Noboru Tanaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Noboru Tanaka
Naissance
Hakuba (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Décès (à 69 ans)
Japon
Profession Réalisateur
Films notables La Véritable histoire d'Abe Sada
La Maison des perversités
Bondage

Noboru Tanaka (田中登, Tanaka Noboru?), né le et mort le , est un réalisateur japonais connu pour ses pinku eiga.

Biographie[modifier | modifier le code]

Noboru Tanaka fait des études de littérature française à l'université Meiji de Tokyo[1]. Il entre à la Nikkatsu comme assistant réalisateur et travaille avec des cinéastes comme Seijun Suzuki et Shōhei Imamura[1]. Lorsque la Nikkatsu se reconvertit dans le roman-porno, il a l'opportunité de réaliser son premier film, Beads From A Petal, en 1972[1]. L'année suivante, il remporte le prix du nouveau réalisateur (citation) de la Directors Guild of Japan pour Osen la maudite[2]. En utilisant toute la liberté laissée par ce genre de réalisation et en utilisant à son profit la contrainte budgétaire, il devient rapidement l'un des grands noms de ce type de production[1]. Il réalise encore quelques films après avoir quitté la Nikkatsu dont Ushimitsu no mura en 1983, mais il se retire rapidement de l'industrie cinématographique[1].

Noboru Tanaka a réalisé 25 films entre 1972 et 1988[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompense[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Noboru Tanaka », sur www.3continents.com (consulté le )
  2. a et b (en) « New Directors Award (version archivée) », sur www.dgj.or.jp (consulté le )
  3. (ja) « Filmographie », sur JMDB (consulté le )
  4. Nuits félines à Shinjuku : titre français du film à l'occasion de sa sortie en DVD. Voir l'article de Gwenaël Germain, « Le Roman-Porno japonais : attention, cinéma social sulfureux », Asyalist,‎ (lire en ligne)
  5. Osen la maudite : titre français du film lors de la rétrospective « Le Cinéma japonais au surnaturel : les spectres de la Japan Horror » du 6 mai au 1 juin 2011 à la MCJP
  6. Marché sexuel des filles (1974) - Festival des trois continents
  7. Rape And Death Of A Housewife (1978) - Festival des trois continents
  8. (ja) « 2e cérémonie des Japan Academy Prize - (1979年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]