L'Homme qui aimait les femmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
L'Homme qui aimait les femmes

Réalisation François Truffaut
Scénario François Truffaut
Suzanne Schiffman
Michel Fermaud
Acteurs principaux
Pays de production Drapeau de la France France
Durée 120 minutes
Sortie 1977

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Homme qui aimait les femmes est un film français de François Truffaut, sorti en 1977.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Bertrand travaille dans une entreprise d'aérodynamisme. Il est autant amoureux des femmes que de l'idée même de la femme. Pour lui, toutes les femmes sont uniques et irremplaçables. Elles sont à la fois l'œuvre de sa vie, son inspiration artistique et la cause de sa mort. Mais si Bertrand est un amoureux insatiable, c'est que deux profondes blessures sont restées en lui. Celle que lui a causé une mère distante et froide, tout d'abord, et dont il ne parviendra jamais à se faire aimer. Et puis celle que lui a infligée Véra en le quittant. Depuis que Véra est partie, Bertrand erre de femme en femme, les collectionnant pour ne pas s'y attacher. Une passion qu'il résume par ces mots :

« Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie. »

Au fil du temps, il se souvient de toutes les femmes qu'il a rencontrées. Il compose un livre à partir de tous ses souvenirs. Ce livre sera publié après sa mort. Son titre est L'Homme qui aimait les femmes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Charles Denner : Bertrand Morane
    • Michel Marti : Bertrand adolescent
  • Nelly Borgeaud : Delphine Grezel
  • Geneviève Fontanel : Hélène, la vendeuse de lingerie
  • Leslie Caron : Véra, qui revient de New-York et Londres
  • Nathalie Baye : Martine Desdoits / « Aurore » (voix uniquement, non créditée)
  • Valérie Bonnier : Fabienne
  • Jean Dasté : le docteur Bicard
  • Sabine Glaser : Bernadette
  • Marie-Jeanne Montfajon : Christine Morane, la mère de Bertrand
  • Chantal Balussou
  • Nella Barbier : Liliane, la serveuse judoka et réceptionniste
  • Anne Bataille : la jeune femme à la robe frangée
  • Martine Chassaing : Denise
  • Luce Stebenne : la première employée du loueur Midi Car
  • Ghylaine Dumas : la seconde employée du loueur Midi-Car
  • Monique Dury : Monique Duteil
  • Michele Gonsalvez
  • Sabine Guilleminot
  • Christian Lentretien : l'inspecteur de police
  • Marcel Berbert : le chirurgien, mari de Delphine
  • Frédérique Jamet : la petite fille de l'escalier
  • Roger Leenhardt : M. Betany, directeur des éditions
  • Brigitte Fossey : Geneviève Bigey, éditrice aux éditions Betany
  • Henri Agel, Henry-Jean Servat : lecteurs des éditions Betany
  • François Truffaut : l'homme aux funérailles

Accueil[modifier | modifier le code]

Charles Denner est nommé au César du meilleur acteur en 1978 pour son interprétation du rôle de Bertrand.

C'est l'un des films préférés du réalisateur Bruno Podalydès. Dans un entretien aux Cahiers du cinéma en 1998, il explique :

« Je suis tombé dans Truffaut quand j'étais petit. J'adore particulièrement L'Homme qui aimait les femmes et j'avais pensé qu'Albert Jeanjean[1] pouvait mourir en se faisant renverser par une voiture[2]. »

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. NDLR : le personnage principal de Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers).
  2. Jean-Marc Lalanne, « Éloge du comique de sédimentation : Entretien avec Bruno et Denis Podalydès », Cahiers du cinéma, no 525,‎ , p. 36-41

Liens externes[modifier | modifier le code]