Heidi Weng

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Weng.

Heidi Weng
Image illustrative de l’article Heidi Weng
Heidi Weng en 2015.
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active de 2008 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Enebakk
Club IL i BUL
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 1
Championnats du monde 4 1 1
Coupe du monde (globes) 4 1 3
Coupe du monde (épreuves) 4 11 19

Heidi Weng, née le à Enebakk, est une fondeuse norvégienne qui a commencé sa carrière en 2008. Médaillée de bronze avec le relais norvégien lors des Jeux olympiques de 2014 lors de sa première participation à des Jeux, elle remporte également quatre titres de championne du monde, trois avec le relais norvégien lors des éditions de 2013, 2015 et 2017 et un sur le sprint par équipes, toujours en 2017. Lors de cette édition, elle remporte également l'argent du trente kilomètres et en 2013, elle remporte le bronze sur le skiathlon. En 2019, elle remporte une nouvelle médaille avec le relais, l'argent.

Elle prend part depuis la saison 2010 à la Coupe du monde. Elle fait partie du top 10 mondial depuis 2012, montant sur le podium de plusieurs courses par étapes dont le Tour de ski en 2014, 2015 et 2016. Lors de la saison 2016-2017, elle remporte sa première victoire dans un mini-tour, le Nordic Opening, puis remporte l'édition 2017 du tour de ski avant de s'adjuger le classement général de la coupe du monde ainsi que celui des courses de distances. La saison suivante, elle remporte un deuxième tour de ski. Au terme de la saison, elle remporte deux nouveaux globe de cristal, celui du classement général et celui des courses de distances.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle prend son premier départ en Coupe du monde en à Beitostølen. Lors de cette saison 2009-2010, aux mondiaux junior de Hinterzarten, elle est devancée par Ingvild Flugstad Østberg lors de la poursuite[1]. Les deux fondeuses remportent le titre du relais, associées à Kari Øyre Slind et Tuva Toftdahl, également troisième de la poursuite. Elle obtient ses premiers points en coupe du monde à l'occasion du trente kilomètres libre d'Oslo où elle termine 23e. La saison suivante, elle termine troisième du cinq kilomètres des mondiaux junior d'Otepää, puis remporte le skiathlon devant sa cousine Martine Ek Hagen[2]. Avec également Ragnhild Haga et Kari Oeyre Slind, elles remportent le titre du relais[3]. À partir de février, elle obtient la possibilité de prendre des départs en coupe du monde, obtenant une 19e place à Lahti lors d'une poursuite. Elle dispute également les Finales, disputées en Suède, où elle obtient une 18e place au classement général.

Au niveau élite, elle s'affirme dès la saison 2011-2012, réalisant en début de saison ses deux premiers tops 10 dont un en sprint et un en distance. Le , elle connait pour la première fois l'honneur des podiums avec une troisième place en relais à Nové Město na Moravě. Le , elle monte aussi sur un podium individuel avec une troisième place au skiathlon de Lahti, battue au sprint par Marit Bjørgen pour la deuxième place, Therese Johaug remportant la course[4]. Lors des Finales, disputées en Suède, elle termine deux fois sur le podium, deuxième lors du dix kilomètres classique départ en ligne, puis franchissant la ligne d'arrivée du dix kilomètres poursuite en deuxième position, troisième temps de l'étape, ce qui lui permet d'obtenir son premier podium en course par étapes, compétition remportée par Marit Bjørgen[5].

Lors de la saison suivante, elle obtient une nouvelle place sur le podium d'un mini-tour, lors du Nordic Opening 2013 où elle termine à la troisième place derrière Bjørgen et Justyna Kowalczyk[6]. Lors du tour de ski, elle termine troisième du sprint du Val Müstair, et réalise le troisième temps de la montée finale de Alpe cernis, terminant sixième du classement général remporté par Justyna Kowalczyk[7]. Aux Championnats du monde, elle fait ses débuts en 2013. Dès sa première épreuve, le skiathlon, elle réussit à décrocher la médaille de bronze, devancée par ses compatriotes [8]. Elle est ensuite sixième sur le dix kilomètres en style libre avant de prendre part au relais où elle est désignée maillon faible par l'encadrement suédois[9]. Première relayeuse, elle devance toutes ses concurrentes tandis que ses coéquipières finissent le travail pour s'imposer et garder leur titre acquis lors de l'édition précédente[10]. Lors des Finales, elle termine quatrième du classement général.

