Maiken Caspersen Falla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Falla.

Maiken Caspersen Falla
Image illustrative de l’article Maiken Caspersen Falla
Maiken Caspersen Falla à Dresde en 2019.
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active de 2007 à aujourd'hui
Site officiel maikencfalla.no
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Nationalité Norvège
Naissance (29 ans)
Lieu de naissance Lørenskog
Taille 1,62 m
Poids de forme 60 kg
Club Gjerdrum IL
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 1 1
Championnats du monde 5 0 3
Coupe du monde (globes ind.) 3 2 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 15 12 10

Maiken Caspersen Falla, née le à Lørenskog, est une fondeuse norvégienne qui a commencé sa carrière en 2007. Elle est considérée comme l'une des meilleures sprinteuses des années 2010. Elle devient championne olympique de la discipline lors Jeux olympiques 2014 à Sotchi, puis vice-championne lors de l'édition de 2018 à Pyeongchang. Lors de ces Jeux, elle remporte également la médaille de bronze du sprint par équipes.

Elle possède sept médailles mondiales à son palmarès, dont cinq titres : le sprint individuel en 2017 et en 2019 ainsi que le titre du sprint par équipes en 2015 et 2017 et dans les mêmes Mondiaux à Lahti, le relais quatre fois cinq kilomètres.

Elle remporte à trois reprises le globe de cristal récompensant la vainqueure de Coupe du monde dans la discipline des sprints, en 2016, 2017 et 2018. Elle remporte quatorze victoires en individuelles et cinq victoires par équipes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maiken Caspersen Falla fait ses débuts internationaux en lors de la Coupe de Scandinavie. En fin de cette saison, elle dispute ses premières courses FIS. Après une nouvelle course FIS la saison suivante, puis trois à Beitostoelen lors de l'ouverture de la saison 2008-2009, dont une quatrième place sur un sprint libre, elle prend son premier départ en Coupe du monde en à Kuusamo, obtenant 22e place. Pour sa deuxième course à ce niveau, le sprint libre de Düsseldorf, trois semaines plus tard, elle monte sur son premier podium en terminant troisième derrière Petra Majdič et Natalia Matveeva[1]. Le lendemain, associée à Celine Brun-Lie, elle termine deuxième d'un sprint par équipes derrière un relais russe[2]. Après un retour en Norvège pour ds championnats nationaux, où elle obtient une deuxième place du sprint derrière Celine Brun-Lie, elle retrouve le circuit de la coupe du monde à Otepää où elle échoue en demi-finale du sprint.

Elle se rend alors aux championnats du monde junior de Praz de Lys Sommand en France où elle termine troisième derrière sa compatriote Ingvild Flugstad Østberg et la Suédoise Hanna Brodin. Cinquième d'un dix kilomètres puis 24e d'un cinq kilomètres, elle remporte ensuite le titre mondial avec le relais norvégien également composé de Marthe Kristoffersen, Hilde Lauvhauet Ingvild Flugstad Østberg. Elle enchaine par les championnats du monde de Liberec où elle ne franchit pas l'étape de qualifications. Elle termine sa saison par deux départs en coupe du monde, à Lahti et Trondheim où elle dispute une demi-finale.

Six skieuses sur un podium, les athlètes des 2e et 3e place applaussiant les deux vainqueures.
Podium du sprint par équipes des mondiaux 2011.

Lors de sa première participation aux Championnats du monde en 2011 à Oslo, elle est présentée comme l'une principales adversaires de la grande favorite Marit Bjørgen[3]. Deuxième temps des qualifications derrière celle-ci, Falla chute lors de son quart de finale [4]. Lors du sprint par équipes, où elle est associée à Astrid Jacobsen, elle remporte sa première médaille mondiale en obtenant la troisième place, derrière les Suédoises Ida Ingemarsdotter et Charlotte Kalla et le relais finlandais composé de Aino Kaisa Saarinen et Krista Lähteenmäki[5]. Durant cette même saison 2010-2011, elle obtient une troisième place à Otepää derrière la Slovène Petra Majdič et la Suédoise Hanna Brodin, une deuxième place à Drammen derrière l'Américaine Kikkan Randall[6] et une troisième lors du sprint de Stockholm lors des Finales, derrière Petra Majdič et Marit Bjørgen. Elle participe aux deux sprints par équipes, terminant deuxième à Düsseldorf avec Celine Brun-Lie et première à Liberec avec Marit Bjørgen.

