Lancrans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lancrans
Lancrans
La mairie du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Nantua
Canton Bellegarde-sur-Valserine
Intercommunalité Pays Bellegardien
Maire
Mandat
Christophe Mayet
2014-2020
Code postal 01200
Code commune 01205
Démographie
Population
municipale
1 046 hab. (2015 en diminution de 0,57 % par rapport à 2010)
Densité 108 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 07′ 30″ nord, 5° 50′ 03″ est
Altitude Min. 350 m
Max. 1 606 m
Superficie 9,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Lancrans

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Lancrans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lancrans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lancrans
Liens
Site web lancrans.fr

Lancrans est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La commune est située dans le Parc naturel régional du Haut-Jura ainsi que dans la réserve naturelle nationale de la haute chaîne du Jura.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la vallée de la Valserine à deux kilomètres au nord de Bellegarde-sur-Valserine. Elle se compose de son chef-lieu et des hameaux de Ballon, La Petite-Cote, La Grande-Cote et La Pierre.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lancrans
Confort Collonges
Châtillon-en-Michaille Lancrans
Bellegarde-sur-Valserine

Histoire[modifier | modifier le code]

Lancrans a fait partie du chemin des Espagnols, enclave savoyarde entre le Bugey et le pays de Gex de 1601 à 1760.

En 1858, Vanchy et Confort se séparèrent de Lancrans pour devenir des communes autonomes.

De 1912 à 1937 la commune est desservie par le tram de Bellegarde à Chézery.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
maire en 1840 ? M. Marinet   Avocat, conseiller d'arrondissement[1]
juin 1995 mars 2008 Martine Lacroix    
mars 2008 mars 2014 Pierre Gavin    
mars 2014 en cours Christophe Mayet DVD Cadre supérieur[2]
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2015, la commune comptait 1 046 habitants[Note 1], en diminution de 0,57 % par rapport à 2010 (Ain : +6,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 178 1 263 1 327 1 468 1 772 2 021 2 040 1 767 1 725
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 672 550 546 533 521 504 517 503 551
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
578 549 581 641 724 760 825 781 820
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
891 872 836 752 815 935 1 005 1 015 1 025
2013 2015 - - - - - - -
1 030 1 046 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lancrans est située dans l'aire d'appellation du Bleu de Gex.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Amand de Lancrans
Les pertes de la Valserine
Chapelle Notre-Dame-des-Grâces de Lancrans
  • Site classé des pertes de la Valserine.
  • Église Saint-Amand de Lancrans
  • Chapelle Notre-Dame-des-Grâces de Lancrans
  • Ruines du château de Ballon du XIIe siècle, détruit par un éboulement en 1758.
Le château relevait des sires de Gex au XIIe siècle.
  • Vestiges du château de Confort
Château des sires de Thoire-Villars qui relève au début du XIVe siècle des Dauphins de Viennois. En 1337 il est remis par le Dauphin au comte de Savoie ; les thoire-Villars obtiennent en échange la seigneurie de Châtillon-de-Cornelle (Boyeux-Saint-Jérôme).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :