Henri Viard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viard.
Henri Viard
Alias
Louis François Carlemont
L.F. Beaumetz
Henry Ward
Naissance
Drapeau de la France France
Décès (à 67 ans)
Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Henri Viard, né le et mort le [1], est un écrivain et scénariste français, auteur de plusieurs romans policiers humoristiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des « études universitaires à Paris, Montpellier, Heidelberg et New York »[2], notamment en sciences politiques, il participe à la Deuxième Guerre mondiale. Capturé par les Allemands, il est interné dans un camp en Poméranie dont il s'évade. À la fin du conflit, il est employé au Quai d'Orsay jusqu'en 1950. Il partage ensuite son temps entre la conception d'inventions, notamment une moto pliante dont le brevet est vendu à Honda, et l'écriture d'ouvrages de littérature populaire.

Ses premiers romans, Les Soleils verts (1956) et L'enfer est dans le ciel (1958), appartiennent à la science-fiction, mais c'est le genre policier dans lequel il pratique, avec Bernard Zacharias, le pastiche de quatre œuvres célèbres qui fera sa renommée. Le premier, Le Roi des Mirmidous, est une transposition parodique de l’Iliade d'Homère [3], le deuxième, L'Embrumé, est une parodie de Hamlet de William Shakespeare[4], le troisième, Le Mytheux, une transposition de Lorenzaccio de Alfred de Musset[5], et le quatrième, L'Aristocloche, une transposition de Don Quichotte de Miguel de Cervantes[6]. Ces ouvrages sont publiés dans la Série Noire sous la signature "Viard & Zacharias".

Il invente aussi des exploits loufoques à de grandes figures de l'Histoire : Napoléon Bonaparte dans La Bande à Bonape (1969) et Ça roule pour Bonape (1984), et Mussolini dans Le Chaos Boy (1970).

Il a également signé des scénarios avec Michel Audiard.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans de science-fiction[modifier | modifier le code]

  • Les Soleils verts, Paris, Jebeber, 1956 (signé Henry Ward)
  • L'enfer est dans le ciel, Paris, Del Duca, 1958

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Le Secret du président, Paris, Denoël, 1966
  • Le Roi des Mirmidous, avec Bernard Zacharias, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1018, 1966 ; réédition Paris, Gallimard, coll. « La Poche noire » no 107, 1970 ; réédition Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 426, 1982
  • L'Embrumé, avec Bernard Zacharias, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1075, 1966 ; réédition Paris, Gallimard, coll. « La Poche noire » no 161, 1971 ; réédition Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 340, 1980
  • Le Mytheux, avec Bernard Zacharias, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1110, 1967 ; réédition Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 27, 1972
  • L'Aristocloche, avec Bernard Zacharias, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1222, 1968 ; réédition Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 143, 1973
  • La Bande à Bonape, Paris, Gallimard, coll. « Série noire » no 1252, 1969 ; réédition Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche policier » no 2857, 1971 ; réédition Paris, Gallimard, coll. « Carré noir » no 509, 1984
  • Rira bien qui mourra le dernier !, Paris, Laffont, 1970
  • Rira bien qui mourra le dernier ! 2, Le Chaos-boy, Paris, Laffont, 1970
  • La Cloche tibétaine, avec Dominique Eudes, Paris, Laffont, 1974
  • Un juge, un flic, avec Rémy Simon, Paris, Nathan, 1977
  • Ça roule pour Bonape, Paris, Balland, 1984 ; réédition Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 6033, 1985
  • L'Affaire Saint-Romans, Paris, Le Pré aux Clercs, 1988

Romans[modifier | modifier le code]

  • Jolie Friponne, Éditions de Paris, coll. « Série blonde », 1957 (signé Louis-François Beaumetz)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Les Murs de Palata, 1958

Scénarios[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice BNF
  2. Dictionnaire des littératures policières, volume 2, p. 961.
  3. Les Années Série noire vol.3 p. 19
  4. Les Années Série noire vol.3 p. 49
  5. Les Années Série noire vol.3 p. 69
  6. Les Années Série noire vol.3 p. 130

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]