Outre-Forêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les régions naturelles alsaciennes

L'Outre-Forêt (en alsacien Unteremwàld) est une région naturelle située à l'extrême nord de l'Alsace, à proximité de la frontière avec le Palatinat (Allemagne). Comme son nom le suggère, elle se trouve « "sous forêts" soit par rapport au sens d'écoulement du Rhin au-delà » de la forêt de Haguenau.Elle est limitée au nord par le "Bienwald" et la rivière Lauter, à l'est par le Rhin, à l'ouest par le Falkensteinerbach, mais sans marquage précis. Zone frontalière marquée par l'histoire, à l'écart des grands axes, mais aussi des itinéraires touristiques les plus convenus, elle a préservé ses propres traditions : architecture à colombages fortement représentée, poterie originale, production viticole excentrée par rapport au vignoble d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Outre-Forêt est délimitée par la forêt de Haguenau au sud, celle du Bienwald au nord, les contreforts boisés des Vosges du Nord (Parc naturel régional des Vosges du Nord) à l'ouest et le Rhin à l'est[1]. . L'aire est comprise entre la vallée de la Lauter et les cônes sableux de la Sauer et de la Moder.

C'est un pays de collines surbaissées dont l'altitude reste modeste. La côte de Surbourg atteint 217 m. À l'ouest, le vignoble de Cleebourg s'étend en pente douce sur des coteaux où les moines bénédictins de l'abbaye de Wissembourg avaient planté des vignes au Moyen Âge[2].

Contrastant avec les zones forestières et les prés voisins, c'est un Ackerland, un pays de labours propice à la polyculture, grâce à sa couverture limoneuse[3].

Spécificité linguistique[modifier | modifier le code]

Une partie de l'Outre Forêt correspondant territorialement aux 2/3 Nord de l'arrondissement de Wissembourg constitue la seule aire de francique méridional palatin d'Alsace.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fort de Schœnenbourg en août 1940.

Comme en témoignent notamment les nombreux châteaux forts par exemple les châteaux du Fleckenstein, Hohenbourg, Froensbourg, Wasigenstein[4] etc., les monuments des batailles[5] de 1870 à Wissembourg et Woerthlemusée de la bataille du 6 août 1870 -ouvrages de la ligne Maginot, ceux fort de Schœnenbourg ou le Four-à-Chaux de Lembach, ainsi que le Musée de l'Abri à Hatten, la région fut le théâtre d'une histoire mouvementée.

Traditions[modifier | modifier le code]

Vue de Hunspach

Longtemps relativement isolée – la forêt de Haguenau constituant un obstacle avant l'arrivée de l'automobile – la région a préservé plus qu'ailleurs ses traditions, notamment en matière d'habitat. Alors que dans d'autres parties de l'Alsace, les maisons à colombages ont pris des couleurs, ici le blanc reste de rigueur. Dans certains villages, tels que Hunspach, on observe une remarquable homogénéité architecturale, dans d'autres les maisons typiques voisinent avec des constructions modernes, mais l'ensemble reste coquet et abondamment fleuri.

On y porte encore volontiers le costume traditionnel aux grandes occasions et des fêtes paysannes telles que la Streisselhochzeit – mariage traditionnel – de Seebach restent très populaires.

Un musée d'arts et de traditions populaires, la Maison rurale de l'Outre-Forêt à Kutzenhausen, rend hommage à la vie rurale de la région au début du XXe siècle.

Économie[modifier | modifier le code]

Depuis le Néolithique, on façonne des poteries dans la région, une tradition perpétuée à Betschdorf où le Musée de la poterie présente une belle collection d'objets en grès au sel, aisément reconnaissables à leurs couleurs, le gris de l'argile et le bleu de cobalt.

Le Musée du pétrole de Merkwiller-Pechelbronn confirme que la région fut pionnière de l'industrie pétrolière dans le monde[6].

Énergie[modifier | modifier le code]

La géothermie profonde fait son apparition à Soultz-sous-Forêts, et à Rittershoffen avec sa centrale géothermique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Outre-Forêt », in Alsace, Gallimard, Paris, 2007, p. 204
  2. Le Carré magique, Association pour le développement de l'Alsace du Nord, p. 17
  3. Henri Nonn, « Variété des paysages naturels et des écosystèmes » in Alsace, Encyclopédie Bonneton, Paris, 2001, p. 239
  4. « CHÂTEAUX DE WASIGENSTEIN (Grand et petit château) », sur j57oihy.blogspot.fr (consulté le 18 décembre 2016)
  5. « 1870 », sur www.6aout1870.fr (consulté le 18 décembre 2016)
  6. « Une nouvelle énergie renouvelable prend son essor en Alsace », Le Monde, 15 août 2008 Une nouvelle énergie renouvelable prend son essor en Alsace - LeMonde.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

L'Outre-Forêt est aussi un périodique trimestriel dédié à la région et fondé en 1973 par le Cercle d'histoire de l'Alsace du Nord, succédant à la Revue d'histoire de Soultz-sous-Forêts.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cercle d'histoire de l'Alsace du Nord, Journées portes ouvertes monuments historiques de l'Outre-Forêt, septembre 1991, 1991 (11 fiches sous pochette présentant des monuments à Lauterbourg, Soultz-Sous-Forêts, Altenstadt, Kutzenhausen, Preuschdorf, Wœrth et Walbourg)
  • Cercle d'histoire de l'Alsace du Nord, Connaître et aimer l'Outre-forêt, circuits guidés, Delbecq, Reichshoffen, 1984, 211 p.
  • Michel Charvet, Dessine-moi l'Alsace : l'Outre-Forêt, Éditions J.-P. Gyss, Barembach, Schirmeck, 1987, 101 p. (ISBN 2-902912-61-7)
  • J.-M. Hauer, Inventaire des synagogues du pays de Hanau et d'Outre-Forêt, contribution à l'étude de leur architecture par quelques exemples détaillés, Strasbourg, 1985, 288 p. (mémoire d'Architecture)
  • Claude Muller, L'Outre-Forêt au XVIIIe siècle, Éd. Coprur, Strasbourg, 2004, 240 p. (ISBN 2-84208-105-6)
  • Daniel Peter, « Les ressources en eau de l'Outre-Forêt », in l'Outre-Forêt, 1987, n° 57, p. 4-9
  • Daniel Peter, « La faune aquatique dans l'Outre-Forêt, au XIXe siècle », in l'Outre-Forêt, 1987, n° 57, p. 14-16
  • Daniel Peter, Naître,vivre et mourir dans l'Outre-Forêt (1648-1848), Cercle d'histoire et d'archéologie de l'Alsace du Nord, Strasbourg, 1995, 285 p. (édition remaniée d'une thèse de doctorat d'histoire moderne)
  • Jean-Laurent Vonau (dir.), L'Outre-forêt dans la tourmente révolutionnaire, 1989, 277 p. (publié à l'occasion du Bicentenaire de la Révolution française)
  • Elisabeth Weinling, Les anabaptistes d'Outre-Forêt 1700-1871, Université de Strasbourg 2, 1996 (mémoire d'Histoire)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]