Pierre Boutin SE  
1989 1995 Évelyne Lovato SE  
1995 2001 Henri Frontier SE  
2001 en cours Marie-Claude Lavignac SE Employée

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 386 habitants, en augmentation de 0 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861
477 450 440 440 416 392 396 392 431
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
486 424 437 433 371 409 443 481 468
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
455 411 458 421 383 401 394 333 334
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 - -
270 283 324 369 355 386 386 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Les pelouses de Pey Landry sont un site naturel remarquable géré par le conservatoire d'espaces naturels d'Aquitaine[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  5. « Menhir de Clotte », notice no PA00083829, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 9 septembre 2014.
  6. « Dolmen », notice no PA00083827, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 9 septembre 2014.
  7. « Église », notice no PA00083828, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 9 septembre 2014.
  8. Sites de la Gironde, sur le site du CEN Aquitaine, consulté le 16 août 2013.