Henri Darras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Henri Darras, né le à Ronchamp (Haute-Saône) et mort le à Voreppe[1] (Isère), est un résistant et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un mineur, il poursuit des études primaires qui le conduisent jusqu'au brevet supérieur. Il est ensuite professeur de cours complémentaire.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Engagé en politique dès l'âge de quinze ans, quand il entre dans les jeunesses socialistes, il participe à la résistance au sein du réseau Libération-Nord, et obtient la médaille de la résistance après la guerre.

Élu conseiller général du Pas-de-Calais sous l'étiquette de la SFIO lors des élections cantonales de 1945, il siège à l'assemblée départementale jusqu'à sa mort en en étant vice-président de 1945 à 1949 et de 1970 à 1979, puis président de 1979 à 1981. Adjoint au maire de Liévin en 1947, il en devient le maire en 1952. Plusieurs fois candidat aux législatives, en position non-éligible, sur les listes de la SFIO, il entre au cabinet de Bernard Chochoy en 1956 lorsque celui-ci est nommé secrétaire d'État à la reconstruction et au logement dans le gouvernement Mollet.

Pendant toute cette période, il fait partie des soutiens à Guy Mollet, à la fois secrétaire général de la SFIO et homme fort du parti dans le département. Lors des élections législatives de 1958, il est élu député dans la 12e circonscription du Pas-de-Calais, où il est par la suite constamment réélu jusqu'à son décès.

Mort[modifier | modifier le code]

Il meurt brutalement d'une crise cardiaque pendant le congrès de la fédération des HLM, à Grenoble, quelques jours après son ultime réélection à l'assemblée nationale lors des législatives de 1981.

Postérité[modifier | modifier le code]

Plusieurs rues (à Éleu-dit-Leauwette, Lens et Loison-sous-Lens) ainsi qu'un square (à Angoulême) sont nommés d'après Henri Darras. Le lycée général de Liévin, où il fut maire de 1952 à 1981, porte également son nom.

Son fils cadet[2], Jérôme Darras, est successivement directeur de cabinet de Daniel Percheron[3], maire adjoint de Liévin et candidat malheureux du Parti socialiste aux élections législatives de 2022 dans la 12e circonscription du Pas-de-Calais (celle-là même où Henri Darras fut constamment élu et réélu député de 1958 à 1981)[4].

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]