La Forge de Vulcain (Yoko Tsuno)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Forge de Vulcain
8e histoire de la série Yoko Tsuno
Auteur Roger Leloup
Couleurs Studio Leonardo

Thèmes Bande dessinée
Personnages principaux Terriens :
Yoko Tsuno
Vic Vidéo
Pol Pitron
Vinéens :
Khâny
Karpan
Poky
Lieu de l’action Terre (Souterrain)

Éditeur Dupuis
Première publication 1973
ISBN 2-8001-0668-9
Nb. de pages 47 pages

Prépublication Spirou (1973)
Albums de la série

La Forge de Vulcain est la huitième histoire de la série Yoko Tsuno de Roger Leloup. Elle est publiée pour la première fois du no 1819 au no 1840 du journal Spirou, puis en album en 1973. Cette histoire est intégrée au troisième album de la série.

Cette bande dessinée a valu à son auteur le Grand Prix Saint-Michel 1974.

Résumé[modifier | modifier le code]

Au cours d'un forage en mer, des employés d'une plate-forme pétrolière découvrent une roche étrange, magnétique et lumineuse. Pour Yoko, Vic et Pol, aucun doute n'est possible : il s'agit de la même matière que celle que leur a jadis donnée Khâny afin de garder le contact avec eux. Ils partent pour cette plate-forme afin d'essayer de revoir leurs amis vinéens.

Ceux-ci ont décidé de vivre à la surface de la Terre. Dans ce but, ils ont prélevé de la lave de la Montagne Pelée pour créer une île volcanique artificielle dans la Mer des Caraïbes. Cependant, la plate-forme de forage ayant détruit un des tubes convoyeurs de lave, Yoko est chargée de mener un commando afin de fermer la vanne contrôlée par Karpan, qui souhaite que la lave répandue crée un cataclysme qui impressionnerait les Terriens et lui permettrait de s'approprier les îles environnantes.

Personnages[modifier | modifier le code]

Trio Alliés Vinéens Adversaires Vinéens

Lieux[modifier | modifier le code]

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix Saint-Michel 1974 a été attribué ex-aequo à Roger Leloup pour cet album[1].

Vulcain est un dieu de la mythologie gréco-romaine antique. Il a pour parents Junon et Jupiter et est la divinité du fer, et donc, par dérivé, des forgerons.

L'album porte le même titre qu'un tableau du peintre espagnol Diego Vélasquez.

Historique[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

Il a été prépublié dans le Spirou numéros 1819 à 1840 du au [2].

Album[modifier | modifier le code]

Cette histoire est publiée en album pour la première fois en 1973 chez Dupuis et connaitra diverses rééditions par la suite. En 2006, elle est intégrée au premier volume de l'Intégrale Yoko Tsuno, De la Terre à Vinéa[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Journal de Spirou n°1888.
  2. « La Forge de Vulcain », yokotsuno.com (consulté le )
  3. « Yoko Tsuno -3- La forge de Vulcain », sur www.bedetheque.com (consulté le )
  4. « Yoko Tsuno (Intégrale) -1- De la Terre à Vinéa », sur www.bedetheque.com (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]