La saison suivante, elle obtient son premier podium à Davos, troisième derrière Kikkan Randall et Natalia Matveeva, puis remporte le sprint suivant disputé à Rogla devant la Canadienne Chandra Crawford et Ida Ingemarsdotter, remportant ainsi son premier succès individuel en coupe du monde[7]. Elle obtient ensuite autres podium, à Milan en finissant troisième d'un sprint libre derrière Ida Ingemarsdotter et Kikkan Randall, à Szklarska Poreba, deuxième derrière Ida Ingemarsdotter et troisième du sprint de Stockholm, première étape des Finales de la coupe du monde. Ces résultats lui permettent de finir à la deuxième place du classement de la coupe du monde de sprint derrière Kikkan Randall.

Maiken Caspersen Falla débute la coupe du monde 2012-2013 à Québec, où elle termine troisième d'un sprint par équipes, associée à Celine Brun-Lie, les Norvégiennes s'inclinant face aux Américaines Jessica Diggins et Kikkan Randall et les Allemandes Hanna Kolb et Denise Herrmann, puis deuxième du sprint libre derrière Kikkan Randall. La semaine suivante, elle obtient un podium sur une course longue distance, troisième du dix kilomètres classique mass-start à Canmore derrière la Polonaise Justyna Kowalczyk et la Finlandaise Anne Kyllönen[8]. Deux jours plus tard, sur ce même lieu, elle remporte le sprint devant l'Américaine Randall et sa compatriote Celine Brun-Lie[9]. Après le tour de ski, elle termine troisième à Liberec derrière la Finlandaise Mona-Lisa Malvalehto et Justyna Kowalczyk. Toujours sur ce site, elle remporte le sprint par équipe où elle concourt avec Ingvild Flugstad Østberg.

Lors de la première épreuve des mondiaux 2013 de Val di Fiemme, un sprint classique, elle termine troisième derrière Marit Bjørgen et Ida Ingemarsdotter[10]. Après les mondiaux, elle ne parvient pas en finale lors des sprint de Lahti et Drammen. Lors des Finales, elle échoue en quart de finale lors du sprint, terminant finalement quatorzième de ce mini-tour. Elle termine finalement quatrième de la coupe du monde sprint, classement remporté par Kikkan Randall.

Lors de la saison 2013-2014, elle ne parvient pas à se qualifier en finale lors des deux premiers sprints de coupe du monde auxquels elle participe, avant d'obtenir son premier podium, une troisième place, à Asiago, derrière Justyna Kowalczyk et la Finlandaise Anne Kyllönen[11]. Le lendemain, elle obtient une deuxième place lors du sprint par équipes où elle concourt avec Ingvild Flugstad Østberg. Elle retrouve ensuite la coupe du monde lors d'un sprint à Nove Mesto où elle ne franchit pas l'étape des qualifications, puis sur le même site, elle s'impose avec Ingvild Flugstad Østberg. Elle termine ensuite quatrième à Toblach lors du dernier sprint avant les Jeux olympiques de Sotchi. Lors de l'épreuve sprint, elle réalise le meilleur temps des qualifications, puis remporte son quart de finale et sa demi-finale. En finale, elle mène toute la course et s'impose devant sa compatriote Ingvild Flugstad Østberg et la Slovène Vesna Fabjan[12]. Elle n'est pas retenue pour défendre les couleurs norvégiennes lors du sprint par équipes. Pour la première épreuve après les jeux, elle termine cinquième à Lahti, avant de remporter le sprint classique de Drammen où elle devance d'un pied Marit Bjørgen[13]. Elle termine dixième du sprint de Falun, lors des Finales où elle termine finalement dix-huitième de ce mini-tour.

Après des débuts à Ruka avec un troisième place lors du sprint classique, Falla participe au Nordiq Opening disputé à Lillehammer où elle termine quatrième du sprint, devancée par trois compatriotes, Marit Bjørgen, Celine Brun-Lie et Heidi Weng et où elle termine à la septième place finale. La semaine suivante, à Davos, elle est devancée par une compatriote Ingvild Flugstad Østberg lors du sprint libre. Une semaine plus tard, sur ce même lieu, elle s'incline en demi-finale d'un nouveau sprint libre. Elle commence le tour de ski avant de terminer celui-ci après la troisième étape après une cinquième place du sprint de Val Mustair. Quatrième à Otepää, où elle termine également deuxième d'un sprint par équipes avec Ingvild Flugstad Østberg, devancé par les Suédoises Ida Ingemarsdotter et Stina Nilsson. À Östersund, elle obtient une deuxième place du sprint classique remporté par Marit Bjørgen.

Slieuse de face, en train de négocier un virage.
Falla, lors d'un entraînement pour les mondiaux 2015.

Pour la première épreuve des Championnats du monde de Falun, le sprint classique, elle termine troisième de la finale derrière sa compatriote Marit Bjørgen et la Suédoise Stina Nilsson[14]. Lors de l'épreuve de sprint par équipe, elle est associée à Ingvild Flugstad Østberg, les deux Norvégiennes s'imposant devant le relais suédois composé de Nilsson et Ida Ingemarsdotter[15].

Après les mondiaux, elle participe à deux nouveaux sprints, s'inclinant en demi-finale à Lahti et remportant celui de Drammen, devant Heidi Weng et Marit Bjørgen. Elle termine finalement la saison à la troisième du classement général des sprints, devancé par Marit Bjoergen et Ingvild Flugstad Østberg.

Falla commence sa saison 2015-2016 par une victoire lors du sprint classique de Ruka devant la Suédoise Stina Nilsson[16], où elle termine finalement dixième du mini-tour. Elle enchaine par une cinquième place du skathlon de Lillehammer, lieu où elle remporte un relais quatre fois cinq kilomètres avec Ingvild Flugstad Østberg, Therese Johaug et Heidi Weng. Une semaine plus tard, elle termine deuxième à Davos, derrière, Stina Nilsson, puis remporte une nouvelle victoire à Toblach, devant Østberg et Nilsson[17]. Elle remporte ensuite le sprint du tour de ski, à Lenzerheide avant de rentrer aussitôt en Norvège[18]. Souffrante, elle ne passe pas les qualifications à Planica lors de son retour sur le circuit de la coupe du monde[19]. Elle remporte ensuite le sprint de Drammen, troisième victoire consécutive sur ce site, devant Østberg et Natalia Matveeva[20], puis celui de Stockholm, toujours devant Østberg, Nilsson prenant la troisième place[21]. Douzième d'un cinq kilomètres à Falun, elle remporte le sprint de Lahti, devant Jessica Diggins et Heidi Weng, puis termine quatrième d'un skiathlon remporté par Johaug. Elle dispute ensuite le Ski Tour Canada, nouveau mini-tour du calendrier. Elle remporte le sprint initial de Gatineau devant Stina Nilsson et Heidi Weng[22], puis, après une quatrième place du dix kilomètres et demi de Montreal, elle termine deuxième du sprint de Quebec, derrière Stina Nilsson[23]. Elle remporte le sprint de Canmore, devant Astrid Jacobsen et Ingvild Flugstad Østberg[24], terminant finalement dixième du classement général. Avec huit victoires, deux deuxième place en onze sprints disputés, elle obtient 726 points et la première place du classement général de la spécialité, devant Ingvild Flugstad Østberg et Stina Nilsson[25].

Fondeuse de face, s’apprêtant à pousser avec ses deux bâtons.
Maiken Caspersen Falla lors du sprint des mondiaux 2017.

Débarrassée de sa principale rivale, la Suédoise Stina Nilsson, victorieuse de trois sprints de la coupe du monde et d'un lors d'une étape du tour de ski, victime d'une chute dans le dernier virage de sa demi-finale, elle remporte la finale du sprint libre des mondiaux 2017 de Lahti[26]. Associée à Heidi Weng sur le sprint par équipes, elle remporte sa deuxième médaille d'or de ces mondiaux, l'équipe norvégienne devançant les Russes de six secondes et les États-Unis de dix-huit[27]. Maiken Caspersen Falla est alignée en première position de l'équipe norvégienne sur le relais quatre fois cinq kilomètres. Lors de son passage de témoin à Heidi Weng, la norvège est en tête avec la Finlande dont la première relayeuse est Aino-Kaisa Saarinen, la Suédoise Anna Haag et la Polonaise Justyna Kowalczyk. La Norvège et la Finlande sont en tête à mi-parcours, pour le passage en style libre. Astrid Jacobsen fait la différence face à Laura Mononen transmettant le relais à Marit Bjørgen qui termine en tête, devant la Suède et la Finlande[28].

Éliminée dès les qualifications lors du sprint classique de Drammen, elle termine deuxième du sprint de Québec, première épreuve des Finales, derrière Stina Nilsson, cette place lui permettant de remporter le classement général des sprints[29].

Après s'être imposée sur le sprint FIS de Beitostolen[30], elle ne parvient pas à se qualifier pour les quarts de finale du sprint classique de Ruka, première épreuve de la saison 2017-2018, terminant à la 21e position de ce Rulka Triple. Elle remporte ensuite le sprint classique de Lillehammer, devant la Finlandaise Krista Pärmäkoski et l'Américaine Sadie Bjornsen[31], À Davos, elle est devancée par sa rivale suédoise Stina Nilsson[32]. Elle participe ensuite au tour de ski, terminant troisième de la première épreuve, le sprint libre de Lenzerheide, remporté par Laurien Van Der Graaff[33]. Elle termine avec le meilleur temps des qualifications du sprint d'Oberstdorf, sprint finalement annulé en raison du vent[34]. Elle décide ensuite d'abandonner et de ne pas terminer la compétition. Avant les Jeux olympiques de Pyeongchang, elle collecte deux troisièmes places aux sprints de Planica et de Seefeld. Lors de ces Jeux, elle doit s'incliner devant Stina Nilsson au sprint classique, mais prend tout même la médaille d'argent. Sur le sprint par équipes, elle gagne la médaille de bronze avec Marit Bjørgen. De retour sur la Coupe du monde, elle enchaîne deux victoires aux sprints de Lahti (libre) et Drammen (classique), qui lui assurent le gain de la Coupe du monde de sprint pour la troisième fois consécutive.

En 2018-2019, elle cumule un total de trois victoires en Coupe du monde, mais c'est insuffisant pour conserver le petit globe du sprint, car battue par Stina Nilsson encore. Toutefois, aux Championnats du monde à Seefeld, Falla a le dessus sur sa rivale suédoise en gagnant le titre sur le sprint libre pour conserver celui acquis en 2017. Elle prend aussi la médaille de bronze au sprint par équipes.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Maiken Caspersen Falla participe à trois éditions des Jeux olympiques, en 2010 où elle obtient une vingtième place en sprint style classique, en 2014, en sprint libre, où elle devient championne olympique, avant de remporter la médaille d'argent lors de édition de 2018, en sprint classique et la médaille de bronze du sprint par équipes.

Palmarès aux Jeux olympiques d'hiver[35]
Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 7,5 km
30 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
Épreuve inexistante à cette date 20e Épreuve inexistante à cette date
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Médaille d'or, Jeux olympiques Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Épreuve inexistante à cette date Médaille d'argent, Jeux olympiques Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, Jeux olympiques

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Maiken Caspersen Falla

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Maiken Caspersen Falla compte sept médailles mondiales à son palmarès. Elle remporte la première de celles-ci en obtenant la médaille de bronze aux mondiaux 2011 d'Oslo lors d'un sprint par équipes aux côtés d'Astrid Jacobsen. Lors de l'édition suivante de Val di Fiemme, elle obtient sa première médaille individuelle, de nouveau le bronze. Aux mondiaux 2015 de Falun, elle remporte la troisième place en individuelle et le titre mondial du sprint par équipes, où elle est associée à Ingvild Flugstad Østberg. Deux ans plus tard, lors de l'édition 2017 de Lahti, elle remporte son premier titre mondial individuel lors du sprint, conserve son titre du sprint par équipes, associée à Heidi Weng puis remporte le relais où ses coéquipières sont Heidi Weng, Astrid Jacobsen et Marit Bjørgen.

Résultats aux Championnats du monde
Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 7,5 km
30 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
Mondiaux 2009
Drapeau : République tchèque Liberec
39e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2011
Drapeau : Norvège Oslo
13e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde Épreuve inexistante à cette date
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, monde
Mondiaux 2017
Drapeau : Finlande Lahti
Médaille d'or, monde Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde
Mondiaux 2019
Drapeau : Autriche Seefeld
Médaille d'or, monde Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Maiken Caspersen Falla

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 6e en 2015 et 2016.
  • Vainqueur de la Coupe du monde de sprint en 2016 et 2017 et 2018.
  • 51 podiums :
    • 37 podiums en épreuve individuelle : 15 victoires, 12 deuxièmes places et 10 troisièmes places.
    • 14 podiums en épreuve par équipes : 5 victoires, 5 deuxièmes places et 4 troisièmes places.

Palmarès à l'issue de la saison 2018-2019

Courses par étapes[modifier | modifier le code]

  • Nordic Opening : 3 podiums d'étape, dont 2 victoires.
  • Tour de ski : 4 podiums d'étape, dont 1 victoire.
  • Finales : 3 podiums d'étape.
  • Ski Tour Canada : 3 podiums d'étape, dont 2 victoires.

Palmarès au 2 décembre 2019

Classements détaillés[modifier | modifier le code]

Différents classements en Coupe du monde
Saison / Épreuve Général Distance Sprint Tour de ski
depuis 2007
Finales
depuis 2008
Nordic Opening
depuis 2011
Ski Tour Canada
depuis 2016
Place Points Place Points Place Points
2009 39e 137 - - 15e 137 Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2010 55e 110 - - 25e 110 Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2011 24e 305 - - 6e 305 Abandon Abandon Épreuve inexistante à cette date
2012 12e 703 35e 89 2e 536 16e 11e Épreuve inexistante à cette date
2013 19e 417 35e 98 4e 283 14e Épreuve inexistante à cette date
2014 16e 433 37e 57 5e 320 18e 16e Épreuve inexistante à cette date
2015 6e 661 37e 77 3e 512 Abandon Épreuve inexistante à cette date 7e Épreuve inexistante à cette date
2016 6e 1151 20e 269 1re 726 Abandon Épreuve inexistante à cette date 10e 10e
2017 8e 866 7e 164 1re 558 Abandon 7e 7e Épreuve inexistante à cette date
2018 11e 708 32e 83 1re 573 Abandon 15e 21e Épreuve inexistante à cette date
2019 11e 657 52e 34 2e 583 Abandon 13e Épreuve inexistante à cette date

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Maiken Caspersen Falla compte quinze victoires individuelles en Coupe du monde, toutes obtenues en sprint. Sa première victoire a lieu lors d'un sprint style libre à Rogla devant Chandra Crawford et Ida Ingemarsdotter.

Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 7,5 km
30 km
libre
Tour de ski ou
Finales ou
Nordic Opening
libre classique libre classique libre classique
2011-12 Drapeau : Slovénie Rogla
2012-13 Drapeau : Canada Canmore
2013-14 Drapeau : Norvège Drammen
2014-15 Drapeau : Norvège Drammen
2015-16 Drapeau : Italie Toblach
Drapeau : Finlande Lahti
Drapeau : Norvège Drammen
Drapeau : Suède Stockholm
2016-17 Drapeau : Suisse Davos
2017-18 Drapeau : Finlande Lahti Drapeau : Norvège Lillehammer
Drapeau : Norvège Drammen
2018-19 Drapeau : Finlande Lahti Drapeau : Finlande Otepää

Drapeau : Norvège Drammen

Au , au terme du Tour de ski, Maiken Caspersen Falla compte onze podiums dans des étapes de mini-tour. Elle obtient le premier de celui-ci lors des Finales de la coupe du monde 2010-2011 à Stockholm, puis de nouveau au même endroit une saison plus tard. Elle obtient son premier podium sur le Nordic Opening en 2015 à Ruka avec une victoire. Elle remporte le sprint de Lenzerheide sur le tour de ski de la même saison, année où elle remporte les sprints de Gatineau et de Canmore et obtient une deuxième place à Québec sur le Ski Tour Canada. Lors de la saison suivante, elle termine deuxième du Nordic opening disputé à Lillehammer puis une nouvelle deuxième place, au Val Mustair, sur le tour de ski[36]. Lors des Finales, elle obtient la deuxième place du sprint libre de Québec. En 2017-2018, elle termine troisième du sprint du tour de ski à Lenzerheide. Elle gagne le sprint classique du Nordic Opening en 2019 à Ruka.

Championnat du monde junior[modifier | modifier le code]

Maiken Caspersen Falla a pris part à deux éditions des Championnats du monde junior en 2009 et 2010. Elle est l'une des révélations des Mondiaux de 2009 avec le titre mondial en relais et une médaille de bronze en sprint style classique à Praz de Lys.

Épreuve / Édition Sprint km Poursuite
2 × 5 km
Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2009
Drapeau : France Praz de Lys
Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze 24e Épreuve inexistante à cette date 5e Médaille d'or
Mondiaux 2010
Drapeau : Allemagne Hinterzarten
12e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
Légende :
Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve.