Pour ses débuts lors de la coupe du monde 2013-2014, elle termine à la neuvième place du classement général du Nordic Opening disputé à Kuusamo. Vainqueure d'un relais à lillehammer, elle finit troisième du Tour de ski 2013-2014 derrière ses compatriotes Therese Johaug et Astrid Jacobsen[11].

Lors de la première épreuve des Jeux olympiques de 2014, le skiathlon, elle dispose de Therese Johaug au sprint pour s'emparer de la médaille de bronze[12]. Elle termine ensuite neuvième du dix kilomètres classique, puis fait partie du relais norvéigien qui termine seulement cinquième, confronté à des problèmes de fartage[13]. Elle termine ensuite 19e du trente kilomètres libre. Après les Jeux, elle termine troisième des Finales, derrière Johaug et Bjørgen.

Après des débuts de la saison 2014-2015 de coupe du monde à Ruka, où son meilleur résultat est une huitième d'un dix kilomètres, elle participe au Nordic Opening disputé à Lillehammer. Troisième du sprint libre puis d'un cinq kilomètres, également en style libre, elle termine à la troisième place de la poursuite finale disputée en classique, derrière Bjørgen et Johaug, celle-ci réalisant le meilleur temps de course devant Weng[14]. Elle commence le tour de ski par une deuxième place à Oberstdorf lors d'un prologue disputé en style libre sur trois kilomètres et remporté par Bjørgen[15]. Le lendemain, lors d'une poursuite, elle bat au sprint Johaug pour franchir la ligne d'arrivée en deuxième position à 56 min 2 s de Bjørgen[16]. Elle enchaine par une deuxième place du sprint libre du Val Mustair, épreuve de nouveau remporté par Bjørgen[17]. À Toblach, elle termine troisième d'un cinq kilomètres classique puis deuxième d'un quinze kilomètres libre poursuite[18]. Elle termine ensuite troisième du dix kilomètres départ en ligne de Val di Fiemme, remporté par Therese Johaug, puis franchit la ligne d'arrivée finale au sommet de l'Alpe Cermis en troisième position, derrière Bjørgen et Johaug[19]. Elle commence ses Championnats du monde à Falun par une septième place du skiathlon puis termine 22e du dix kilomètres libre. Associée à Astrid Jacobsen, Marit Bjørgen et Therese Johaug, elle remporte le relais, devançant la Suède[20]. Elle termine ensuite huitième du trente kilomètres classique. Après les mondiaux, elle termine deuxième d'un dix kilomètres classique à Lahti puis d'un sprint, également en classique, à Drammen. Elle termine cinquième de la dernière course de coupe du monde, le trente kilomètres d'Oslo. Elle termine cette saison à la troisième place de la Coupe du monde derrière Bjørgen et Johaug. Elle gagne ensuite son premier titre national en à l'occasion du trente kilomètres classique avec plus de cinq minutes d'avance sur la deuxième[21].

Pour le début de la saison 2015-2016, elle commence par une neuvième place lors du mini-tour de Ruka, puis termine deuxième, derrière Therese Johaug, lors du skiathlon de Lillehammer où elle participe à la victoire également à la victoire norvégienne lors du relais. Elle obtient un nouveau podium à Davos lors du quinze kilomètres libre. Lors du Tour de ski 2015-2016, elle décroche sa première victoire individuelle dans l'élite sur le dix kilomètres classique de Val di Fiemme en battant Ingvild Flugstad Østberg au sprint[22]. Cette première victoire intervient après 38 podiums sans aucun succès. En réalisant le deuxième temps lors de la dernière étape, la montée finale de Alpe cernis, elle est de nouveau troisième à l'arrivée du Tour[23]. Après celui-ci, elle obtient deux podiums lors de l'étape de Planica, une troisième place du sprint libre[24]et une deuxième lors du Team sprint[25]. En fin de saison, elle occupe la tête du classement du nouveau Ski Tour Canada, remportant la poursuite à Québec[26] et le skiathlon de Canmore[27]. Partie avec 30 s d'avance sur Johaug lors de la dernière course, une poursuite disputée en style libre à Canmore, elle est reprise par cette dernière et termine à la deuxième place[28].

Lors de l'hiver 2016-2017, elle est prétendante au globe de cristal de la coupe du monde du fait de la suspension de Therese Johaug. Elle gagne le sprint du mini-Tour de Lillehammer, première victoire dans la discipline puis assure le succès final après la poursuite, s'imposant sur sa première course à étapes. Elle s'impose ensuite sur le dix kilomètres libre de La Clusaz devant Bjørgen et Østberg, sa principale rivale cette saison avant le Tour de ski. Lors du Tour de ski, elle arrive troisième du seul sprint, disputé à Val Mustair où elle est aussi deuxième du cinq kilomètres classique. Elle enchaîne avec une troisième place au skiathlon et une deuxième place à la poursuite d'Oberstdorf. Elle compte 17 secondes de retard sur Stina Nilsson à l'entame de l'ultime étape qui est l'ascension de lAlpe Cermis. Weng dépasse rapidement Nilsson et vient remporter le Tour de ski (avec en prime le meilleur temps scratch sur l'étape) et s'installe en tête de la Coupe du monde, Østberg terminant seulement quatrième[29].

Deux fondeuses, de face, l'une derrière l'autre, dans un virage.
Marit Bjørgen devant Heidi Weng lors des Finales 2017.

Pour ses débuts lors des mondiaux 2017 de Lahti, elle termine troisième de sa demi-finale et ne parvient pas à terminer parmi les deux autres meilleurs temps[30]. Lors du skiathlon qui est son principal objectif, elle figure parmi les quatre fondeuses à occuper la tête à mi-parcours, après le parcours classique, avec Marit Bjørgen, la Finlandaise Krista Pärmäkoski et la Suédoise Charlotte Kalla[31]. Dès le début du parcours libre, Bjørgen et Pärmäkoski s'échappent, puis plus tard, Kalla lâche la Norvégienne qui termine finalement cinquième[31]. Associée à Maiken Caspersen Falla sur le sprint par équipes, elle remporte le titre mondial en devançant les Russes de six secondes et les États-Unis de dix-huit[32]. Elle réalise ensuite le quatrième temps sur le dix kilomètres classique. Heidi Weng fait partie de l'équipe norvégienne sur le relais quatre fois cinq kilomètres. Elle succède à Falla sur le deuxième parcours classique. Accompagnée de la Finlandaise Kerttu Niskanen, elle transmet le relais en tête à Astrid Jacobsen qui fait la différence en style libre face à Laura Mononen. Marit Bjørgen termine finalement en tête, devant la Suède et la Finlande[33]. Lors de la dernière course féminine de la compétition, elle termine deuxième du trente kilomètres derrière Marit Bjørgen[34]. Après les mondiaux, elle termine quatrième du trente kilomètres d'Oslo[35]. Lors des Finales, disputées au Québec, elle termine deuxième du dix kilomètres classique derrière Marit Bjørgen[36]. Partie avec cette dernière lors de la poursuite clôturant la compétition, elle est devancée lors du sprint et termine deuxième de ce mini-tour[37]. Elle remporte son premier globe de cristal récompensant la première du classement général de la coupe du monde, remportant également le petit globe du classement des courses de distance[37].

Pour ses débuts lors de la saison de coupe du monde, elle termine à la quatrième place, derrière Charlotte Kalla et ses compatriotes Marit Bjørgen et Ragnhild Haga[38]. À Lillehammer, elle dispute une demi-finale du sprint classique, puis termine à la deuxième du skiathlon à 19 s de Kalla et devant Haga et Bjørgen[39]. À Davos, elle obtient la quatrième place du dix kilomètres libre, puis elle termine à la troisième place sur le même format à Toblach, où elle termine également troisième le lendemain sur une poursuite dix kilomètres classique derrière Marit Bjørgen et Ingvild Flugstad Østberg[40]. Heidi Weng commence le tour de ski par une élimination en demi-finale du sprint libre à Lenzerheide, avant de terminer deuxième le lendemain du dix kilomètres classique remporté par Ingvild Flugstad Østberg avec 25 s 7 d'avance[41]. Cette dernière remporte également la poursuite, de nouveau devant Weng, pour devancer cette ernière de 32 s 8 d'avance au classement général de la compétition[42]. Onzième de la course en ligne d'Oberstdorf, Weng remporte le dix kilomètres classique de Val di Fiemme et revient à s 8 d'Oestberg avant la montée finale de l'Alpe Cermis[43]. Lors de celle-ci, Weng lâche son adversaire pour terminer avec une avance de 48 s 5 sur celle-ci et remporter un deuxième tour de ski[44]. Elle prend également la tête du classement général de la coupe du monde[44]. Elle termine ensuite deuxième d'un dix kilomètres libre départ en ligne à Seefeld, course remportée par Jessica Diggins[45]. Aux Jeux olympiques de PyeongChang, elle termine à la neuvième place du skiathlon skiathlon[46], puis elle est éliminée en demi-finale du sprint classique. Elle termine ensuite onzième du dix kilomètres. Non retenue au sein du relais norvégien au profit d'Astrid Jacobsen[47] puis termine le trente kilomètres en 18e position. À Lahti, elle obtient une cinquième place d'un dix kilomètres classique, puis elle termine 18e du trente kilomètres d'Oslo. Lors des Finales disputées à Falun, elle termine à la 18e place. Elle se cuccède à elle-même aux classements généraux des courses de distance et de la coupe du monde, devant respectivement Ingvild Flugstad Østberg[48] et Jessica Diggings.

Plusieurs fondeuses, les unes derrière les autres, légèrement de 3/4, se dirigeant vers la gauche.
Heidi Weng (ici avec le dossard jaune), lors du relais 4 × 5 km.

Son début sur la saison 2018-2019 se solde par une élimination dès les qualifications du sprint de Ruka, où elle termine 13e du dix kilomètres, avant de terminer 16e du Nordic Opening disputé à Lillehammer. À Beitostolen, elle termine 14e d'un quinze kilomètres avant de remporter un relais le lendemain. Éliminée lors des qualifications du sprint de Toblach, première course du tour de ski, elle termine cinquième le lendemain du dix kilomètres remporté par Natalia Nepryaeva[49]. Elle obtient également une huitième place à Oberstdorf, puis sixième lors de la mass-start de Val di Fiemme pour terminer le tour à la septième place. À Ulricehamn, elle participe à la victoire du relais norvégien. Aux championnats du monde, à Seefeld, elle termine septième du skiathlon, puis 19e du dix kilomètres. Alignée en première position, les Norvégiennes étant privées du titre par la victoire au sprint de la Suédoise Stina Nilsson sur Therese Johaug[50].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Elle est en couple avec le fondeur Emil Iversen[51]. Ses cousines Tiril et Lotta Udnes Weng sont aussi des fondeuses de haut niveau.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Sprint 10 km Skiathlon
2 × 15 km
30 km
Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 9e Médaille de bronze, Jeux olympiques 19e 5e
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud PyeongChang
Épreuve inexistante à cette date 11e 11e Épreuve inexistante à cette date 9e 8e

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par la skieuse

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Elle participe à ses premiers Mondiaux en 2013 à Val di Fiemme, et se retrouve sur le podium en individuel à l'occasion du skiathlon 2 × quinze kilomètres derrière ses compatriotes Marit Bjørgen et Therese Johaug. Elle remporte un premier titre en relais également. Lors de l'édition suivante, elle fait de nouveau partie du relais norvégien qui remporte le titre mondial. En 2017, elle remporte le sprint par équipes avec Maiken Caspersen Falla, puis le relais, avec Falla, Astrid Jacobsen et Marit Bjørgen. Lors de la dernière course, le trente kilomètres, elle remporte la médaille d'argent. En 2019, elle remporte la médaille d'argent du relais, avec Ingvild Flugstad Østberg, Astrid Jacobsen et Therese Johaug.

Épreuve / Édition Sprint 10 km Skiathlon
2 × 15 km
30 km
Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
Épreuve inexistante à cette date 6e Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde 4e Médaille d'or, monde
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
Épreuve inexistante à cette date 22e Épreuve inexistante à cette date 7e 8e Médaille d'or, monde
Mondiaux 2017
Drapeau : Finlande Lahti
7e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 4e 5e Médaille d'argent, monde Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde
Mondiaux 2019
Drapeau : Autriche Seefeld
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 19e 7e Médaille d'argent, monde

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par la skieuse

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 41 podiums :
    • 34 podiums en épreuve individuelle : 4 victoires, 11 deuxièmes places et 19 troisièmes places.
    • 7 podiums en épreuve par équipes : 5 victoires, 1 deuxième place et 1 troisième place.

Palmarès mis à jour le 28 janvier 2018.

Tour de ski[modifier | modifier le code]

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Elle obtient son meilleur classement en Coupe du monde lors de la saison 2016-2017 où elle remporte le classement général et le classement des courses de distances, performance qu'elle renouvelle lors de la saison 2017-2018.

Elle obtient trois victoires finales dans des courses par étapes, lors des éditions 2017 et 2018 du Tour de ski et Nordic Opening en 2017. Elle temrine également deux fois deuxièmes des Finales et de l'édition du Ski Tour Canada. Elle obtient également six troisièmes places dans des mini-tours.

Saison / Épreuve Général Distance Sprint Tour de ski
depuis 2007
Finales
2008-2014, 2017-
Nordic Opening
depuis 2011
Ski Tour Canada
depuis 2016
Class. Points Class. Points Class. Points
2010 110e 8 87e 8 - - - - - Épreuve inexistante à cette date
2011 59e 59 49e 30 83e 3 - 18e - Épreuve inexistante à cette date
2012 10e 785 10e 429 21e 166 - 2e 16e Épreuve inexistante à cette date
2013 5e 1085 4e 526 13e 179 6e 4e 3e Épreuve inexistante à cette date
2014 4e 951 5e 448 27e 85 3e 3e 9e Épreuve inexistante à cette date
2015 3e 1332 3e 692 5e 280 3e Épreuve inexistante à cette date 3e Épreuve inexistante à cette date
2016 3e 2172 2e 1145 4e 409 3e Épreuve inexistante à cette date 9e 2e
2017 1er 2032 1er 951 4e 321 1er 2e 1er Épreuve inexistante à cette date
2018 1er 1476 1er 818 15e 132 1er 8e 4e Épreuve inexistante à cette date
2019 16e 530 11e 330 77e 4 7e 20e 16e Épreuve inexistante à cette date

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 7,5 km
15 km 30 km Tour de ski ou
Nordic Opening
libre classique libre classique libre classique
2016-17 Drapeau : France La Clusaz Nordic Opening
Tour de ski
2017-18 Tour de ski

Championnat du monde junior[modifier | modifier le code]

En deux participations aux Championnats du monde juniors, Heidi Weng remporte cinq médailles dont trois titres (deux en relais et un en poursuite).

