Jean-Paul Aubé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument à Léon Gambetta (1888) dans son état original, Paris, palais du Louvre, cour Napoléon.

Jean-Paul Aubé, né à Longwy le et mort à Capbreton le , est un sculpteur et médailleur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Aubé fait ses études à l'École des beaux-arts de Paris dans les ateliers d'Antoine Laurent Dantan et de Francisque Duret. En 1866, il réalise un voyage en Italie qui développe chez lui une influence du style néo-renaissance puis néo-baroque. Il expose au Salon des artistes français où il remporte deux médailles d'or en 1874 et 1876. Il produit ensuite des monuments, des bustes et des médailles.

Il devient professeur à l'École des beaux-arts de Paris. Parmi ses élèves on peut distinguer Gaston Lachaise, Charles Virion, et Jean Baffier.

Jean-Paul Aubé est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1888, puis promu officier en mai 1910.

Œuvres[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Peigné, « Jean-Paul Aubé », in Dictionnaire des sculpteurs néo-baroques français (1870-1914), Paris, Éditions CTHS, collection « Format », no 71, 2012, 565 p. , p. 54-62 (ISBN 978-2-7355-0780-1).
  • Jacques Peiffer, Claude Allut, Le statuaire Paul Aubé né à Longwy en 1837 , Longwy, musée municipal, 1979.
    Catalogue d'exposition.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :