Legio XVIII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Legio XVIII est une légion romaine du début du Ier siècle, basée en Germanie.

Cette légion est détruite par Arminius à la bataille de Teutoburg en 9 ap. J.-C. Quintilius Varus, général commandant cette légion ainsi que les XVIIe et XIXe légions, se suicide pendant cette défaite qui traumatisa l’empereur Auguste.

Suétone écrit à ce sujet : « À ce qu’on raconte, enfin, Auguste fut tellement abattu par ce désastre, que plusieurs mois de suite il ne se coupa plus la barbe ni les cheveux, et qu’il lui arrivait de se frapper de temps en temps la tête contre la porte, avec ce cri : « Quintilius Varus, rends-moi mes légions[1] ! ».

Cette légion nous est connue par la pierre tombale du centurion Marcus Caellius retrouvée à Castra Vetera (Xanten).

Comme les legio XVII et legio XIX, la legio XVIII, détruite à Teutoburg, n'est pas reconstituée par Auguste, fait unique dans l'histoire des légions romaines.

Après ce désastre les Romains construisent le limes pour protéger les frontières de l'Empire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Suétone, Vie du divin Auguste, 23