Jaap de Boer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jaap de Boer
Image dans Infobox.
en dédicace
Naissance
Nom de naissance
Bruno BoutevilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jaap de Boer, de son vrai nom Bruno Bouteville, né le à Barbezieux-Saint-Hilaire (Charente), est un dessinateur français de bandes dessinées.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Jaap de Boer vient à Paris avec ses parents et ses trois frères et sœurs en 1964. Il obtient le BEPC puis il suit un cursus en imprimerie. Il obtient un BEP à Montereau en Seine-et-Marne. Il s'inscrit en 1983 à l'école du Louvre et suit des cours, en auditeur libre, d'études comparés des mythologies[1]. En 2008, il passe une licence en arts plastiques à l'université de Rennes[1].

Après quelques tentatives professionnelles peu concluantes, il décide de se lancer dans la bande dessinée.

Débuts dans la bande dessinée[modifier | modifier le code]

De à , Jaap de Boer publie une parodie des aventures de Bernard Tapeur dans la Vie Ouvrière[2].

Il publie ensuite dans les années 1980 les aventures d'un petit Hun barbare, Kalitaï, aux éditions Miroir Sprint, Pif Gadget puis Super Hercule. Ces gags relookés et remaniés paraîtront plus tard dans le journal en langue bretonne Meuriad et en album chez Deirdre éditions en 2006. Toujours en 1987, il publie chez Fleurus presse les aventures de Sandy Bellaventure, un petit trappeur canadien confronté aux légendes indiennes.

En parallèle, Jaap de Boer travaille comme assistant photographe de charme[2]. Tout au début des années 1980, il publie à la Pensée Universelle un ouvrage de poésies intitulé Larmes de sang sur mes ondines[2].

Coloriste un temps pour la série Percevan, Jaap de Boer travaille en 1985 sur une parodie érotique de Natacha l'hôtesse de l'air, intitulée Nathalie la petite hôtesse[3],[4], épaulé par le scénariste Joop Van Linden.

Seul, il continue à mettre en scène le héros de cet album dans Magali la petite infirmière en 1988 et Stéphanie la petite duchesse en 1989, scénarisées par Jean Léturgie et toujours aux éditions D6.

En 1989, les éditions Glénat lui confient les aventures de Bambou, bande dessinée tout public mettant en scène un avatar féminin d'Indiana Jones. Jean Léturgie en signe le scénario. Henri Filippini le classe parmi les cent meilleurs dessinateurs de femmes de la BD, dans son Encyclopédie la BD érotique parue aux éditions la Musardine en 1997 ( (ISBN 9782842710248)).

Jusqu'en 1991, Jaap de Boer dessine plutôt pour des collectifs[2] (Isterix chez Vents d'Ouest, Un autre monde chez Agorna, etc.)

Le magazine Hot Vidéo, spécialisée dans le X lui confie la réalisation des Aventures de Loola bi Bop, série de gags parue dans cette revue[2]. Par ce biais, Jaap devient illustrateur d'autres magazines français ou étrangers[2] (Glamour, Intrepida, Furioso, Pulsions magazines, Love Party, X mag, BD adult, BD X…). Jaap dessine alors sous divers pseudonymes près de 300 pages de BD pour adultes[2]. Il a aussi dessiné du manga hentai sous le pseudonyme d'Obi Yamoto[2].

Boomerang éditions, situé près de Knokke en Belgique, lui commande des gags frivoles[réf. souhaitée]. Par ailleurs, Jaap de Boer en dessine presque 200 pour les revues flamandes Rooie Ohtres et Klin Deuil.

Ouvrages médiévaux[modifier | modifier le code]

Jaap de Boer décide d'abandonner la BD coquine. En 1994, il travaille pour des revues à thématique médiévale comme Histoire Médiévale ou Templarium pour lesquelles il fait quelques illustrations. L'éditeur breton Celtik éditions publie en 2005 deux ouvrages que Boer signe de son vrai nom : Traité de chevalerie : armes et armure et Traité de Chevalerie : les grands ordres de chevalerie.

Deirdre éditions, fondée en 2005 par Laurent Ringuet (le parrain de la fille de Jaap prénommée Deirdre), lui commande deux ouvrages d'illustrations sur les femmes dans les mythologies : Femmes et déesses celtiques et Femmes et déesses vikings. Les éditions Ouest France lui commandent une biographie en bande dessinée sur Guillaume le Conquérant : Pour l'honneur du Bâtard. Il adapte les récits wagnériens contant les mythologie germano-scandinaves dans Walkyries, Nornes.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Jaap rejoint une école privée de dessin située à Nantes et Rennes où il donne des cours de BD ; il avait auparavant réalisé plus d'une centaine d'interventions dans les écoles primaires, lycées, collèges, facs, médiathèques et prisons. Il démissionner de l'école au bout de quelques années.

À 40 ans passés, il obtient un Master Arts plastiques à Rennes et donne aujourd'hui des cours par correspondance de façon privée ou sous le label d'une société spécialisée dans ce domaine.

