Martin Johnsrud Sundby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sundby.

Martin Johnsrud Sundby
Image illustrative de l’article Martin Johnsrud Sundby
Martin Johnsrud Sundby à Seefeld en 2018.
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active de 2002 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégien
Nationalité Norvège
Naissance (35 ans)
Lieu de naissance Oslo
Taille 1,74 m
Club Røa IL
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 2 2 1
Championnats du monde 4 3 2
Coupe du monde (globes ind.) 6 2 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 19 16 9

Martin Johnsrud Sundby, né le à Oslo, est un fondeur norvégien. Il possède quatre médailles olympiques à son palmarès, l'argent lors de l'édition 2010 à Vancouver dans l'épreuve du relais aux côtés d'Odd-Bjørn Hjelmeset, Lars Berger et Petter Northug, le bronze du skiathlon quatre ans plus tard pour l'édition de Sotchi, l'argent du Skiathlon lors des Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang où il remporte son premier titre olympique lors du relais, associé à Didrik Tønseth, Simen Hegstad Krüger et Johannes Høsflot Klæbo.

Il compte également six médailles aux Championnats du monde : deux obtenues en 2011 avec l'or sur le relais avec Eldar Rønning, Tord Asle Gjerdalen et Northug, une médaille de bronze sur le quinze kilomètres, une en 2013, la médaille d'argent du skiathlon trente kilomètres derrière Dario Cologna, et trois en 2017, l'or avec le relais et deux médailles d'argent en skiathlon derrière Sergey Ustiugov et le quinze kilomètres derrière Iivo Niskanen.

Il remporte le globe de cristal récompensant le vainqueur du classement général de la Coupe du monde en 2014, 2016 et 2017. Il remporte également plusieurs compétitions par étapes : deux victoires au Tour de ski, lors des éditions 2014 et 2016, quatre victoires lors du Nordic Opening, de 2013 à 2016, une victoire lors des Finales 2014 et la première édition du Ski Tour Canada en 2016.

Enfin, il remporte son premier titre mondial individuel à l'arrivée du 15 km classique des Championnats du monde 2019 à Seefeld.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et premiers podiums[modifier | modifier le code]

Licencié au Røa IL, Sundby prend part à son premier championnat du monde junior en 2003, où il est huitième du trente kilomètres et médaillé d'argent du relais[1].

Le fondeur démarre en Coupe du monde en mars 2005 à Oslo et marque ses premiers points en à La Clusaz. Lors de la saison 2007-2008, il collecte trois succès dans des épreuves collectives, dont un sprint par équipes à Liberec. Le , le Norvégien est pour la première fois victorieux en Coupe du monde à l'occasion du quinze kilomètres classique de Kuusamo, avant de terminer huitième du Tour de ski, pour son premier top dix en course par étapes.

Aux Jeux olympiques d'hiver de 2010, il est le premier relayeur de l'équipe norvégienne sur le relais 4 × 10 kilomètres, également composée de Odd-Bjoern Hjelmeset, Lars Berger et Petter Northug. Ce dernier, qui prend son relais avec un retard d'une trentaine de secondes sur un groupe composé de la Suède, la République tchèque et la France, parvient à rejoindre les skieurs tchèques et français, le Suédois Marcus Hellner s'étant échappé pour remporter le titre. Northug remporte la médaille d'argent[2]. En février 2011, il revient sur le podium en Coupe du monde, plus de deux ans après son dernier, en terminant deuxième du quinze kilomètres classique de Drammen. Après avoir obtenu son premier podium aux Championnats du monde en 2011 lors du quinze kilomètres classique (médaille de bronze), où il gagne aussi son premier titre sur le relais, il doit attendre mars 2012 pour goûter au podium à nouveau, avec notamment une troisième fois au cinquante kilomètres de Holmenkollen, pour son premier podium à cette course de référence pour les Norvégiens.

2013-2014 : Vainqueur de la Coupe du monde et du Tour de ski[modifier | modifier le code]

En 2013, il est vice-champion du monde du skiathlon trente kilomètres derrière Dario Cologna. La saison 2012-2013 est marquée aussi par son entrée dans le top dix du classement général avec le huitième rang, notamment grâce à sa deuxième victoire individuelle qui a été obtenue au quinze kilomètres libre de Gällivare et sa troisième place aux Finales.

