Rimbaud du Cinéma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les Rimbaud du Cinéma)

Rimbaud du cinéma
Image associée à la récompense
Théâtre municipal de Charleville-Mézières,
Site de la première cérémonie (2019)

Prix remis Rimbaud
Description Récompense les films « invisibles »
Organisateur Association les Rimbaud du Cinéma
Pays Drapeau de la France France
Date de création
Site officiel https://lesrimbaudducinema.com/

Les Rimbaud du Cinéma se présente comme étant un festival, ainsi qu'une cérémonie de récompenses cinématographiques créé à Charleville-Mézières, ville natale du poète Arthur Rimbaud, dans des catégories diverses pour rendre visible des œuvres cinématographiques produites en marge du système commercial et/ou faiblement distribuées dans les salles de cinéma.

La première édition des Rimbaud du Cinéma s’est déroulée au théâtre municipal de Charleville-Mézières du 18 au . Les statuettes remises aux Lauréats sont réalisées par le sculpteur ardennais Paul Maulpoix.

Histoire[modifier | modifier le code]

Manuel Sanchez, créateur du festival (au centre de la photo) avec Jean-Marcel Crusiaux et Toni Librizzi, en 2018

En 2017, des réalisateurs, des producteurs et des cinéphiles prennent conscience de la nécessité de sortir de l’ombre et de résister au formatage des œuvres cinématographiques et décident de créer les Rimbaud du Cinéma, un évènement présenté par les organisateurs dont le réalisateur, scénariste et producteur français Manuel Sanchez, fondateur du festival, comme une célébration internationale et annuelle en s'inspirant sur l'exemple du Salon des refusés qui, en 1863 exposait, en marge du Salon officiel de peinture et de sculpture, des œuvres d’artistes exclus. Au cours d'une interview publié en juillet 2020, Manuel Sanchez explique défendre ainsi « l'honneur le cinéma indépendant ignoré des complexes cinématographiques et des chaînes de télé populaires »[1].

La première édition s'est déroulé le 19 octobre 2019 au théâtre Municipal de Charleville-Mézières, veille de la date anniversaire de la naissance du poète Arthur Rimbaud[2]. Le réalisateur Emir Kusturica est l’invité d’honneur de la première cérémonie[3],[4].

La philosophie[modifier | modifier le code]

Selon le site de l'organisateur, les Rimbaud du Cinéma ont été créés pour rendre « visibles les films invisibles ». L'objectif est de « donner à voir tout un pan du cinéma méconnu, de proposer un autre regard sur des œuvres, loin de l'uniformisation cinématographique et d'honorer ceux qui produisent et réalisent chaque année des films films indépendants, à petits budgets », inférieur à 1,5 millions d'euros et diffusés dans moins de trente salles[5]. L'ambition des Rimbaud du Cinéma est de construire un réseau mondial de résistance à l'uniformisation des films et de la pensée[6].

La devise des Rimbaud du Cinéma est : « Que voulez-vous, je m'entête affreusement à adorer l Liberté Libre » extraite d'une lettre du jeune poète Arthur Rimbaud à son professeur de français, Georges Izambard.

Les Rimbaud du cinéma proclament l'égalité et l'universalité des œuvres cinématographiques quand bien même chacun d'entre nous a le droit d'en préférer certaines. Les termes meilleur, étranger, féminin, masculin, n'apparaissent pas dans aucun des choix des Rimbaud du Cinéma parce que selon les organisateurs, « un tableau de Pablo Picasso n'est pas meilleur qu'un tableau de Frida Kahlo, qu'un film de Pier Paolo Pasolini n'est pas meilleur qu'un film de Liliana Cavani et qu'aucune des œuvres de ces cinéastes ou peintres ne peut être qualifiées d'étrangères, masculines ou féminines. »

La statuette[modifier | modifier le code]

La statuette des Rimbaud du Cinéma est une œuvre du sculpteur ardennais Paul Maulpoix[7]. Les statuettes ont été fondues gracieusement par la fonderie Rollinger, une société coopérative ouvrière située à Nouvion sur Meuse dans les Ardennes[8].

Édition 2019[modifier | modifier le code]

Emir Kusturica, invité d’honneur de la première cérémonie

Le Jury[modifier | modifier le code]

Le jury des Rimbaud du Cinéma 2019 est constitué de professionnels de l'industrie du cinéma et de membres de l'Archipel des Rimbaud, association locale, à l'origine du festival.

Le jury professionnel de la première édition est constitué par :

Catégories de récompenses[modifier | modifier le code]

  • la réalisation d'un film de long-métrage
  • l'interprétation dans un rôle principal dans un long-métrage
  • l'interprétation dans un rôle secondaire dans un long-métrage
  • le scénario
  • le Coup de Cœur du Jury
  • la réalisation d'un film de court-métrage
  • l'interprétation dans un court-métrage
  • le film d'animation
  • le film d'étudiant

Cérémonie de la première édition des Rimbaud du Cinéma[modifier | modifier le code]

Denis Lavant, Rimbaud d’honneur de l'édition 2019

Maîtres de cérémonie : Jérémy Banster et Delphine Depardieu

  • Réalisation d'un film de long-métrage : Mourad Boucif, « Les Hommes d’argile »
  • Interprétation dans un rôle principal dans un long-métrage : Miloud Nasiri, « Les hommes d’argile »
  • Interprétation dans un rôle secondaire dans un long-métrage : Pepe Rovira « Vivir y otras ficciones »
  • Scénario : Mourad Boucif et Luc Jabon, « Les hommes d’argile »
  • Coup de Cœur du Jury : « Dayan » de Behrouz Nouranipour.
  • Réalisation d'un film de court-métrage : Papa de Christophe Switzer.
  • Interprétation dans un court-métrage : ex æquo : Nicolas Devannes, Boomerang et Véronique Picciotto, Le rôle de ta vie.
  • Film d'animation : They call us maids de Terry Wragg.
  • Film d'étudiant : Meteorstrasse d’Aline Fischer.

