Légume-fruit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Un légume-fruit est le fruit d'une plante cultivée de manière « habituelle » dans un potager, consommé en général dans une préparation salée. De ce fait, il entre dans la catégorie des légumes.

Liste[modifier | modifier le code]

consommés à la maturité du fruit :

consommés avant maturité (fruits verts)

consommés verts ou mûrs

Polémique concernant la nature de certains légumes-fruits[modifier | modifier le code]

Contexte botanique et lexical[modifier | modifier le code]

Il n'est pas rare d'entendre des polémiques concernant, par exemple, l'appartenance de la tomate, ou de la courgette à la famille des légumes ou à celle des fruits. Ces polémiques n'ont pas lieu d'être : en effet, les deux réponses sont correctes selon le point de vue que l'on adopte. Ce sont des fruits au sens botanique. Ce sont des légumes sous l'angle de la consommation et du langage général. Le terme légume n'a pas de sens précis en botanique et stricto-sensu il désignait la gousse (en latin legumen) des légumineuses avant de s'étendre tardivement à l'ensemble des légumes que nous connaissons. Dans le langage courant, il désigne généralement une plante cultivée au jardin ou dans les champs. Un fruit peut donc bien être un légume. Certains peuvent être consommés comme légume ou comme dessert : le melon est un fruit qui se consomme comme fruit (au dessert) ou comme légume (en hors-d'œuvre).

Contexte juridique[modifier | modifier le code]

En 1893, dans le cadre d'un problème de taxes sur les importations, la Cour suprême des États-Unis reconnut que la loi douanière se référait au sens commun des termes « fruit » et « légume », qui assimile la tomate à un légume, et non pas au jargon technique des botanistes[1]. Le procès intenté par des représentants de la famille Nix contre Edward L. Hedden, trésorier du port de New York est connu comme l'affaire Nix v. Hedden.

Au sein de l'Union européenne, la carotte est, dans les textes réglementaires, classée comme un légume. Toutefois, un règlement précise que seuls les fruits peuvent servir de base à la confection de confitures. Pour protéger la confiture de carotte, une spécialité locale portugaise, la carotte a donc aujourd'hui le statut juridique d'un fruit[2] et non d'un légume pour cette utilisation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christina Sterbenz, « The Supreme Court Says The Tomato Is A Vegetable — Not A Fruit », Business Insider,‎ (lire en ligne)
  2. Directive de l'union européenne avec mention du statut de la carotte

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :