Jean Daret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daret.
Jean Daret
Daret-autoportrait.jpg

Jean Daret, Autoportrait (1636)
Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.

Naissance
Décès
Nationalité
Drapeau de la France France
Activité
Maître

Jean Daret (Bruxelles, 1613 - Aix-en-Provence, 1668) est un peintre d'Histoire français, originaire des Pays-Bas méridionaux. Il a peint des tableaux à sujets religieux ou mythologiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Daret naquit à Bruxelles en 1613[1]. Il s'installa à Aix en Provence où en 1639 il épousa Madeleine Cabassole, d'une famille de notables aixois, dont il eut deux fils, Jean-Baptiste et Michel, peintres comme lui[2].

Chargé des peintures du château de Vincennes[2], il devint peintre du roi Louis XIV[1]. Par ce métier, il se spécialisa dans la décoration de demeures, notamment l'hôtel de Chateaurenard, situé Rue Gaston Saporta, à Aix-en-Provence[1]. C'est également lui qui réalisa les peintures marouflées commandées par le seigneur de Covet pour son château de Marignane. Ces peintures ornent la salle d'apparat et dans la chambre seigneuriale un temps dite « de Mirabeau » à cause des liens de mariage entre le tribun et Émilie de Marignane.

Il mourut à Aix-en-Provence le [3].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Œuvres dans les églises[modifier | modifier le code]

Œuvres dans les musées[modifier | modifier le code]

En France
  • Aix-en-Provence, musée Granet : Joueur de guitare, huile sur toile
  • Clermont-Ferrand, musée d'art Roger-Quilliot : Conversion de saint Paul, huile sur toile, 110,5 × 145,6 cm[10]
  • Grasse, musée d'art et d'histoire de Provence : Le Miracle de Soriano. huile sur toile. Le tableau représente une Vierge vêtue de rouge et de bleu présentant un linge sur lequel est peint l'image du dominicain de Soriano tenant dans sa main gauche une fleur de lys et dans la droite un livre à reliure rouge. À la droite de la Vierge se tient sainte Marie-Madeleine portant le traditionnel vase à parfum. Le voile est présenté à deux dominicains agenouillés. Ce tableau a été commandé à Jean Daret en 1668 par la veuve de Louis Vento dont les armoiries figurent en bas à gauche de la composition. Il était destiné à l'église des dominicains de Gap d'où il a été transféré à celle de Grasse aujourd'hui détruite.
  • Marseille, musée des beaux-arts : Déploration sur le corps du Christ, huile sur toile ; Esculape ressuscitant Hippolyte, huile sur toile
  • Nîmes, musée des beaux-arts : La Vierge, Le Christ
  • Paris, musée du Louvre, département des arts graphiques : Étude d'un homme agenouillé soulevant un objet, sanguine, 42 × 25 cm[11]
  • Rennes, musée des beaux-arts : Étude de moine bénédictin, pierre noire sur papier blanc, 23,8 × 19,8 cm[12]
En Russie
  • Saint-Pétersbourg, musée de l'Ermitage, : Autoportrait, le jeune Daret jette au spectateur un regard plein de défi, la main négligemment posée sur un buste romain représentant peut-être Vitellius[13].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Jeanne Laffitte, (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 9782862764412), p. 148.
  • J. Boyer, Hommage au peintre Jean Daret, Aix-en-Provence, Provence Historique, (lire en ligne), p. 425-449

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Aix en Provence - Tourist Office - Provence - France
  2. a et b Étienne-Antoine Parrocel, Annales de la peinture: Ouvrage contenant l'histoire des écoles des d'Avignon d'Aix et de Monseille, précédée de l'historique des peintres de l'Antiquité, du Moyen Âge, et des diverses écoles du midi de la France, Ch. Albessard et Berard, , p.166
  3. Étienne-Antoine Parrocel, Annales de la peinture, Ch. Albessard et Bérard, (présentation en ligne)
  4. « Pieta », base Palissy, ministère français de la Culture
  5. Jane MacAvock, « La fortune de la peinture religieuse en Provence » dans Regards sur la peinture religieuse, XVIIe-XIXe siècle : actes du colloque de l'Association des conservateurs des antiquités et objets d'art de France, Caen, 27-28 septembre 2012, Arles, Actes Sud, , 253 p. (ISBN 978-2-330-02245-7), p. 61-62
  6. « Présentation de la vierge au temple », base Palissy, ministère français de la Culture
  7. Note de Rachel Sarrue : Présentation de la Vierge au temple de Daret
  8. Georges Doublet, Un tableau inédit de Jean Daret dans l'église de Saint-Paul-du-Var, près de Vence (Alpes-Maritimes), p. 281-295, Réunion des sociétés savantes des départements à la Sorbonne. Section des beaux-arts, Ministère de l'instruction publique, 1906 (lire en ligne)
  9. « 2 autels, 2 retables, tableau : Saint Mathieu », base Palissy, ministère français de la Culture
  10. « Conversion de saint Paul », base Joconde, ministère français de la Culture
  11. « Étude d'un homme agenouillé », base Joconde, ministère français de la Culture
  12. « Étude de moine bénédictin », base Joconde, ministère français de la Culture
  13. Colin Eisler, La peinture au musée de l'Ermitage, Paris, La Martinière, , 655 p. (ISBN 2-7324-2283-5), p. 482

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]