Le , il gagne sa première course à étapes en battant au sprint Maxim Vylegzhanin et Alexander Legkov à l'issue du quinze kilomètres libre poursuite de Kuusamo, dernière épreuve du Nordic Opening[3]. Début , il inscrit à son palmarès sa deuxième course à étapes consécutive en devenant le premier Norvégien à gagner le Tour de ski[4], il renforce ainsi son avance à la tête du classement général. Lors des Jeux de Sotchi, il termine troisième de la première épreuve, le skiathlon, derrière le Suisse Dario Cologna et le Suédois Marcus Hellner[5]. Quatrième avec le relais norvégien, il termine à cette même place lors du 50 kilomètres libre, derrière le trio russe composé de Alexander Legkov, Maxim Vylegzhanin et Ilia Chernousov[6].

Au terme du 50 kilomètres classique d'Oslo, où il termine deuxième derrière le Suédois Daniel Richardsson il est assuré de remporter le globe de cristal récompensant le vainqueur du classement général[7].

2015[modifier | modifier le code]

La saison 2014-2015 voit Sundby répéter ses succès avec une victoire finale sur le Nordic Opening. Il explique alors ses bonnes performances par l'augmentation de son volume d'entraînement durant l'inter-saison[8]. Dixième du prologue du tour de ski disputé à Oberstdorf et remporté par Dario Cologna, il perd quelques secondes sur Northug qui remporte la poursuite du lendemain et empoche ainsi les quinze secondes de bonification accordées au vainqueur[9]. Troisième du sprint de Val Müstair où Northug est deuxième, Sundby se rapproche de son compatriote grâce à une troisième place à l'occasion dix kilomètres classique de Toblach remporté par Alexey Poltoranin[10]. Northug reprend un peu d'avance grâce à sa victoire à Toblach lors de la poursuite, avant que Sundby se rapproche lors de l'avant dernière étape, un quinze kilomètres classique à Val di Fiemme[11]. Parti à trois secondes de Northug pour la montée de l'Alpe Cermis, dernière course de la compétition, Petter Northug , il termine avec le troisième temps de la poursuite de neuf kilomètres en style libre mais termine en tête en haut de la montée, remportant son deuxième tour de ski consécutif[12].

Après sa victoire lors du Tour de ski, il marque quelques signe de fatigues avant les mondiaux disputés à Falun[13]. Victime d'un refroidissement, il renonce au skiatlon[14] puis au quinze kilomètres libre[15]. En fin de saison, il termine troisième derrière le Norvégien Sjur Røthe et le Suisse Dario Cologna lors du 50 kilomètres libre d'Holmenkollen, le Suisse le privant de la victoire dans le classement de la Coupe du monde de distance[16]. Il remporte toutefois le classement général de la Coupe du monde.

2016[modifier | modifier le code]

Sundby s'avère intraîtable lors du début de la saison 2015-2016, remportant le dix kilomètres libre[17], puis la poursuite du lendemain[18], pour remporter pour la troisième fois le Nordic Opening, ou Ruka Triple, Il enchaine par une victoire une semaine plus tard lors du trente kilomètres skiathlon de Lillehammer avec une avance de 44 secondes sur Niklas Dyrhaug, sa première victoire sur ce type de format[19]. À Davos, il remporte le trente kilomètres libre devant Maurice Manificat[20] puis lors de la dernière épreuve avant le tour de ski, à Toblach, il remporte le dix kilomètres libre devant Alexander Bessmertnykh[21].

Grand favori du Tour de ski, il est invaincu sur les épreuves par étapes depuis plus de deux ans[22], il termine quatrième de la première étape, un sprint libre à Lenzerheide remporté par Federico Pellegrino[23], puis s'impose largement devant ses compatriotes Petter Northug et Didrik Tønseth sur le trente kilomètres classique disputé sur le même site[24]. Le lendemain, toujours à Lenzerheide, il remporte le dix kilomètres poursuite devant Northug et Finn Hågen Krogh[25]. Lors de l'étape suivante, un sprint classique disputé à Oberstdorf, il accentue son avance au classement général en terminant une nouvelle fois quatrième, devant ses principaux rivaux[26]. Le lendemain, il connait une défaillance sur le quinze kilomètres classique, devancé de 56 secondes par Alexey Poltoranin[27]. Deux jours plus tard, il termine deuxième du dix kilomètres libre de Toblach, devancé de trois secondes par Krogh, mais reprenant notamment 30 secondes à Northug[28]. Vainqueur de l'avant-dernière étape disputée à Val di Fiemme, un quinze kilomètres classique[29], il s'élance avec 2 minutes 51 d'avance sur Northug, avant de terminer en haut de l'Alpe Cermis en tête avec une avance de 3 minutes 15[30]. Il remporte son troisième tour de ski consécutif, rejoignant également Dario Cologna au palmarès, le Suisse étant le seul à détenir trois victoires dans cette compétition. Lors de la première épreuve de distance après le tour de ski, un quinze kilomètres libre à Nové Město na Moravě, il termine deuxième, devancé par Maurice Manificat [31]. En février, il remporte pour la première fois de sa carrière le 50 kilomètres d'Oslo, disputé en format classique[32].

En 2016, des résultats anti-dopage positifs de Sundby dont révélés. Ils datent de l'hiver 2014-2015, où de trop grandes concentrations de salbutamol sont retrouvées dans des échantillons d'urine. Il est suspendu deux mois et les victoires à Davos et au Tour de ski lui sont retirées. Il perd donc le gain de la Coupe du monde 2014-2015[33].

Suspendu en juillet de deux mois par le TAS, Tribunal arbitral du sport[34], il peut être présent pour les premières épreuves de la coupe du monde, disputées à Ruka. Non qualifié pour la phase par élimination du sprint classique, il termine ensuite troisième du quinze kilomètres, également disputé en classique, épreuve remportée par le Finlandais Iivo Niskanen. La semaine suivante, il participe au mini-tour disputé à Lillehammer. Après une quatorzième place lors du sprint, il termine sixième du dix kilomètres libre, puis franchit en première position la ligne d'arrivée d'une poursuite de quinze kilomètres en style classique, terminant toutefois deuxième de la course derrière le Finlandais Matti Heikkinen qui réalise un meilleur temps. Sundby remporte le mini-tour devant son compatriote Johannes Høsflot Klæbo et Matti Heikkinen[35].

Désormais en tête du classement général de la Coupe du monde, il confirme sa première place en remportant le trente kilomètres libre de Davos[36]. Lors du sprint disputé au même endroit, il ne parvient pas à se qualifier. Lors de la mass-start disputé sur une distance de quinze kilomètres en style libre à La Clusaz, il est devancé par Finn Hågen Krogh[37].

2017[modifier | modifier le code]

Lors du Tour de Ski 2016-2017, il se qualifie pour la finale du sprint de Val Müstair en Suisse. Le lendemain, sur le même lieu, il termine deuxième du dix kilomètres classique, devancé par le Russe Sergey Ustiugov. Celui-ci devance le Norvégien lors des deux étapes suivantes à Oberstdorf en Allemagne, un skiathlon[38] et un quinze kilomètres libre, disputé en poursuite[39]. Ustiugov remporte également le dix kilomètres classique de Toblach en Italie où Martin Johnsrud Sundby termine quatorzième. Ce dernier remporte ensuite le quinze kilomètres classique mass-start de Val di Fiemme[40]. Parti avec une avance de 1 minute 12 sur Sundby, le Russe termine en tête du sommet de la montée de l'Alpe Cermis et remporte ainsi cette édition du Tour de ski, devançant Sundby de 1 minute 02[41]. Lors de l'étape d'Ulricehamn, il termine deuxième du quinze kilomètres derrière Alex Harvey, puis participe à la victoire du relais norvégien avec Simen Hegstad Krüger, Anders Gløersen et Finn Hågen Krogh. À Falun, lors d'un trente kilomètres classique mass-start, il termine deuxième devancé par son compatriote Emil Iversen. Il complète sa préparation pour les mondiaux par deux courses à Lygna dans le cadre de championnats de Norvège, remportant notamment le skiathlon. Lors de la dernière étape, à Otepää, ilremporte le quinze kilomètres classique.