Contes de fées[modifier | modifier le code]

En 2009, Jaap écrit des contes de fées dont le dessin est confié pour certains personnages à François Walthéry et Bruno Di Sano. Quatre livres sont parus. Un cinquième devait voir le jour en compagnie de Dean Yeagle, dessinateur de chez Walt Disney, mais le dépôt de bilan de l'éditeur empêchera ce projet.

Il signe un accord avec Inanna éditions pour un album d'aquarelles intitulé les secrets de Gérôme, prévu pour 2015, et Benjy Bellaventure, petit coureur des bois également tout en aquarelles. L'éditeur a publié un portfolio intitulé Les femmes de Jaap regroupant un travail à l'aquarelle de ses principales héroïnes.

Publications[modifier | modifier le code]

Titres sous différents pseudonymes[modifier | modifier le code]

  • Dr Jekkyl et Mss Slice
    sous le pseudonyme de Jaap
  • La Fille aux yeux rouges
    sous le pseudonyme de Jaap
  • La vie agitée de Blanche neige

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

En 2011, Jaap de Boer sort consécutivement plusieurs ouvrages :

  • La porte aux 4 motifs, (ISBN 978-2-9530633-1-8) ouvrage pour jeunes, aux éditions Amélise. Un procès a eu lieu entre l'auteur et l'éditeur. L'album est détruit à part une centaine d'ouvrages.
  • Betty Page : reine des pin-up[5], Paris, la Musardine, 61 p. (ISBN 978-2-84271-524-3), préface d'Henri Filippini aux éditions La Musardine (réédition de l'album de 1995, recolorisé et additionné d'un dossier Betty commenté par Jaap) puis édition d'un Artbook consacré à Betty Page intitulé Les dessous de Betty Page (2012, pas d'ISBN), collector luxueux tiré à 100 exemplaires accompagné d'une aquarelle et numéroté aux éditions Loubianka, puis réédition avec nouvelle couverture en 2013 (pas d'ISBN)
  • Les Contes de L’âne, Évreux, l'Eure du terroir, 60 p. (ISBN 978-2-9533278-4-7) 3 pages thème.
  • deux calendriers répertoires Pin-Up et Marilyn pour 2013
  • Portfolio Les femmes de Jaap chez Inanna éditions.
  • début 2014 : portfolio Pin un and american cars chez l'éditeur Idée Plus, spécialisé dans les automobiles et avions.
  • série de couvertures pour l’éditeur Idéee plus sur le thème des voitures :

Dans la série voiture, il publie chez un autre éditeur un ouvrage sur les voitures des années 1960-1970, Des souris et des chromes, qui a donné lieu à un procès entre l'auteur et l'éditeur.

  • Jaap publie quatre recueils de ses dessins dans la collection Pin up (petits tirages hors commerce) : Betty Page, Marilyn, Pin up and Car's et Orientales.
  • Anastasia: Les secrets de Gérôme, le marché aux esclaves tome 1. éditions Inanna, 2015 juillet

Romans[modifier | modifier le code]

  • Le gouffre des hurlements, Liv'editions, , 192 p. (ISBN 978-2-910781-67-5)
  • Larmes de sang sur mes ondines
  • Mes tentatrices
  • L'ondine oubliée : roman, Mariol, Éditions l'Encre parfumée de lys, 187 p. (ISBN 979-10-93245-04-1)
  • Le djinn aux yeux bleus, Châteauroux, Inanna éditions, , 161 p. (ISBN 978-2-9545593-5-3)

Expositions[modifier | modifier le code]

Jaap continue également ses expos d'aquarelles. Trois galeries exposent ses œuvres, l'une à Knokke, l'autre à Londres. Jaap a exposé à New York en , prés de Central Park, à Rome fin avril 2014 dans une galerie d'art, a exposé au musée de Vesoul ses planches d'Anastasia, autour du thème du peintre pompier Gérôme dont il se sert pour ses albums. Également à Rome et prochainement pour fin 2018 et 2019, à Florence et Londres[Ce passage est incompréhensible.].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il a été invité d'honneur au festival de Rouans[Quand ?].

Il a eu le prix de la BD en 2001 au festival de Salbris, ainsi que le prix du concours Dessinator au festival BD de Saint Hilaire-du-Harcöet.

En 2010, il est invité d'honneur du festival de Beaumont en 2010. Il reçoit le prix Darth Vader au festival de Gisors en 2010, le prix Elvis en 2011, le prix BD de Gisors en 2012.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Jaap de Boer », sur Pré en bulles,
  2. a b c d e f g et h (de) « Artist : Jaap de Boer », sur Erotic comic (consulté le 29 janvier 2021)
  3. Frédéric Rabe, « Nathalie la petite hôtesse », sur Planète BD,
  4. La rédaction, « Nathalie la Petite Hôtesse de Jaap De Boer et Joop Van Linden », sur Erotographe (consulté le 29 janvier 2021)
  5. Benoît Cassel, « Betty Page », sur Planète BD,

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]