Merry-Go-Round

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Merry-Go-Round
Titre original Merry-Go-Round
Réalisation Jacques Rivette
Scénario Eduardo de Gregorio
Jacques Rivette
Suzanne Schiffman
Acteurs principaux
Sociétés de production Sunchild Productions
INA
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 160 min
Sortie 1981

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Merry-Go-Round est un film français réalisé par Jacques Rivette, sorti en 1981.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux jeunes gens se rencontrent dans un hôtel de l'aéroport de Roissy, car ils ont reçu un télégramme de la même Élisabeth qui les a conviés à un mystérieux rendez-vous. Élisabeth est leur seul point commun : Léo est la sœur cadette d'Élisabeth tandis que l'Américain Ben est l'un de ses amis. Élisabeth n'apparaissant pas, le couple part à sa recherche et la retrouve au moment où elle se fait enlever. Leur enquête les mène sur la piste du père étrangement disparu des deux femmes, David Hoffman, accusé d'escroquerie et qu'on a dit mort alors qu'il a assuré l'éducation de ses filles sans qu'elles ne le voient jamais. Élisabeth ne croit pas qu'il soit mort, mais que sa disparition est étroitement liée à celle d'un million de dollars illégalement empochés. Léo et Ben découvrent la clé de l'énigme à l'issue de leur enquête-poursuite semée d'embûches.

Thème et contexte[modifier | modifier le code]

Jacques Rivette[1] : « On a construit un début d'histoire comme ça avec le père qui a disparu, mais en se disant, c'est un prétexte pour amener le couple Marie et Joe à faire connaissance. J'aimerais bien cette idée : deux personnes qui se réunissent parce qu'une troisième, qui leur a donné rendez-vous, n'est pas là. Ils sont donc obligés de faire connaissance comme ça... »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait de son entretien paru dans le no spécial 323-324 des Cahiers du cinéma (mai 1981).
  2. Édition VHS Énergie Vidéo, 1986 (notice BnF no FRBNF41155207).

Liens externes[modifier | modifier le code]