Championnats de Norvège[modifier | modifier le code]

Elle est titrée en sprint en 2012, 2013, 2014 et 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mirko Hominal, « Un, deux, trois pour Petra Majdic », sur ski-nordique.net, .
  2. Mirko Hominal, « La victoire pour Korosteleva et Matveeva », sur ski-nordique.net, .
  3. (en) Nathaniel Herz, « Oslo 2011 Women’s Sprint Preview: Randall, Bjoergen Favorites », sur fasterskier.com, .
  4. « Qualification sprint libre dames : Marit Bjoergen en tête de la qualification », sur dauphinordique.com, .
  5. Mirko Hominal, « Ida Ingemarsdotter, Charlotte Kalla : une paire en or », sur ski-nordique.net, .
  6. « sprint libre dames : Kikken Randall, deuxième victoire de la saison », sur dauphinordique.com, .
  7. Mirko Hominal, « Maiken Caspersen Falla s'offre une première », sur ski-nordique.net, .
  8. (en) Topher Sabot, « Kowalczyk Rules Canmore, Kylloenen and Falla Crack Distance Podium », sur fasterskier.com, .
  9. « Maiken Caspersen Falla et Emil Joensson étaient encore les meilleurs. », sur dauphinordique.com, .
  10. (en) Audrey Mangan, « Bjørgen Reigns Supreme in World Championship Classic Sprint », sur fasterskier.com, .
  11. Nikita Kriukov, « Ski de fond: Kriukov et Kowalczyk l'emportent au sprint, Harvey disqualifié », sur lapresse.ca, .
  12. Mirko Hominal, « Sochi 2014 : Maiken Caspersen Falla reine du sprint », sur ski-nordique.net, .
  13. (en) Pasha Kahn, « Falla Triumphs in Drammen; Randall Secures Third-Consecutive Crystal Globe », sur fasterskier.com, .
  14. Mirko Hominal, « Marit Bjoergen remporte une superbe finale », sur ski-nordique.net, .
  15. « Sprint par équipes: pas de médaille suisse à Falun », sur lematin.ch, .
  16. Mirko Hominal, « Maiken Caspersen Falla impressionnante », sur ski-nordique.net, .
  17. Mirko Hominal, « Toblach : Stina Nilsson pour un bis », sur ski-nordique.net, .
  18. (en) « Maiken Caspersen Falla succeeds in sprint final of Tour de Ski opener », sur fischersports.com, .
  19. « Nilsson fait coup double », sur press-report.fr, .
  20. « Ski de fond: Falla s'adjuge le sprint de Drammen pour la 3e année de rang », sur challenges.fr, .
  21. Mirko Hominal, « Coup double pour Falla », sur ski-nordique.net, .
  22. Mirko Hominal, « Maiken Caspersen Falla impressionnante », sur ski-nordique.net, .
  23. Mirko Hominal, « La gagne pour Nilsson », sur ski-nordique.net, .
  24. « SKI TOUR CANADA 2016 : 5ème étape à Canmore », sur dauphinordique.com, .
  25. Mirko Hominal, « Bilan 2016 : Le classement de la coupe du monde de sprint dames », sur ski-nordique.net, .
  26. Mirko Hominal, « Falla et les USA en fête », sur ski-nordique.net, .
  27. « Les Norvégiennes sacrées championnes du monde du relais à Lahti », sur lequipe.fr, .
  28. Mirko Hominal, « Les reines sont toujours Norvégiennes », sur ski-nordique.net, .
  29. Mirko Hominal, « Québec : Nilsson devance Falla », sur ski-nordique.net, .
  30. Mirko Hominal, « Falla et Klaebo dans un fauteuil », sur ski-nordique.net, .
  31. « ohannes Klaebo et Maiken Caspersen Falla remportent le sprint classique à Lillehammer », sur lequipe.fr, .
  32. « Davos : Nilsson trop forte pour Falla », sur nordicmag.info, .
  33. ats/lper, « Tour de Ski: la sensation van der Graaff à Lenzerheide », sur rts.ch, (consulté le 30 décembre 2017).
  34. « Oberstdorf : le sprint classique du Tour de ski annulé », sur infonordicmag.inf, .
  35. (en) Profil olympique de Maiken Caspersen Falla sur sports-reference.com
  36. (en) « Maiken Caspersen Falla : Stage World Cup », sur fis-ski.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :