Homme-grenouille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Homme-grenouille dans la rivière souterraine de Port Miou (Cassis, France).

Un homme-grenouille (au pluriel hommes-grenouilles), que l'on appelle aussi plongeur autonome, est un plongeur équipé d'un scaphandre autonome (avec détendeur), équipement qui lui permet d'évoluer sous l'eau en toute liberté et sans avoir à être relié à la surface par un tube respiratoire, contrairement au scaphandrier qui lui est équipé d'un scaphandre à casque et qui dépend de son tube pour recevoir de l'air en provenance de la surface.

Origine du terme[modifier | modifier le code]

Une origine possible de cette désignation serait celle des Hommes Grenouilles, l'un des premiers clubs de plongée sous-marine à utiliser le détendeur et les palmes, club fondé en France dans les années 1960.

Le terme d'« océanaute » a été inventé par Jacques-Yves Cousteau pour désigner l'équipage de son projet d'habitation sous-marine Précontinent I[1]. D'un point de vue strictement professionnel, et tel que le terme est employé, les océanautes sont des plongeurs de grands fonds, en particulier pour la plongée industrielle offshore, de 80 à 500 m (à opposer à la plongée inshore, jusque 20 m environ)[1].

Dans le langage courant, les plongeurs qui utilisent un détendeur (ou scaphandre autonome) ne se dénomment pas eux-mêmes comme étant des « hommes-grenouilles », ils disent plutôt être des « plongeurs ». On parle le plus souvent « d'hommes-grenouilles » pour désigner les plongeurs militaires ou les sapeurs-pompiers plongeurs.

Équipement[modifier | modifier le code]

Parmi l'équipement d'un homme-grenouille se trouvent des palmes qu'il porte aux pieds et qui lui permettent de se déplacer plus facilement dans l'eau, en donnant à ses jambes l'allure des pattes postérieures d'une grenouille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]