Val Müstair (commune)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Val Müstair
Val Müstair (commune)
Val Müstair et le col de l'Umbrail dans le fond
Blason de Val Müstair
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton des Grisons Grisons
Région Engiadina Bassa/Val Müstair
Localité(s) Fuldera, , Müstair, Santa Maria Val Müstair, Tschierv et Valchava
Communes limitrophes Scuol, Tarasp, Zernez, Prato allo Stelvio (IT-BZ), Stelvio (IT-BZ), Tubre (IT-BZ), Valdidentro (IT-SO)
NPA 7532 Tschierv
7533 Fuldera
7534
7535 Valchava
7536 Santa Maria Val Müstair
7537 Müstair
No OFS 3847
Démographie
Population
permanente
1 437 hab. (31 décembre 2019)
Densité 7,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 00″ nord, 10° 27′ 00″ est
Altitude 1 248 m
Superficie 198,65 km2
Divers
Langue Romanche
Localisation
Localisation de Val Müstair
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons
Voir sur la carte administrative du Canton des Grisons
City locator 14.svg
Val Müstair
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Val Müstair
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Val Müstair
Liens
Site web www.cdvm.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Val Müstair est une commune suisse du canton des Grisons, dans la région d'Engiadina Bassa/Val Müstair. Elle a été créée le par suite de la fusion des communes de Fuldera, , Müstair, Santa Maria Val Müstair, Tschierv et Valchava.

Réserve de biosphère[modifier | modifier le code]

Le 13 juin 2017, l'UNESCO reconnaît le Val Müstair comme UNESCO Biosfera Engiadina Val Müstair avec le Parc national suisse et la commune de Scuol[3]. Ce programme concerne les principaux types d'écosystèmes et de paysages, il vise à conserver la biodiversité, promouvoir la recherche et le suivi, ainsi qu'à fournir des modèles de développement durable au service de l'humanité. La participation au réseau favorise les échanges entre régions et au niveau mondial[4].

En pratique la vallée constitue une zone tampon et une zone de transition, en complément du Parc national suisse en réserve intégrale (sans intervention humaine). En continuité directe avec le Parc National du Stelvio, le 2e plus grand parc d'Italie, il participe à une vaste aire protégée typique des Alpes centrales.

Agriculture[modifier | modifier le code]

La haute vallée est utilisée pour l'élevage, 80% des fermes sont certifiées bio. Les produits (lait, viande, laine) sont transformés et valorisés dans la région par des entreprises artisanales[5].

Vue aérienne par Werner Friedli (de) (1954).

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Des moines bénédictins fondent un monastère à Müstair vers 780. Dans l'église Saint-Jean, des peintures murales datées vers l'an 800 illustrent 40 scènes de la vie du Christ[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )
  3. (en) « UNESCO Biosfera Engiadina Val Müstair - Der Schweizerische Nationalpark im Engadin », sur www.nationalpark.ch (consulté le )
  4. (en) UNESCO, « Man and biosphere programme », sur nationalpark.ch/, (consulté le )
  5. « bio-inspecta - Blog - Un parc naturel se présente », sur www.bio-inspecta.ch (consulté le )
  6. André Burmeister, Suisse romane, Paris, Zodiaque, , 339 p., p. 265

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]