Kunie Tanaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kunie Tanaka
Description de cette image, également commentée ci-après
Kunie Tanaka en 1962.
Naissance
Toki (préfecture de Gifu, Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Décès (à 88 ans)
Yokohama (Japon)
Profession Acteur
Seiyū
Films notables Le Sabre de la bête
Kwaïdan
Combat sans code d'honneur
Séries notables Kita no kuni kara (ja)

Kunie Tanaka (田中邦衛, Tanaka Kunie?) est un acteur japonais né le et mort le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Kunie Tanaka fait des études d'anglais au Reitaku Junior College (ja)[2]. Il commence sa carrière d'acteur en 1955 au théâtre au sein de la compagnie Haiyūza (ja) et apparaît pour la première fois au cinéma en 1957 dans Un amour pur de Tadashi Imai[1].

Au cours de sa carrière qui court sur plus d'un demi-siècle, il tourne avec les plus grands cinéastes japonais, Akira Kurosawa à trois reprises dans Les salauds dorment en paix (1960), Sanjuro (1962) et Dodes'kaden (1970), Masaki Kobayashi dans La Condition de l'homme (1959) et Kwaïdan (1964), en passant par Nagisa Ōshima et Hideo Gosha[3]. Il reste indissociable du cinéma de Kinji Fukasaku, auteur de polars ultra violents qui ont notamment inspiré Quentin Tarantino, Kunie Tanaka est l'une des stars de Combat sans code d'honneur (1973-1975), série de cinq films qui révolutionne la vision des yakusas dans les années 1970 en les montrant comme des gangsters cupides, et non plus comme des figures héroïques guidées par l'honneur[3]. Au Japon, il particulièrement connu pour son rôle de père de famille maladroit et aimant dans la série au long cours Kita no kuni kara (ja) (1981-2002)[4] et pour celui de Shinjirō Ishiyama surnommé Aodaishō, le principal adversaire du héros interprété par Yūzō Kayama dans la série de films Wakadaishō (en)[1].

Nommé à cinq reprises pour le prix du meilleur acteur dans un second rôle à la Japan Academy Prize, il remporte la distinction pour son interprétation dans L'École (学校, Gakko?, 1993) de Yōji Yamada[5].

Kunie Tanaka a tourné dans plus de 220 films entre 1957 et 2010[6].

Le mangaka Eiichirō Oda s'est inspiré de lui pour le personnage de Borsalino, alias l'amiral Kizaru dans le populaire manga One Piece[3].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (ja) « 俳優の田中邦衛さん死去 88歳「北の国から」などで存在感 / NHKニュース », sur NHKニュース (consulté le 2 avril 2021).
  2. (ja) « 田中邦衛さん逝く 88歳、老衰で…ドラマ「北の国から」、映画「仁義なき戦い」 », sur daily.co.jp,‎ (consulté le 19 avril 2021)
  3. a b et c Jérôme Lachasse, « Mort de l'acteur Kunie Tanaka, qui a inspiré le personnage de Borsalino dans "One Piece" », sur bfmtv.com, (consulté le 19 avril 2021)
  4. (en) « Beloved Japanese actor Kunie Tanaka dies at 88 », sur japantimes.co.jp, (consulté le 19 avril 2021)
  5. a et b (ja) « 17e cérémonie des Japan Academy Prize - (1994年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le 13 août 2020)
  6. (ja) « Filmographie », sur JMDb (consulté le 13 mai 2018)
  7. (ja) « 22e cérémonie des prix du film Mainichi - (1967年) », sur mainichi.jp (consulté le 13 octobre 2019)
  8. (ja) « 1983年 第26回 ブルーリボン賞 », sur www.allcinema.net (consulté le 13 août 2020)
  9. (ja) « 1986年 第29回 ブルーリボン賞 », sur www.allcinema.net (consulté le 13 août 2020)
  10. (ja) « 2e cérémonie des Japan Academy Prize - (1979年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le 13 août 2020)
  11. (ja) « 7e cérémonie des Japan Academy Prize - (1984年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le 13 août 2020)
  12. (ja) « 12e cérémonie des Japan Academy Prize - (1989年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le 13 août 2020)
  13. (ja) « 25e cérémonie des Japan Academy Prize - (2002年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le 13 août 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]