Monde anglo-saxon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anglophone)
Aller à : navigation, rechercher

Le monde anglo-saxon (anglais : Anglosphere) est l'ensemble de pays dont l'organisation socio-économique et la culture ont été fortement influencées par la colonisation britannique et dont l'anglais est la langue principale[1].

  •      États où l'anglais est la langue maternelle de la majorité des habitants (hormis le Québec).
  •      États où l'anglais est une langue officielle, mais pas la plus parlée.

Bien que l'expression « monde anglo-saxon » soit communément employée par les médias francophones en Europe, elle n'a pas de définition scientifique, et les critères pouvant être employés pour la définir trouvent tous leur limite. La liste des pays auxquels elle fait référence peut ainsi varier d'un auteur à l'autre.

Les pays qui sont englobés sont :

Le reste du monde anglophone (dont l'Inde, Pakistan, Bangladesh, des pays d'Afrique et d'Océanie) faisant partie du Commonwealth, n'est en général jamais englobé, les cultures et organisations antérieures à la colonisation y étant demeurées prépondérantes.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

Ci-dessous un tableau comparatif des pays du monde anglo-saxon (données mises à jour en 2017). Les pays sont initialement classés selon leur population.

Pays Population Superficie (km2) Densité (hab./km2) Capitale Plus grande ville
Drapeau des États-Unis États-Unis 324 616 000 9 629 048 34 Washington New York
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 65 110 000 243 610 267 Londres Londres
Drapeau du Canada Canada 36 468 900 9 984 670 4 Ottawa Toronto
Drapeau de l'Australie Australie 24 379 800 7 692 024 3 Canberra Sydney
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 4 771 200 268 021 18 Wellington Auckland
Drapeau de l'Irlande Irlande 4 758 000 70 273 68 Dublin Dublin
Total 460 103 900 27 887 646 16

Ces six pays représentent 18,7 % de la superficie mondiale et 6,1 % de la population mondiale.

Traits communs[modifier | modifier le code]

Affiche montrant le rapprochement entre les États-Unis et le Royaume-Uni (1898).

Au-delà de la langue, ces nations ont d'autres caractéristiques communes, dont la plupart proviennent de leur histoire en tant qu'anciennes colonies et bases de l'Empire britannique ; ces caractéristiques partagées comprennent :

  • Des institutions politiques démocratiques inspirées du système britannique : chambres législatives, élections ayant lieu régulièrement, stabilité des institutions, importance du caucus (groupe de députés de la majorité) ;
  • Un système juridique basé sur la common law, (sauf au Québec et Louisiane, où le droit civil français coexiste, et en Écosse, qui possède un système juridique mixte unique en Europe, basé sur la double base du droit romano-civiliste dans la lignée du Code de Justinien et de la common law récente) c'est-à-dire l'État de droit (présomption d'innocence, plaidoirie ou non de culpabilité, jugement par un juge et/ou un jury, etc.) où la jurisprudence est très importante ;
  • Un système éducatif proche (méthodes d'apprentissage, etc.) ;
  • Une organisation économique capitaliste ;
  • Un alphabet latin ;
  • Une confession religieuse majoritaire, le protestantisme (anglicanisme, baptisme, méthodisme, presbytérianisme...).
  • Des subdivisions territoriales utilisant un vocabulaire administratif commun : State (État), County ou Shire (comté ou province), City ou Town (cité ou ville), etc.

Traits différents[modifier | modifier le code]

Certaines différences culturelles séparent les pays du monde anglo-saxon.

Bien que l'anglais soit ce qui définisse l'Anglosphère, les anglais parlés dans les pays qui la forment peuvent différer, tant dans leur syntaxe, leur vocabulaire que leur accent.

Comme l'a dit George Bernard Shaw, « l'Angleterre et les États-Unis sont deux nations divisées par une langue commune ».

Coopération[modifier | modifier le code]

Les nations composant le monde anglo-saxon ont un passé d'étroits liens politiques et de coopération : un réseau de diverses alliances militaires (ANZUS, OTAN) existe entre cinq de ces six nations, et certaines sont liées par des accords de libre-échange.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Edoardo Campanella et Marta Dassù, « A Future of the English-Speaking Peoples; Lie Back and Think of the Anglosphere », sur Foreign Affairs, (consulté le 23 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]