Il fait ses débuts sur les championnats du monde 2017 à Lahti lors de l'épreuve du skiathlon. Lors de la dernière montée, alors qu'il est à la lutte avec Sergey Ustiugov, il casse un bâton et chute, laissant le Russe s'échapper pour remporter le titre[42]. Favori du quinze kilomètres classique[43], il est devancé de dix-huit secondes par le Finlandais Iivo Niskanen qui pointe en tête de tous les temps intermédiaires[44]. Lors du relais quatre fois dix kilomètres, il est aligné en troisième position, derrière Didrik Tønseth et Niklas Dyrhaug. Seulement accompagné du Russe Aleksey Chervotkin— les équipes de Norvège et de Russie sont seules en tête depuis le premier relais — Sundby doit attendre la fin de son relais pour s'échapper, transmettant le témoin à Finn Hågen Krogh avec dix-sept secondes d'avance. Celui-ci parvient à conserver une partie de son avance face à Sergey Ustiugov pour remporter le titre[45]. Sur un cinquante kilomètres ultra rapide et où la décision ne se fait pas, Sundby parvient à éclater le groupe de tête au 45e kilomètres. Seuls le Canadien Alex Harvey et le Russe Sergey Ustiugov parviennent à le suivre, puis à le depasser lors de l'arrivée. Le Finlandais arrive à reprendre le Norvégien pour remporter la médaille de bronze, Sundby étant également battu pour la quatrième place par Andrew Musgrave[46]. En remportant le cinquante kilomètres classique d'Oslo, où il devance Iivo Niskanen en s'échappant à deux kilomètres de l'arrivée, il s'assure également de la première place du classement général de la coupe du monde, son troisième gros globe après ceux de 2014 et 2016[47]. Déjà assuré du globe général, il décide de ne pas se rendre à Québec pour les Finales. Le même week-end que celles-ci il participe à Birkebeinerrennet, course longue distance disputée en Norvège entre Rena et Lillehammer. Pour sa deuxième participation à l'épreuve après sa deuxième place en 2015, il s'impose devant les spécialistes de la Worldloppet[48].

2018 : double champion olympique par équipes[modifier | modifier le code]

Sur le Ruka Triple, il semble avoir l'avantage sur la poursuize en quinze kilomètres libre, mais la révélation du fond norvégien Johannes Høsflot Klæbo le bat au sprint de 0,4 secondes[49]. Il enchaîne avec deux autres deuxièmes places, sur le skiathlon de Lillehammer et le Tour de ski, où Dario Cologna le devance de 1 minutes et 26 secondes[50], malgré le meilleur temps sur la montée finale habituelle. Il est encore sur le podium à Seefeld avec une troisième place au quinze kilomètres libre avant de se rendre à Pyeongchang. Lors de ces Jeux olympiques, il gagne une nouvelle médaille sur le skiathlon après le 2014, avec la médaille d'argent, derrière Simen Hegstad Krüger et devant Hans Christer Holund pour un triplé norvégien[51]. Sur le relais, il remporte enfin le titre olympique sur le relais après deux titres mondiaux dans la discipline. Sur le sprint par équipes en style libre, il est associé à Johannes Høsflot Klæbo, avec qui il prend une deuxième médaille d'or.

Il finit la saison à la troisième place du classement général, abandonnant son titre à Klæbo.

2019 : champion du monde du quinze kilomètres[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Martin Johnsrud Sundby compte trois participations aux Jeux olympiques d'hiver. En 2010, il remporte une médaille d'argent en relais aux côtés d'Odd-Bjørn Hjelmeset, Lars Berger et Petter Northug, derrière l'équipe de Suède. Quatre ans plus tard, en 2014, il obtient la médaille de bronze du skiathlon. Aux Jeux olympiques de 2018, il est médaillé d'argent du skiathlon, puis obtient son premier titre de champion olympique du relais, associé à Didrik Tønseth, Simen Hegstad Krüger et Johannes Høsflot Klæbo avec lequel il remporte également le sprint par équipes.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
Épreuve inexistante à cette date 33e Épreuve inexistante à cette date 18e 15e Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 13e Médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze 4e 4e
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Épreuve inexistante à cette date 4e Épreuve inexistante à cette date Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent 5e Médaille d'or, Jeux olympiques Or Médaille d'or, Jeux olympiques Or

