Leili Anvar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Leili Anvar
LEILI ANVAR.jpg
Leili Anvar en 2018.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
TéhéranVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Dir. de thèse
Charles-Henri de Fouchécour (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Leili Anvar, née le à Téhéran, est une écrivaine et traductrice française, spécialiste de la poésie et de la spiritualité persanes. Elle est maître de conférences en langue et littérature persanes à l'INALCO.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Leili Anvar est née de mère française et de père iranien.

Ancienne élève du lycée Razi de Téhéran, puis du lycée La Bruyère à Versailles, elle intègre l'École normale supérieure en 1987 (promotion L1987)[1]. Agrégée d'anglais en 1991[2], elle est docteure ès lettres en 1998.

Carrière[modifier | modifier le code]

Maîtresse de conférences en littérature persane à l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) depuis 2001, elle appartient à l'équipe de recherche CERMOM (rattachement principal)[3].

Travaux[modifier | modifier le code]

Ses travaux sont principalement consacrés à l'étude de la littérature mystique ainsi qu’à la littérature amoureuse et ses développements spirituels. Leili Anvar contribue aussi à la connaissance du soufisme, de la culture, l'histoire, la littérature et la spiritualité persanes. Elle défend aussi une vision plus large et plus fraternelle des spiritualités du monde et des valeurs humanistes dont elles sont porteuses[4].

  • Thèmes généraux de recherche[3] :
    • Littérature mystique persane (période médiévale)
    • Littérature contemporaine féminine (Iran, Afghanistan)
  • Recherches en cours[3] :
    • L'expression de l'amour en littérature persane
    • Articulation poésie profane/poésie mystique
    • Les poétesses afghanes et iraniennes contemporaines

Publications[modifier | modifier le code]

Traductrice et spécialiste de littérature mystique, en plus d’un grand nombre d’articles universitaires, elle a notamment travaillé sur l’œuvre du poète mystique persan du XIIIe siècle Djalâl ad-Dîn Rûmî et publié Rûmî aux éditions Entrelacs, ouvrage sur la vie et l’œuvre du poète, suivi d’une anthologie de ses œuvres.

Elle a dirigé la publication d'une anthologie de poésie arabe, persane et turque intitulée Orient – Mille ans de poésie et de peinture[5], pour laquelle elle a traduit les poèmes persans, en 2009[6].

On lui doit aussi une biographie de la poétesse kurdo-persane Malek Jân Ne’mati, suivie d’une anthologie de ses œuvres : Malek Jân Ne’mati, « la vie n’est pas courte, mais le temps est compté »[6].

Elle a traduit en français versifié le Manteqotteyr, chef-d'œuvre mystique du poète persan 'Attâr, sous le titre Le Cantique des Oiseaux[6].

En 2021, elle publie la traduction du Leyli et Majnûn de Jâmi, illustrée par la miniature d'Orient[6].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Elle a animé sur France Culture l’émission Les Racines du ciel[7] qu'elle a coproduite avec Frédéric Lenoir, puis Les discussions du soir. Elle est aussi chroniqueuse pour Le Monde des religions, où elle s'occupe de la rubrique « Regard spirituel »[8].

Conférencière (en français, anglais ou persan), elle donne régulièrement des conférences de par le monde sur différents thèmes relevant de la littérature et la spiritualité persanes.

Conteuse et comédienne, elle participe à des récitals de poésie qu'elle conçoit avec des musiciens de renom (Renaud Garcia-Fons, Karol Beffa, Layla Ramazan...).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Lauréate du Iran Book Award 2014, catégorie traduction littéraire
  • Prix Mevlana[13], 2014
  • Prix de l’Institut Shams et Rûmi[14], Téhéran, 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir sur archicubes.ens.fr.
  2. « Agrégations », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  3. a b et c Voir sur inalco.fr.
  4. Voir sur evene.fr.
  5. Voir sur remmm.revues.org.
  6. a b c et d Éditions Diane de Selliers.
  7. Voir sur sites.radiofrance.fr.
  8. Voir sur le-monde-des-religions.fr.
  9. « Le Figaro - Livres : Actualité de la littérature », sur Le Figaro.fr (consulté le ).
  10. Véronique Mortaigne, « Des poèmes venus des confins de la Perse et de l'Inde », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  11. Stéphane Bataillon, « Leyli et Majnûn de Jâmi : l’amour au centre de l’existence », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le ).
  12. Anne Kiesel, « Le cri terrible des femmes afghanes », Ouest France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. Prix UNESCO qui distingue les travaux qui ont fait connaître l’œuvre de Rûmi dans le monde.
  14. Distingue les travaux qui ont fait connaître l’œuvre de Rûmi dans le monde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]