Bleizi Ruz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bleizi Ruz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genres artistiques

Bleizi Ruz (Loups Rouges en breton) est un groupe de fest-noz, jouant de la musique traditionnelle et des compositions. Il est fondé par des musiciens en 1973 à Brest. Ils sont devenus des ambassadeurs de la culture bretonne en jouant partout en Europe et aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bleizi Ruz est créé en 1973 dans la région brestoise (Finistère) par des membres de la Kevrenn Brest Sant Mark. Éric Liorzou à la guitare,Gérard Couppé à l'accordéon Raymond Saliou et René Martin aux bombardes ,Alain Floch à la basse , Pierre Fourel au tom basse auxquels se joindront Bernard Pichard au basson, bombarde et arrangements, Patrice Le Naour au Saxophone et un flutiste classique. Le premier groupe vraiment urbain de fest-noz remporte la même année le Kan ar Bobl (concours national de musique bretonne). Plusieurs sonneurs, issus principalement des « kevrennoù » de Brest et de Rennes, permettent aux Bleizi Ruz d'élargir leur répertoire qui couvre toute la Bretagne[1].

Le groupe désormais quartet, avec Loik Le borgne à l'accordéon chromatique, Ben Creac'h à la basse, René Martin aux bombardes et cornemuses, Eric Liorzou aux guitares, devient professionnel en 1980 et sillonne les routes de Bretagne et d'Europe avec leur insépable compère Patrik Ewen pour certaines tournées.

Pour fêter ses vingt ans, le groupe va créer le spectacle Hent Sant Jakez,basé sur le pélerinage de St Jacques de Compostelle , avec Laurent Jouin au chant, et acteur, Xesus Carballido (acteur) le groupe Leilia de Santiago au chant et panderetas José Munos du groupe La Musgana de Espana primé meilleur spectacle traditionnel en 1993. Pour les 25 ans en 1998, plus de deux cents artistes et plus de cinq mille personnes sont réunies[2]. Une trentaine de musiciens ont fait partie du groupe, notamment les guitaristes Jacques Pellen et Bruno Nevez. À la fin des années 90, le groupe se composait de Éric Liorzou (guitare, mandole, chant, arrangements), Loïc Le Borgne (accordéon, chant), Bernard Quillien (bombardes, whistles, gaïta, chant), Thierry Decloux (basse), David "Hopi" Hopkins (percussions, chant). Gaël Nicol, ex Ar Re Yaouank, y joue aux bombardes et biniou-coz dès 1998.

En 2001, rejoint par de nouveaux musiciens (Christian Sarrau au saxophone, Mickaël Seznec à la basse, Herri Locquet aux percussions), il sort un nouveau CD, An Teuz (fusion). Le groupe se sépare en 2003 mais décide de revenir en 2007, après avoir participé aux fêtes anniversaires des trente-cinq ans des Sonerien Du et des Diaouled ar Menez[3]. Ben Creac'h re-joint le groupe à la basse en 2007 pour continuer de faire danser depuis près de quarante ans[4],[5].

Membres[modifier | modifier le code]

  • Alain Floch (1973) : guitare basse
  • Pierre Fourel (1973) : Tom Basse
  • Éric Liorzoù (1973) : guitare, mandole et chant
  • Loïc Le Borgne (1973) : accordéon chromatique
  • Patrice Le Naour : saxophone
  • René Martin : bombarde
  • Pierre Diquellou : bombarde
  • Pierre Crépillon : bombarde
  • Bernez Quillien (1986) : bombardes, gaita , low whistle
  • David Hopkins (1993) : percussions
  • Gaël Nicol (1998) : biniou kozh et bombardes
  • Jean-Luc dit Ben Creac'h (1980) : basse
  • Thierry Decloux(1993) basse

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Musiques et danses de Bretagne par Bleizi Ruz (Arfolk)
  • 1980 : Bleizi Ruz (Kerblues)
  • 1984 : Coz Liorzou (Pluriel)
  • 1985 : Klask Ar Plac'h (Pluriel)
  • 1988 : Pell Ha Kichen No (Adipho)
  • 1991 : En Concert (Shamrock Records)
  • 1993 : Hent Sant Jakez (Shamrock Record)
  • 1996 : Celtic Trip (Shamrock Records)
  • 2001 : An Teuz (Ciré jaune)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Celtic Folk from Brittany

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arnaud Maisonneuve, « Ar Bleizi Ruz : vivre de sa musique », ArMen, n°34, , p. 46-53
  • Thierry Jigourel (préf. Pascal Lamour), Festoù-Noz: Histoire et actualité d'une fête populaire, CPE, coll. « Reflets de terroir », (ISBN 2845036833), « Bleizi Ruz, les loups... rouges sont entrés dans la ville », p. 108-109

Liens externes[modifier | modifier le code]