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Sundby

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Martin Johnsrud Sundby remporte six médailles lors des Championnats du monde. Il emporte deux médailles lors des Mondiaux 2011, avec la médaille d'or du relais aux côtés d'Eldar Rønning, Tord Asle Gjerdalen et Petter Northug et le bronze sur le quinze kilomètres classique derrière Matti Heikkinen et Rønning. En 2013, il obtient la médaille d'argent au skiathlon. Lors de l'édition de 2017, il remporte la médaille d'argent du skiathlon et du quinze kilomètres classique, puis le titre avec le relais, également composé de Didrik Tønseth, Niklas Dyrhaug et Finn Hågen Krogh.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
Mondiaux 2009
Drapeau : République tchèque Liberec
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 34e
Mondiaux 2011
Drapeau : Norvège Oslo
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille de bronze, monde Bronze 5e 24e Médaille d'or, monde Or
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille d'argent, monde Argent
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 11e
Mondiaux 2017
Drapeau : Finlande Lahti
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille d'argent, monde Argent Médaille d'argent, monde Argent 5e Médaille d'or, monde Or
Mondiaux 2019
Drapeau : Autriche Seefeld
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, monde Or Médaille de bronze, monde Bronze - Médaille d'or, monde Or

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Sundby

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Il gagne le classement général de la Coupe du monde en 2014, 2016 et 2017. Martin Johnsrud Sundby compte 62 podiums :

  • 44 podiums en épreuve individuelle, dont 19 victoires, 16 deuxièmes places et 9 troisièmes places ;
  • 18 podiums en épreuve par équipes, dont 14 victoires, 1 deuxième place et 3 troisièmes places.

Palmarès à l'issue de la saison 2018-2019

Courses par étapes[modifier | modifier le code]

  • Nordic Opening :
    • 3 victoires finales
    • 7 podiums d'étape, dont 1 victoire.
  • Tour de ski :
    • 2 victoires finales
    • 17 podiums d'étape, dont 7 victoires.
  • Finales :
    • 1 victoire finale
    • 4 podiums d'étape.
  • Ski Tour Canada :
  • 1 victoire finale
    • 2 podiums d'étape, dont 1 victoire.

Palmarès à l'issue de la saison 2017-2018

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Martin Johnsrud Sundby remporte à trois reprises le globe de cristal récompensant le vainqueur du classement général de la coupe du monde, en 2014, 2016 et 2017 et termine troisième en 2018. Il remporte également le classement des courses de distance lors de ces trois saisons. Il termine deuxième de ce dernier classement à deux reprises, en 2015 et 2018.

Lors de la saison 2013-2014, il remporte pour la première fois une compétition par étape, le Nordic Opening, remportant par la suite le Tour de ski et enfin les Finales. La saison suivante, il remporte les deux épreuves à étapes du calendrier, le Nordic Opening et le Tour de ski, dont il est ultérieurement disqualifié[33]. Il remporte ces deux épreuves en 2015-2016, ainsi que le Ski Tour Canada, mini-tour qui conclue la saison internationale. Il remporte de nouveau le Nordic Opening, disputé à Lillehammer la saison suivante, terminant deuxième du Tour de ski. Lors de la saison 2017-2018, il termine deuxième du Nordic Opening et du Tour de ski.

Saison / Épreuve Général Distance Sprint   Tour de ski
depuis 2007
Finales
2008-2014
Nordic Opening
depuis 2011
Ski Tour Canada
depuis 2016
Class. Points Class. Points Class. Points
2007 146e 6 95e 6 - - Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2008 68e 76 42e 76 - - 37e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2009 13e 515 12e 358 108e 3 8e 18e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2010 42e 186 28e 137 103e 5 20e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2011 28e 252 19e 214 74e 16 20e Épreuve inexistante à cette date
2012 19e 449 14e 347 99e 2 4e Épreuve inexistante à cette date
2013 8e 672 6e 469 104e 3 3e 6e Épreuve inexistante à cette date
2014 1er 1534 1er 648 26e 86 1er 1er 1er Épreuve inexistante à cette date
2015 6e 748 2e 480 35e 68 DSQ[33] Épreuve inexistante à cette date 1er Épreuve inexistante à cette date
2016 1er 2634 1er 1444 13e 190 1er Épreuve inexistante à cette date 1er 1er
2017 1er 1626 1er 1056 2e 1er Épreuve inexistante à cette date
2018 3e 1261 2e 657 54e 24 2e 4e 2e Épreuve inexistante à cette date
2019 9e 689 3e 513 58e 18 7e - 24e Épreuve inexistante à cette date

Légende :

  • — : Pas disputé par le fondeur
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Martin Johnsrud Sundby compte dix-neuf victoires individuelles en Coupe du monde, la première en style classique à Kuusamo en 2009 puis la seconde en style libre à Gällivare en 2013. Lors de la Coupe du monde de ski de fond 2013-2014, il remporte cinq victoires, le Nordic Opening à Kuusamo puis le Tour de ski quelques semaines plus tard, le quinze kilomètres de Lahti et la troisième compétition par étapes, les Finales.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
30 km 50 km Tour de ski ou
Finales ou
Nordic Opening ou
Ski Tour Canada
libre classique libre classique libre classique
2008-09 Drapeau : Finlande Kuusamo
2009-10
2010-11
2011-12
2012-13 Drapeau : Suède Gällivare
2013-14 Drapeau : Finlande Lahti Nordic Opening
Tour de ski
Finales
2014-15 Drapeau : Suisse Davos[33] Nordic Opening
Tour de ski[33]
2015-16 Drapeau : Italie Toblach Drapeau : Norvège Lillehammer
Drapeau : Finlande Lahti
Drapeau : Suisse Davos Drapeau : Norvège Oslo Nordic Opening
Tour de ski
Ski Tour Canada
2016-17 Drapeau : Estonie Otepää Drapeau : Suisse Davos Drapeau : Norvège Oslo Nordic Opening

Il détient également :

  • 1 victoire d'étape aux Finales 2013-2014 (quinze kilomètres libre, départ avec handicap) à Falun ;
  • 1 victoire d'étape au Nordic Opening 2014-2015 (dix kilomètres libre) à Lillehammer ;
  • 1 victoire d'étape au Ruka Triple 2015-2016 (dix kilomètres libre) ;
  • 4 victoires d'étape au Tour de ski 2016 ;
  • 1 victoire d'étape au Tour de Ski 2016-2017 (quinze kilomètres classique).
  • 1 victoire d'étape au Tour de ski 2017-2018.

Championnat du monde junior[modifier | modifier le code]

En deux participations aux Championnats du monde juniors, Martin Johnsrud Sundby n'a jamais remporté de médaille aux Championnats du monde junior avec pour meilleur résultat une 5e place en relais.

Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 10 km
30 km Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2003
Drapeau : Suède Solleftea
17e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 14e Épreuve inexistante à cette date 8e Médaille d'argent
Mondiaux 2004
Drapeau : Norvège Stryn
25e Épreuve inexistante à cette date 6e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 9e 5e
Légende :
Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve.
Médaille d'argent : Médaille d'argent.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Profil, sur skisport365.com
  2. « Les Suédois sacrés en relais », sur rtbf.be, .
  3. (en) « Bjoergen and Sundby puts Norway on top in cross-country World Cup pursuit races », sur westerlynews.ca,
  4. Mirko Hominal, « Martin Johnsrud Sundby au sommet », sur ski-nordique.net,
  5. Dominique Issartel, « Dario Cologna impérial, les Français dans le coup », sur lequipe.fr,
  6. Mirko Hominal, « Legkov et la Russie s'enflamment », sur ski-nordique.net,
  7. Mirko Hominal, « Fantastique Daniel Richardsson », sur ski-nordique.net,
  8. Mirko Hominal, « Martin Sundby travailleur assidu », sur ski-nordique.net, .
  9. « Petter Northug nouveau leader », sur tdg.ch, .
  10. Mirko Hominal, « Alexey Poltoranin en spécialiste », sur ski-nordique.net, .
  11. Mirko Hominal, « Tim Tscharnke surprend les favoris du Tour », sur ski-nordique.net, .
  12. « Martin Sundby remporte le Tour de ski pour la deuxième année consécutive », sur lequipe.fr, .
  13. « Ski nordique : l'armada norvégienne à l'assaut des Mondiaux », sur lemode.fr, .
  14. « Le Norvégien Martin Johnsrud Sundby renonce au skiathlon de samedi aux Mondiaux de Falun », sur rts.ch, .
  15. « Victime d'un refroidissement, le fondeur norvégien Martin Sundby renonce au 15 km libre des Mondiaux de Falun », sur rts.ch, .
  16. « Fond: Cologna battu d'un souffle par Roethe », sur rts.ch, .
  17. « 0km de Ruka : Sundby l'emporte, Manificat dans le Top 10, M.Fourcade 22eme », sur lesechos.fr, .
  18. Niklas Dyrhaug réalise toutefois le meilleur temps, devant Sundby.
  19. « Lillehammer : Sundby en loup solitaire, Manificat dans le top 5 », sur nordicmag.info,
  20. « Coupe du monde : Martin Johnsrud Sundby vainqueur à Davos, Maurice Manificat deuxième », sur lequipe.fr, .
  21. « Ski de fond/Toblach - 15 km: Sundby en patron, Manificat 10e », sur lematin.ch, .
  22. Mirko Hominal, « Sundby et Northug en leaders », sur ski-nordique.net, .
  23. « Tour de Ski. Pellegrino intouchable sur le sprint de Lenzerheide », sur ouest-france.fr, .
  24. Mirko Hominal, « L'addition est très salée », sur ski-nordique.net, .
  25. Mirko Hominal, « Impressionnante Norvège », sur ski-nordique.net, .
  26. Mirko Hominal, « Et maintenant il sprinte », sur ski-nordique.net, .
  27. Mirko Hominal, « Incroyable scénario à Oberstdorf », sur ski-nordique.net, .
  28. Mirko Hominal, « Krogh et Sundby font une belle affaire », sur ski-nordique.net, .
  29. « Martin Sundby vainqueur à Val di Fiemme, largement en tête du Tour de ski », sur lequipe.fr, .
  30. « Martin Sundby remporte le Tour de ski avec plus de 3 minutes d'avance », sur lequipe.fr, .
  31. « Maurice Manificat remporte le 15km libre de Nove Mesto », sur lequipe.fr, .
  32. « Martin Johnsrud Sundby gagne le 50km classique d'Oslo », sur lequipe.fr, .
  33. a b c d et e Mirko Hominal, « Martin Sundby condamné pour "dopage" », sur nordique.net, .
  34. « Martin Sundby est suspendu et privé de sa victoire sur le Tour de Ski 2015 », sur lequipe.fr, .
  35. « Lillehammer : Sundby au bout du suspens », sur nordicmag.info, .
  36. « Doublé norvégien sur le 30 km de Davos, Martin Sundby l'emporte », sur lequipe.fr, .
  37. « Finn Hagen Krogh devant Martin Johnsrud Sundby sur le 15 km de La Clusaz », sur lequipe.fr, .
  38. Mirko Hominal, « Trois sur trois pour Sergey Ustiugov », sur ski-nordique.net, .
  39. « Quatrième succès consécutif pour Serguei Ustiugov sur le Tour de ski », sur lequipe.fr, .
  40. « Serguey Ustiugov est enfin tombé, battu par Johnsrud Sundby », sur eurosport.fr, .
  41. « Sergueï Ustiugov domine le Tour de ski, Maurice Manificat au pied du podium malgré le meilleur temps de la poursuite », sur lequipe.fr, .
  42. « Sergey Ustiugov remporte son premier titre mondial de skiathlon à Lahti », sur lequipe.fr, .
  43. Mirko Hominal, « Martin Sundby enfin récompensé ? », sur ski-nordique.net, .
  44. Mirko Hominal, « Extraordinaire Iivo Niskanen », sur ski-nordique.net, .
  45. Mirko Hominal, « Krogh, phénoménal, offre l'or à la Norvège », sur ski-nordique.net, .
  46. Mirko Hominal, « Alex Harvey champion du monde du 50km », sur ski-nordique.net, .
  47. Mirko Hominal, « Oslo : Martin Sundby s'offre le 50km et le globe », sur ski-nordique.net, .
  48. Mirko Hominal, « La Birkebeinerrennet pour Sundby », sur ski-nordique.net, .
  49. Thomas Giles, « Klaebo continues dominance at FIS Cross Country World Cup in Ruka », sur insidethegames.biz, .
  50. (en) Result, sur skisport365.com
  51. « NORWEGIANS LEAD MEDAL CHARGE IN MEN’S CROSS-COUNTRY AT PYEONGCHANG 2018 », sur olympic.org.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :