Henri Agel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Agel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Henri Agel (, à Paris - à Decazeville) est un professeur de cinéma et un critique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé de lettres, il est professeur de cinéma aux universités de Montpellier et de Fribourg en Suisse.

Il débute comme professeur de littérature, au lycée Voltaire, à Paris. Il y dirige le cours de préparation à l'IDHEC : Serge Daney, Alain Corneau, Jacques Kébadian et Claude Miller figurent parmi ses élèves, de même que Frédéric Vitoux[1].

Il est considéré comme un maître du savoir classique au lycée Voltaire[2].

Catholique militant, il se définissait lui-même comme « humaniste et spiritualiste ». François Truffaut lui a amicalement confié un petit rôle dans L'homme qui aimait les femmes.

En 2000, il s'était installé avec son épouse Geneviève à Decazeville, dans le département de l'Aveyron[3].

Revues[modifier | modifier le code]

Henri Agel a participé à de nombreuses revues éducatives :

  • Toulouse-Magazine (vers 1945-1946)
  • La Voix des parents (1946-1969)
  • Les Études (1957-1964)
  • La Revue française

ainsi qu'à de nombreuses revues de cinéma :

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le cinéma a-t-il une âme ?, Paris, Cerf, 1952 (coll. 7e Art).
  • « Activité ou passivité du spectateur », in Etienne Souriau (dir.), L'univers filmique, Paris, Flammarion, 1953.
  • Le Cinéma et le sacré, Paris, Cerf, 1953, 2e éd. augm. 1961 (coll. 7e Art).
  • Le Prêtre à l'écran, Éditions Téqui, 1953
  • Vittorio de Sica, Éditions universitaires, coll. Classiques du cinéma, 1956.
  • Esthétique Du Cinéma, Presses Universitaires De France, coll. Que sais-je ? no 751, Paris, 1957.
  • Précis d'initiation au cinéma : Classes de 3e, 2e, 1re et classes supérieures (Henri et Geneviève Agel), Éditions de l'École, 1957
  • Les Grands Cinéastes, Éditions universitaires, 1960
  • Le Cinéma, Casterman Tournai, Coll. « Synthèses contemporaines », Paris, 1956.
  • Jean Grémillon, Bruxelles, 1958 ; Lherminier, 2005
  • Frank Borzage (avec Michael Henry), Paris, Anthologie du Cinéma (no 65), supplément à l'Avant-scène du Cinéma no 119 de novembre 1971
  • Miroirs de l'insolite, dans le cinéma Français, Coll. 7 Art, Cerf, Paris, 1958.
  • Voyage dans le cinéma (Henri et Geneviève Agel), Casterman, 1962
  • Robert Flaherty, Seghers, Paris, 1965
  • Poétique du Cinéma, Manifeste essentialiste, Editions du Signe, 1973
  • Métaphysique du cinéma, Payot, 1976.
  • Cinéma et nouvelle naissance, Albin Michel, 1981
  • J'aime la vie, Éditions du Cerf, 1983
  • Progrès ou déclin du mal dans le monde actuel ?, Dervy, 1985.
  • Le Visage du Christ à l'écran, Desclée, 1985
  • Un art de la célébration : de Flaherty à Rouch, Cerf, 1987.
  • Greta Garbo, Paris, Séguier, 1990
  • Pour une mystique du serviteur, L'Âge d'Homme, 1990.
  • Exégèse du film, soixante années en cinéma (1934-1994), Aleas Éditeur, Lyon, 1994.
  • André Delvaux : de l'inquiétante étrangeté à l'itinéraire initiatique (Henri Agel, Joseph Marty, André Delvaux), Lausanne, L'Âge d'Homme, 1996.
  • Le beau ténébreux à l'écran, Paris / Montréal, l'Harmattan, coll. « Champs visuels », , 237 p. (ISBN 2-7384-6127-1).
  • Le beau ténébreux dans la littérature : de Lancelot à Julien Gracq, Liège, Éditions du CEFAL, coll. « Histoire et critique littéraires », , 102 p. (ISBN 2-87130-055-0).
  • De l'Iliade à Malraux : destin et destinée, L'Harmattan, 2000.
  • Incertitude une constante de la littérature au cinéma, L'Harmattan, 2000
  • Les Copains chez Brassens et chez tous les autres, L'Harmattan, juin 2002.
  • André Delvaux, L'Âge d'Homme, 2003.
  • Du Spirituel dans le quotidien, L'Harmattan, 2004.
  • Romance américaine, Cerf, 2004.
  • Voir aussi le prolongement de sa réflexion en équipe dans : Amédée Ayfre, Un cinéma spiritualiste, avec la collaboration de René Prédal, Paris, Cerf, 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nouvel Observateur (TéléObs, 26 juillet – 1er août 2008, p. 10 : « Un homme d’influence ».
  2. Source.
  3. La Dépêche du Midi, 13 février 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]