Épreuve / Édition Sprint km Poursuite
2 × 5 km
Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2010
Drapeau : Allemagne Hinterzarten
7e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 5e Médaille d'argent Médaille d'or
Mondiaux 2011
Drapeau : Estonie Otepää
Épreuve inexistante à cette date 15e Médaille de bronze Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or Médaille d'or
Légende :
Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mirko Hominal, « La belle démonstration norvégienne. », sur ski-nordique.net, .
  2. (en) Nathaniel Herz, « Diggins 12th in Pursuit After Crash; Norwegian Cousins Take Top 2 », sur fasterskier.com, .
  3. « relais juniors dames : Les Norvégiennes championnes en relais depuis 2005 », sur dauphinordique.com, .
  4. Mirko Hominal, « Les Norvégiennes assomment Kowalczyk », sur nordique.net, .
  5. « Bjoergen finit en beauté », sur lequipe.fr, .
  6. Mirko Hominal, « Le Mini-Tour pour Marit Bjoergen », sur nordique.net, .
  7. Jerome Carrere, « La Polonaise Kowalczyk remporte le Tour de ski », sur francetvinfo.fr, .
  8. « Mondiaux-2013 - Skiathlon dames: victoire de Björgen, triplé norvégien », sur eurosport.fr, .
  9. (no) Roy Kvatningen, « Det var ikke smart av svenskene », sur nettavisen.no, .
  10. « Les Norvégiennes reines sans surprise du relais », sur francetvinfo.fr, .
  11. Mirko Hominal, « Therese Johaug la princesse devenue reine », sur ski-nordique.net, .
  12. « Skiathlon : Bjoergen se pare d’or, Aurore Jean dans le top 20 », sur nordicmag.info, .
  13. Mirko Hominal, « Charlotte Kalla exceptionnelle, offre l'or à la Suède », sur ski-nordique.net, .
  14. Mirko Hominal, « Bjoergen vs Johaug : Un régal », sur ski-nordique.net, .
  15. Jean-Moise Dubourg, « Prologue (F) : Bjoergen devant, quadruplé norvégien », sur sport365.fr, .
  16. « Ski de fond: Bjoergen assomme la concurrence à Oberstdorf », sur lexpress.fr, .
  17. Mirko Hominal, « La reine des neiges », sur ski-nordique.net, .
  18. Mirko Hominal, « Marit Bjoergen seule au monde », sur ski-nordique.net, .
  19. Mirko Hominal, « Trois championnes en larmes », sur ski-nordique.net, .
  20. « Les Norvégiennes comme à la parade », .
  21. Mirko Horminal, « Heidi Weng enfin couronnée », sur ski-nordique.net, .
  22. « 10 km de Val di Fiemme: première pour Weng, triplé norvégien », sur eurosport.fr, .
  23. « Tour de Ski: impitoyable, Therese Johaug s'offre un 2e sacre », sur rts.ch, .
  24. Mirko Hominal, « Stina Nilsson devant les Norvégiennes », sur ski-nordique.net, .
  25. « La Suède s'impose dans le sprint par équipes de Planica », sur lequipe.fr, .
  26. Mirko Hominal, « Heidi Weng épatante », sur ski-nordique.net, .
  27. « SKI DE FOND – Heidi Weng a remporté une seconde étape du Ski Tour Canada, au détriment de Therese Johaug. », sur www.nordicmag.info, .
  28. « Therese Johaug remporte le Ski Tour Canada », sur nordicmag.info, .
  29. Mirko Horminal, « Heidi Weng remporte le Tour de Ski », sur ski-nordique.net, .
  30. Mirko Hominal, « Falla et les USA en fête », sur ski-nordique.net, .
  31. a et b Mirko Hominal, « Elles nous ont régalé », sur ski-nordique.net, .
  32. « Les Norvégiennes sacrées championnes du monde du relais à Lahti », sur lequipe.fr, 26 fvrier 2017.
  33. Mirko Hominal, « Les reines sont toujours Norvégiennes », sur ski-nordique.net, .
  34. « Marit Bjoergen sacrée sur le 30 km des championnats du monde », sur lequipe.fr, .
  35. « Marit Bjoergen remporte les 30 kilomètres d'Oslo », sur lequipe.fr, .
  36. « Le général pour Weng, la finale pour Bjoergen », sur lequipe.fr, .
  37. a et b Mirko Hominal, « Le général pour Weng, la finale pour Bjoergen », sur ski-nordique.net, .
  38. Mirko Hominal, « Kalla terrasse les Norvégiennes », sur ski-nordique.net, .
  39. « Charlotte Kalla remporte le skiathlon de Lillehammer et consolide son avance », sur lequipe.fr, .
  40. « Marit Bjoergen remporte la poursuite de Toblach », sur lequipe.fr, .
  41. « Ingvild Flugstad Oestberg loin devant », sur lequipe.fr, .
  42. « Ingvild Oestberg remporte la poursuite de Lenzerheide », sur lequipe.fr, .
  43. Mirko Hominal, « Heidi Weng prend les choses en main », sur ski-nordique.net, .
  44. a et b « Heidi Weng remporte la poursuite de Val di Fiemme et le Tour de ski », sur lequipe.fr, .
  45. Mirko Hominal, « Seefeld : Un exploit signé Diggins », sur ski-nordique.net, .
  46. Mirko Hominal, « Fabuleuse Charlotte Kalla », sur ski-nordique.net, .
  47. Mirko Hominal, « JO 2018 / Ski de fond : La start-list du relais dames », sur ski-nordique.net, .
  48. Mirko Hominal, « Ski de fond : Le classement de la coupe du monde distance dames 2018 », sur ski-nordique.net, .
  49. Mirko Hominal, « L'exploit de Natalia Nepryaeva », sur ski-nordique.net, .
  50. Mirko Hominal, « Les fondeuses Suédoises héroïques », sur ski-nordique.net, .
  51. (no) Dette er det viktigste skiparet Weng og Iversen har lært hverandre, sur vg.no, le 4 décembre 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :