John List

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les États-Unis image illustrant la criminologie
Cet article est une ébauche concernant les États-Unis et la criminologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

John Emil List (né le à Bay City (Michigan) – mort le à Trenton, New Jersey) est un criminel américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le , ce vendeur en assurance rentre dans sa maison cossue de Westfield dans le New Jersey. Il tue sa femme par arme à feu dans la cuisine, puis sa mère à l'étage. Il attend que deux de ses enfants reviennent de l'école et les abat froidement. Puis il se prépare à manger et part assister au match de football de son dernier fils, qu'il tue également à leur retour à la maison. Mais contrairement aux autres, il s'acharne sur son corps, en tirant une dizaine de fois sur lui[1].

Il a si bien planifié les meurtres qu'il se passe près d'un mois avant que l'on constate qu'il y a un problème. Échappant à la justice pendant près de 18 ans, John List se forge une nouvelle identité et se remarie avant d'être finalement appréhendé le après que l'histoire de ses meurtres a été présentée dans l'émission de télévision américaine America's Most Wanted qui demande l'aide des téléspectateurs pour résoudre des affaires criminelles. John List est reconnu coupable des meurtres et est condamné à cinq peines de prison à vie consécutives. Il meurt de pneumonie en prison en 2008 [2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

traduit de l'américain par Geneviève Blattmann d'après le livre, Righteous carnage.The list murders paru en 1991 aux éditions Macmillan Publishing Company

Influences culturelles[modifier | modifier le code]

En 1987, le réalisateur Joseph Ruben s'inspirera de John List pour son film Le Beau-père, avec Terry O'Quinn dans le rôle du beau-père tueur en série.Ce film aura une suite en 1989 toujours avec Terry O'Quinn, et un remake en 2009 avec Dylan Walsh dans le rôle-titre. Le scénariste Christopher McQuarrie s'inspire lui aussi de John List pour créer le personnage de Keyser Söze dans le film Usual Suspects[3]

Dans la série télévisée Prison Break le personnage de Theodore « T-Bag » Bagwell est inspiré de l'histoire de List. Il se fait arrêter de la même manière.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Flore Galaud, « Xavier Dupont de Ligonnès, le «John List» à la française ? », sur lefigaro.fr,‎
  2. (fr)« 9 novembre 1971. Il envoie sa mère, son épouse et ses trois gosses au paradis avant de refaire sa vie. », lepoint.fr,‎ (consulté le 16 novembre 2012) : « Dix-huit ans plus tard, John List est retrouvé en Virginie grâce à une émission de télévision consacrée à la recherche de criminels. »
  3. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-12837/secrets-tournage/

Voir aussi[modifier | modifier le code]