Leili Anvar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anvar.
Leili Anvar
LEILI ANVAR.jpg
Leili Anvar en 2018.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Directeur de thèse
Charles-Henri de Fouchécour (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Leili Anvar, née en 1967 à Téhéran, est une iranologue, journaliste et traductrice française. Elle est maître de conférences en langue et littérature persane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Leili Anvar est de père iranien et de mère française.

Ancienne élève du lycée Razi de Téhéran, puis du lycée La Bruyère à Versailles, elle intègre l'École normale supérieure en 1987 (promotion L1987)[1]. Elle est docteur ès études iraniennes (1999)[2] et agrégée d'anglais (1991)[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Maître de conférences en littérature persane à l'Institut national des langues et civilisations orientales depuis 2001, elle appartient à deux équipes de recherche : CERMOM (rattachement principal) et UMR Monde iranien et indien - Collaboration avec l'IISMM (EHESS) (rattachement secondaire)[4].

Elle a animé sur France Culture l’émission Les Racines du ciel[5] qu'elle a co-produite avec Frédéric Lenoir, puis Les discussions du soir. Elle est aussi chroniqueuse pour Le Monde des religions, où elle s'occupe de la rubrique « Regard spirituel »[6].

Ses travaux sont principalement consacrés à l'étude de la littérature mystique ainsi qu’à la littérature amoureuse et ses développements spirituels. Leili Anvar contribue aussi à la connaissance du soufisme et de la culture persane. Elle défend aussi une vision plus large et plus fraternelle des spiritualités du monde et des valeurs humanistes dont elles sont porteuses [7].

Publications[modifier | modifier le code]

Traductrice et spécialiste de littérature mystique, en plus d’un grand nombre d’articles universitaires, elle a notamment travaillé sur l’œuvre du poète mystique persan du XIIIe siècle Djalâl ad-Dîn Rûmî. Elle a publié Rûmî aux éditions Entrelacs, ouvrage sur la vie et l’œuvre du poète, suivi d’une anthologie de ses œuvres.

Elle a dirigé la publication d'une anthologie de poésie arabe, persane et turque intitulée Orient – Mille ans de poésie et de peinture[8] pour laquelle elle a traduit les poèmes persans, en 2009.

On lui doit aussi une biographie de la poétesse kurdo-persane Malek Jân Ne’mati, suivie d’une anthologie de ses œuvres : Malek Jân Ne’mati, « la vie n’est pas courte, mais le temps est compté »[4].

Elle a traduit en français versifié le Manteqotteyr, chef-d'œuvre mystique du poète persan 'Attâr, sous le titre Le Cantique des Oiseaux, aux éditions Diane de Selliers.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier des Arts et des Lettres
  • Lauréate du Iran Book Award 2014, catégorie traduction littéraire
  • Prix Mevlan[9], 2014
  • Prix de l’Institut Shams et Rûmi[10], Téhéran, 2015

Œuvres[modifier | modifier le code]

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Thèmes généraux de recherche[4] :
    • Littérature mystique persane (période médiévale)
    • Littérature contemporaine féminine (Iran, Afghanistan)
  • Recherches en cours[4] :
    • L'expression de l'amour en littérature persane
    • Articulation poésie profane/poésie mystique
    • Les poétesses afghanes contemporaines

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]