Legio II Augusta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Legio II Augusta est une légion romaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Stèle funéraire d'un légionnaire de la Legio II Augusta (début du Ier siècle), trouvée à Strasbourg-Koenigshoffen
(Musée archéologique de Strasbourg)

L'origine de cette légion date de César. Elle participa à la guerre civile entre Marc Antoine et Auguste (bataille d'Actium). Reconstituée par Auguste, la légion apparaît en Espagne en l’an 30 av. J.-C. Elle restera en Espagne de 29 à 19 av. J.-C. Après la bataille de Teutobourg la légion apparaît à Mogontiacum. On la retrouve en 16 ap. J.-C. à Argentorate (Strasbourg) dans le dispositif de protection contre les Germains.

Article détaillé : Conquête romaine de la Bretagne.

Elle participa ensuite à la campagne de Claude en Grande-Bretagne (43) sous les ordres d'Aulus Plautius et du futur empereur Vespasien. Vers 47, des éléments sont installés à Abonae (Sea Mills, Bristol, Angleterre). En 49/50, elle soumet la tribu des Dobunni et s’empare de leur capitale Corinium (Cirencester, Angleterre).

La légion sera ensuite cantonnée à Isca Dumnoniorum (Exeter) en 56/57. En 66/67, la légion s’installe dans la forteresse de Glevum (Gloucester, Angleterre), puis, en 74/75, elle construit la forteresse d'Isca Silurum (Caerleon (Pays de Galles)) où elle restera jusqu'au début du IVe siècle, à l'exception des périodes où elle quitte sa base (construction du Mur d'Hadrien, campagnes de Septime Sévère en Écosse...). Ensuite elle est transférée à Rutupiae (Richborough, Angleterre).

En 407, la légion est rapatriée en Gaule, elle était la dernière légion présente en Bretagne romaine. Au-delà de cette date, et à l'instar d'autres légions, on ignore la suite de son histoire.

Ses emblèmes étaient le Capricorne, Pégase et Mars.

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Birthday of the eagle: the second Augustan legion and the Roman military machine, National Museums & Galleries of Wales, Cardiff, 2002, 212 p.(ISBN 9780720005141)
  • (fr) Robert Forrer, « L'Alsace au temps de la Legio II Augusta », in L'Alsace romaine, Librairie Ernest Leroux, Paris, 1935, p. 32 et suiv.