IMI Tavor TAR-21

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tavor
Image illustrative de l'article IMI Tavor TAR-21
Un TAR 21.
Présentation
Pays Drapeau d’Israël Israël
Type Fusil d'assaut
Munitions 5,56 × 45 mm OTAN

9 mm Parabellum (optionnel sur le MTAR-21)

Fabricant IMI (Israel Military Industries)
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 3,27 kg (TAR-21)

3,18 kg (CTAR-21)
3,67 kg (STAR-21)
2,95 kg (MTAR-21)
3,19 kg (TC-21)

Longueur(s) 720 mm (TAR-21, STAR-21)

640 mm (CTAR-21)
590 mm (MTAR-21)
670 mm (CT-21)

Longueur du canon 460 mm (TAR-21, STAR-21)

380 mm (CTAR-21)
330 mm (MTAR-21)
410 mm (CT-21)

Caractéristiques techniques
Architecture Bullpup
Mode d'action Emprunt de gaz
Portée pratique 550 m
Cadence de tir De 450 à 900 coups/minute
Capacité 30 coups
Variantes TAR-21, CTAR-21, MTAR-21, TC-21, T95

Le Tavor (en référence au mont Thabor) est un fusil d'assaut israélien fabriqué par les IMI dans l'espoir de remplacer les M16 et les M4 équipant aujourd'hui Tsahal. Une première commande d'une quinzaine de milliers de Tavor aurait été passée en 2003. À terme, ce fusil d'assaut moderne pourrait être adopté par Tsahal comme remplaçant de ses M16/M4. Un contrat d'exportation de 20 millions de dollars aurait aussi été signé avec l'Inde et, selon certaines rumeurs[réf. nécessaire], le Tavor aurait été testé en Croatie.

Développement[modifier | modifier le code]

À la suite de la Première Intifada, un conflit presque entièrement urbain où les fusils d'assaut classiques se révèlent trop longs et handicapants, le besoin d'une nouvelle arme se fait sentir. Raccourcir la longueur du canon diminue la portée de l'arme, et augmente les nuisances sonores et visuelles du tir. C'est pourquoi une arme bullpup, qui permet de diminuer la longueur total en gardant une longueur du canon convenable est choisie[1].

Le projet fut dénommé TAR-21, pour « Tavor Assault Rifle » (fusil d'assaut Tavor) du XXIe siècle. Sa conception débuta en 1991 et fut menée en étroite collaboration avec l'armée israélienne, qui émit des demandes précises en tenant compte de son expérience sur le terrain. Le développement dura quelques années et la version définitive fut présentée en 1998, avant d'être testée par des soldats entre 1999 et 2002 et adoptée par Tsahal en 2003[1].

Les résultats de ces tests furent très positifs et l'armée israélienne en fut très satisfaite. Cependant, de très nombreux Colt M-4 avaient été achetés aux États-Unis à un tarif dérisoire, relevant de l'aide de guerre à l'État hébreu. Cela condamna le Tavor à n'équiper les troupes israéliennes que de manière marginale. Il s'agit là d'un problème de taille pour IMI, qui avait conçu son arme pour une distribution à grande échelle et risque de devoir affronter des problèmes de rentabilité si elle ne trouve pas de débouchés importants à l'export.

Tsahal sélectionnera peut-être le Tavor en tant qu'arme standard de son fantassin du futur. L'arme deviendrait en ce cas l'équivalent israélien du FAMAS Félin.

Description[modifier | modifier le code]

Le Tavor repose sur une conception de type bullpup. Ce système a pour avantage de réduire considérablement la taille de l'arme sans pour autant limiter celle de son canon, et elle conserve ainsi une bonne précision et une grande puissance. Afin qu'un droitier comme un gaucher puisse employer l'arme, un simple démontage permet de changer le côté où se trouve sa fenêtre d'éjection.

La cartouche de ce fusil d'assaut est la 5,56 mm OTAN, utilisée par la quasi-totalité des armes occidentales de cette catégorie, placée dans un chargeur courbe contenant trente munitions. Il s'agit de chargeurs normalisés STANAG-30c, les mêmes que ceux des M-4 américains, ce qui est particulièrement utile pour l'armée israélienne qui utilise ces derniers. Son mécanisme fonctionne par emprunt de gaz.

Le Tavor est construit en matériaux plastiques polymères qui l'allègent, et le modèle de série reçoit une optique d'aide au tir, par défaut un désignateur laser « point rouge » (red dot) : le viseur MARS d'ITL, ou un viseur reflex MEPRO de marque KIMBER, remplaçant les classiques organes de visée statiques (iron sights).

Les différentes versions du Tavor[modifier | modifier le code]

Le Tavor existait en 2005 en quatre versions et maintenant en cinq versions.

Le TAR 21[modifier | modifier le code]

Le TAR-21, version standard de la gamme des fusils TAVOR dans les mains d'un parachutiste des Forces armées indiennes.

C'est la version de base du Tavor, celle qui doit être utilisée comme standard par les éventuelles infanteries qui l'adopteront, et qui peut en outre recevoir un lance-grenades M203. Il existe de plus un TAR-21 conçu pour le tir de précision, mais ses seules modifications sont l'ajout d'un bipied et le remplacement du viseur point rouge par une lunette grossissante.

CTAR 21[modifier | modifier le code]

Le CTAR-21 : version compacte de la gamme des fusils TAVOR.

Cette variante compacte du TAR-21 (d'où le C) est quasiment identique à l'exception de son canon raccourci dont seul le cache-flamme dépasse du garde-main. Sa fabrication est assistée par METOYA II Guy .M.

MTAR-21[modifier | modifier le code]

Le MTAR-21 : la version micro du TAR-21 d'où son nom, Micro TAR-21.

Le Micro-TAR, appelé aussi X95, est encore plus court que le CTAR. Le garde-main a été supprimé et remplacé par une poignée de maintien. Il existe en deux calibres : le calibre 5,56 × 45 mm OTAN, à chargeurs courbes standards, et le 9 × 19 mm Parabellum, dont les chargeurs sont droits.

La version commerciale : la Tavor Carbine 21[modifier | modifier le code]

Arme semi-automatique vendue essentiellement aux États-Unis, la TC 21 présente un encombrement de 610 mm pour 3,7 kg avec un canon de 410 mm.

La nouvelle génération : le T95[modifier | modifier le code]

C'est la dernière version développée à partir du MTAR. Une de ces variantes devrait tirer des munitions de 9 mm Parabellum, ce qui ferait de lui un pistolet-mitrailleur. Les Indian Ordnance Factories en ont fait la base de leur Zitara.

Conflits[modifier | modifier le code]

Le Tavor a été utilisé lors de la conflit israélo-libanais de 2006, la guerre de Gaza de 2008-2009, la guerre de Gaza de 2012, et la guerre de Gaza de 2014[1].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Utilisateurs du Tavor.

Cote D'ivoire: pour les forces spéciales des FRCI

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • En 2008, les films d'action d'Hollywood se tournent vers le MicroTavor, une version miniaturisée de l'arme, en remplacement des Uzi[5].
  • Le TAR-21 est l'arme de dotation standard des équipes d'intervention du S.H.I.E.L.D. dans la série Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D.
  • Le TAR-21 est régulièrement utilisé sur le terrain par le personnage "Jane" de la série Blindspot.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Le TAR-21 apparaît dans le jeu vidéo Rainbow Six 3 : Raven Shield.
  • Le TAR 21 est présent dans le jeu vidéo Call of Duty Modern Warfare 2
  • Le MTAR-21 apparaît dans le jeu vidéo Rainbow Six 3 : Athena Sword sous le nom de MTAR-X.
  • Le TAR-21 apparaît dans le jeu vidéo ARMA III sous le nom de TRG-21.
  • Le MTAR-21 apparaît dans les jeux vidéo Jagged Alliance 2 v1.13 et Jagged Alliance: Crossfire.
  • Le TAR-21 apparaît dans la série Killjoys.
  • Le TAR-21 apparaît dans le jeu vidéo Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands.
  • Le MTAR-21 est disponible dans Call of Duty Ghost et Call Of Duty Black Ops II.
  • Le MTAR-21 est disponible dans Battlefield 3 et Battlefield 4 via des DLC.
  • Le TAR-21 est présent dans le jeu Grand Theft Auto V sous la dénomination Fusil Amélioré.
  • Le TAR-21 apparaît dans le jeu vidéo Warface, sous le nom de TAVOR TAR-21

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Kyle Mizokami, « Introducing Israel’s Deadly Tavor Assault Rifle (It Fires 800 Rounds Per Minute) », sur nationalinterest.org, (consulté le 27 novembre 2019).
  2. « La police marocaine parade avec des armes israéliennes », sur elwatan.com, (consulté le 27 novembre 2019).
  3. Ali Amar, « Tavor israélien: la DGSN joue sur les mots pour démentir », sur ledesk.ma, (consulté le 27 novembre 2019).
  4. (en) Miles, « Tavor And Galil Rifles Plus Jericho Pistols Come to Senegal », sur thefirearmblog.com, (consulté le 27 novembre 2019).
  5. (en) Aryeh Egozi, « ‘Sexy’ Tavor rifle replaces Uzi as Hollywood weapon of choice », sur ynetnews.com, (consulté le 27 novembre 2019)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]