Jean-Marc Daniel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Marc Daniel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Jean-Marc Daniel, né le à Bordeaux, est un économiste français, professeur émérite à l'ESCP Europe et directeur de rédaction de la revue Sociétal. Il se décrit comme étant un libéral classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Daniel est un ancien élève de l'École polytechnique (promotion 1974) et de l'ENSAE.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

À l’issue de ses études, il rejoint l’administration comme administrateur de l’INSEE. Il a alterné des fonctions dans l’administration active (direction régionale de l’INSEE à Lyon, direction du Budget, régime de Sécurité sociale des mineurs, ministère des Affaires étrangères), dans les cabinets ministériels (au ministère de la Culture et au ministère des Affaires Étrangères) et dans des fonctions d’économiste et d’enseignant (chargé d’étude à l’OFCE, cours donnés à ESCP Europe, à l’École des mines de Paris, à Paris X et à l’ENSAE ParisTech)[1].

Outre ses cours à ESCP Europe, il a été responsable de l’enseignement d’économie aux élèves–ingénieurs du Corps des mines et continue d'intervenir devant eux.

Il est chroniqueur au journal Le Monde (sur l’histoire des idées économiques), sur BFM Business et directeur de la revue Sociétal[1]. Il est membre du conseil d’administration de la Société d’économie politique et du comité de rédaction de l'Année des professions financières, ouvrage de référence dans le secteur de l'économie et de la finance, édité chaque année par le Centre des professions financières[2].

Travaux[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Daniel travaille essentiellement sur la politique économique, dans ses dimensions théoriques et dans ses dimensions historiques. Il propose par exemple un financement de l'éducation supérieure sur ce mode : remboursement au fur et à mesure de leurs études aux étudiants passant avec succès les examens. Pour contrer la tendance à l'alourdissement systématique des dépenses de santé, lié selon lui à l'asymétrie d'information dans la relation tripartite médecin-patient-assurance (le médecin et l'industrie pharmaceutique capitalisant le savoir), il propose de mettre un peu plus en « concurrence » le médecin.[réf. nécessaire]

En 2015, il publie Le Gâchis français. 40 ans de mensonges économiques. Selon Isabelle Bourgeois, il analyse dans cet ouvrage quarante années de politique économique française, dont il attribue les échecs à « une lecture réductrice du keynésianisme et les erreurs commises de ce fait, ainsi que par un anti-européanisme profond que la signature officielle des traités ne parvient guère à masquer[3]. » Il appelle notamment à ne plus laisser filer le déficit de l'État, conformément à l'engagement pris lors de la signature du traité de Maastricht[4].

Il appelle à supprimer le statut de la fonction publique.[5]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Politique économique, coll. « Que sais-je ? », éd. PUF, 2008 (OCLC 244815174)
  • Histoire vivante de la pensée économique, des crises et des hommes, Pearson, 2010 (ISBN 978-2-7440-7450-9)
  • Le Socialisme de l’excellence. Combattre les rentes et promouvoir les talents, Paris, François Bourin Éditeur, 2011, 182 pages
  • Avec Henri Sterdyniak, Présidence Sarkozy : quel bilan ?, édition Prométhée, 2012 (OCLC 781828455)
  • Huit leçons d'histoire économique, Paris, Odile Jacob, 2012 (ISBN 978-2-7381-2849-2) (OCLC 819190002)
  • « Chroniques et données économiques de quelques livres parus en 2012 »[6], article extrait de l'Année des Professions Financières[7], édité par le Centre des Professions Financières[2].
  • Ricardo reviens ! ils sont restés keynesiens, édition Broché, 2012
  • L'État de connivence, édition Broché, 2014
  • Le Gâchis français : histoire de quarante ans de mensonges économiques, éditions Broché, 2015[8]
  • Valls, Macron : le socialisme de l'excellence à la française, édition Broché, 2016
  • Les Impôts. Histoire d’une folie française. Soixante ans de matraquage fiscal, Taillandier, 2017 (ISBN 979-10-210-2055-9)
  • Macron, la valse folle de Jupiter, L'Archipel, 2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Biographie et actualités de Jean-Marc Daniel France Inter », sur France Inter (consulté le 29 janvier 2018).
  2. a et b « Accueil », sur Centre des professions financières.
  3. Isabelle Bourgeois, « Economie française », Regards sur l'économie allemande, nos 118-119,‎ , p. 45c–45c (ISSN 1156-8992, lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018).
  4. « Le gâchis français – Revue Politique et Parlementaire », sur revuepolitique.fr (consulté le 29 janvier 2018).
  5. https://www.contrepoints.org/2018/02/25/198071-jean-marc-daniel-il-faut-supprimer-le-statut-de-la-fonction-publique
  6. Centre des Professions Financières, Année des Professions Financières, Paris, Centre des Professions Financières, , 276 p., p. Chroniques de quelques livres parus en 2012 (p. 217).
  7. « Année des Professions Financières », sur Centre des Professions Financières
  8. « "Le Gâchis français" : pourquoi nos dirigeants n’ont en fait presque rien essayé pour redresser le pays depuis plus de 40 ans », Atlantico.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]