Un Rimbaud d’honneur a également été remis au réalisateur Emir Kusturica ainsi qu’à l’acteur Denis Lavant.

Édition 2020[modifier | modifier le code]

Le Jury[modifier | modifier le code]

Organisé du 4 au 7 novembre à Charleville-Mézières[9], le jury professionnel de la deuxième édition est constitué par :

Cérémonie de la deuxième édition des Rimbaud du Cinéma[modifier | modifier le code]

Costa-Gavras, Rambaud d'honneur de l'édition 2020

Les Rimbaud du Cinéma ont ouvert une nouvelle catégorie de récompenses pour l'édition 2020, le film documentaire.

  • Le Rimbaud de la réalisation d'un film de long-métrage : "Pari" de Siamak Etemadi (Grèce, France, Pays- Bas, Bulgarie)
  • Le Rimbaud de l'interprétation dans un rôle principal dans un long-métrage : " Good Morning" de Bahij Hojeij (Liban, France)[10].
  • Le Rimbaud de l'interprétation dans un rôle secondaire dans un long-métrage : Melika Foroutan pour "Pari" de Siamak Etemadi
  • Le Rimbaud du scénario : Jérôme Bidaux pour "Jeunesse sauvage" de Frédéric Carpentier (France, Belgique)
  • Le Rimbaud du film documentaire : " Poisson d'Or, poisson africain" de Thomas Grand et Moussa Diop (Sénégal)
  • Le Rimbaud du Coup de Cœur du Jury : ex- æquo : Firmine Richard pour "Inch'Allah Tatie Danielle" de Véronique Mériadec et Gérald Massé (France); et Amira Hilda Douaouda pour "Touiza" de Karim Bengana ( France, Algérie)
  • Le Rimbaud de la réalisation d'un film de court-métrage : "Trois Machettes" de Mathieu Maunier-Rossi (France)
  • Le Rimbaud de l'interprétation dans un court-métrage : " A la mer poussière" de Héloïse Ferlay (France)
  • Le Rimbaud du film d'animation : "Akram" de Adrien Berlandi et Mickey Broothaerts (Belgique)
  • Le Rimbaud du film d'étudiant : " Lusala" de Mugambi Nthiga (Allemagne, Kenya)

Un Rimbaud d’honneur a également été remis au réalisateur Costa-Gavras et à l'actrice Ariane Ascaride.

Édition 2021[modifier | modifier le code]

La troisième édition du festival Les Rimbaud du Cinéma devait se dérouler à L’Eden-théâtre situé à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), mais celle-ci a été annulée par l’association gestionnaire du bâtiment municipal, entrainant une polémique au niveau de la vie politique locale[11],[12].

Le jury[modifier | modifier le code]

Cérémonie organisée le à la Maison des auteurs de la SACD à Paris, le jury professionnel de la troisième édition est constitué par :

Cérémonie de la troisième édition des Rimbaud du Cinéma[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site lecroqueshow.com, article (interview) par Grégoire Duez-Gündel : "Manuel Sanchez, réalisateur et fondateur du festival « Les Rimbaud du Cinéma »", consulté le 2 novembre 2021.
  2. Site hotelslitteraires.fr, page "Les Rimbaud du cinéma à Charleville-Mézières", consulté le 1er novembre 2021
  3. Site lardennais.fr, article d'Olivier Durand "Emir Kusturica, un rebelle en Rimbaldie", consulté le 1er novembre 2021.
  4. Site francebleu.fr, article d'Alexandre Blanc "Les premiers Rimbaud du Cinéma seront décernés en 2019 à Charleville-Mézières", consulté le 1er novembre 2021.
  5. Site tic-et-plus.com, page "Les Rimbaud du Cinéma, un nouveau festival pour les « petits » films", consulté le 1er novembre 2021.
  6. Site cilect.org, dossier de présentation "Les Rimbaud du cinéma"
  7. Site "galeriestacklr.com page sur Paul Maulpoix.
  8. Site lardennnais.fr, article "À Nouvion-sur-Meuse, la fonderie Rollinger, des immeubles haussmanniens aux Rimbaud du cinéma", consulté le 2 novembre 2021.
  9. Site francebleu.fr, article "Côté culture, comptez sur nous : Une 2ème édition des "Rimbaud du cinéma" en novembre à Charleville-Mézières", consulté le 1er novembre 2021.
  10. Site lorientlejour.com, article "Un « Rimbaud du cinéma » à Bahij Hojeij", consulté le 1er novembre 2021.
  11. Site frequencenautique.com, article "La Ciotat : la ville des « Lumière » se prive d’un festival", consulté le 2 novembre 2021.
  12. Site lamarseillaise.fr, article "Polémique : l’Eden refuse Frank Cassenti en président de jury", consulté le 2 novembre 2021.

Liens externes[modifier | modifier le code]