Claude Manceron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manceron.
Claude Manceron
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
RambouilletVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Fratrie

Claude Manceron (né à Paris le , mort à Rambouillet le )[1] est un écrivain français.

Il a, à ses débuts, publié sous le pseudonyme de Claude Chevalon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un officier de marine, il contracte la poliomyélite à l'âge de 11 ans, ce qui le contraint à rester allongé pendant des années. Adulte, il devient éducateur spécialisé dans un centre pour paralysés. À la fin des années 1950, il publie son premier livre, un roman consacré aux Cent jours. Entré au Comité national des écrivains, il fréquente Aragon et signe le manifeste des 121 contre la guerre d'Algérie.

C'est en 1968, installé dans l'Hérault, qu'il commence une suite de livres sur les hommes qui ont fait la Révolution. Le premier volume des Hommes de la liberté paraît en 1972, le cinquième en 1987. Il n'ira pas au bout de son projet.

Il est chargé de mission auprès de François Mitterrand de 1981 à 1995.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Austerlitz, 2 décembre 1805, Paris, Robert Laffont, 1960, 319 p.
  • Le Dernier Choix de Bonaparte, Tours, Mame, 1960
  • L'Épopée de Bonaparte, Paris, Pont Royal, 1964, 315 p.
  • Napoléon reprend Paris, 20 mars 1815, Paris, Robert Laffont, 1965, 301 p.
  • 100 000 voix par jour pour Mitterrand, Paris, Robert Laffont, 1966, 320 p.
  • Le Citoyen Bonaparte. La jeunesse de Napoléon, 1769-1796, Paris, Robert Laffont, 1969, 255 p.
  • Avec Anne Manceron, Mirabeau, l'homme à la vie brûlée, Paris, Dargaud, 1969
  • Le Tambour de Borodino, Paris, Robert Laffont, 1974, 350 p.
  • Les Vignes de la mer : le Midi languedocien, avec des photographies d'André Hampartzoumian, Paris, Le Chêne/Hachette, 1979
  • Les Hommes de la liberté, Paris, Robert Laffont :
    • Tome 1 : Les Vingt ans du roi, 1774-1778, 1972, 688 p.
    • Tome 2 : Le Vent d'Amérique, 1778-1782, 1974, 558 p.
    • Tome 3 : Le Bon Plaisir, 1782-1785, 1976, 448 p.
    • Tome 4 : La Révolution qui lève, 1785-1787, 1979, 468 p.
    • Tome 5 : Le Sang de la Bastille, 1787-1789, 1987, 523 p.
  • La Révolution française. Dictionnaire biographique, Paris, Renaudot, 1989, 571 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notice d'autorité[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]