John List

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Emil List (né le à Bay City (Michigan) – mort le à Trenton, New Jersey) est un criminel américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le , ce vendeur en assurance rentre dans sa maison cossue de Westfield dans le New Jersey. Il tue sa femme par arme à feu dans la cuisine, puis sa mère à l'étage. Il attend que deux de ses enfants reviennent de l'école et les abat froidement. Puis il se prépare à manger et part assister au match de football de son dernier fils, qu'il tue également à leur retour à la maison. Mais contrairement aux autres, il s'acharne sur son corps, en tirant une dizaine de fois sur lui[1].

Il a si bien planifié les meurtres qu'il se passe près d'un mois avant que l'on constate qu'il y a un problème. Échappant à la justice pendant près de 18 ans, John List se forge une nouvelle identité et se remarie avant d'être finalement appréhendé le après que l'histoire de ses meurtres soit présenté dans l'émission de la télévision américaine America's Most Wanted qui demande l'aide des téléspectateurs pour résoudre des affaires criminelles. John List est reconnu coupable des meurtres et est condamné à cinq peines de prison à vie consécutives. Il meurt de pneumonie en prison en 2008 [2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

traduit de l'américain par Geneviève Blattmann d'après le livre, Righteous carnage.The list murders paru en 1991 aux éditions Macmillan Publishing Company

Influences culturelles[modifier | modifier le code]

Dans la série télévisée Prison Break le personnage de Theodore « T-Bag » Bagwell est inspiré de l'histoire de List. Il se fait arrêter de la même manière.

Le scénariste Christopher McQuarrie s'inspire lui aussi de John List pour créer le personnage de Keyser Söze dans le film Usual Suspects[3]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Flore Galaud, « Xavier Dupont de Ligonnès, le «John List» à la française ? », sur lefigaro.fr,‎
  2. (fr)« 9 novembre 1971. Il envoie sa mère, son épouse et ses trois gosses au paradis avant de refaire sa vie. », lepoint.fr,‎ (consulté le 16 novembre 2012) : « Dix-huit ans plus tard, John List est retrouvé en Virginie grâce à une émission de télévision consacrée à la recherche de criminels. »
  3. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-12837/secrets-tournage/

Voir aussi[modifier | modifier le code]