Guerlain Chicherit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guerlain Chicherit
Description de cette image, également commentée ci-après
Guerlain Chicherit
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Soisy-sous-Montmorency
Nationalité Français
Site web gck.co

Carrière
Qualité Skieur freeride
Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
JRM Racing (2015)
GCK (depuis 2018)
Championnat de France de roller in line hockey
Champion 1994

Ski freeride
Champion du monde 2000, 2002, 2006 et 2007

Coupe du monde des rallyes tout-terrain
Champion du monde 2009

Rallye Dakar 2010
Meilleur classement 5e

Données clés

Guerlain Chicherit est un pilote automobile et skieur freeride français, né le à Soisy-sous-Montmorency. Depuis quelques années, il est entrepreneur dans l’immobilier avec Whitegold, et dans la transition écologique avec le groupe GCK et le pôle Sport Automobile GCK Motorsport.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guerlain Chicherit est né à Soisy-sous-Montmorency dans le Val d'Oise et il arrive à Tignes en Savoie, à l’âge d’un an. Il commence le ski très tôt et se spécialise à l’âge de 12 ans dans le ski de bosses[1]. A quinze ans, après avoir sauté du huitième étage d'un immeuble dans la poudreuse (record homologuée : 23 mètres), il devient, en 1993, champion de France de judo. Il est également, en France, le plus jeune à recevoir la ceinture noire, toujours dans sa quinzième année[2].

Skieur[modifier | modifier le code]

C’est à l’âge de 16 ans qu’il se consacre pleinement au ski Freeride. Discipline dans laquelle il est sacré quadruple champion du monde en 2000, 2002, 2006 et 2007[3].

Pilote[modifier | modifier le code]

Vue du cockpit de Guerlain Chicherit en rallye-raid

Guerlain Chicherit, se lance en 2001 dans la course automobile en participant au championnat de France des rallyes sur terre sur Citroën Saxo T4[4].

Il se lance dans le rallye-raid avec son premier Rallye Dakar en 2005 où il termine à la 49e place du classement général. L’année suivante, il termine à la 9e place. Il se hisse à la 5e place en 2010[5], son meilleur résultat à ce jour, avec une victoire d’étape à la clé[6],[7].

En 2013 à Tignes, il réussit le premier backflip automobile sans assistance[3]. En 2014, il fait une tentative de saut le plus long au monde en voiture, où il s'est écrasé mais dont il est ressorti indemne[8].

Depuis 2015, il participe à quelques courses du championnat du monde de rallycross au volant d'une Mini de l'équipe JRM Racing[9]. Il est pressenti pour y effectuer une saison complète en 2016[10], mais il ne reprend finalement le volant qu’après la mi-saison pour l'épreuve de Lohéac. Il prend part à l'intégralité du Championnat de France de rallycross en 2017 ainsi qu'à quelques courses du Championnat du monde de rallycross FIA.

En , il remporte l'épreuve de rallye-raid du Silk Way Rally avec son copilote Alexandre Winocq sur Century CR6[11].

Entrepreneur[modifier | modifier le code]

En 2014, Guerlain Chicherit devient entrepreneur et créateur de chalets de luxe aux Brévières, village situé en contrebas du barrage de Tignes[12]. Il fonde leGgroupe De Savoie, un groupe hôtelier écologique[13] basé à Tours-en-Savoie qui détient des hôtels cinq étoiles dans les stations de ski de Val Thorens, Arc 2000, Alpe d’Huez et Tresserve[14].

Chicherit crée l'équipe GCK en vue de s'engager en Championnat du monde de rallycross FIA en 2018, et s'associe avec Prodrive pour développer des Renault Mégane IV [15]. Il crée également l'équipe G-Fors pour le Championnat d'Europe de rallycross[16].

Palmarès Sportif[modifier | modifier le code]

Guerlain Chicherit en 2009.
  • Quadruple champion du monde de ski Freeride (2000, 2002, 2006 et 2007)[17]
  • 2003 : Championnat du monde des rallyes junior avec Citroën.
  • 2005 : 1re participation au Rallye Dakar.
  • 2009 : Champion du monde des rallyes tout-terrain.
  • 2010 : 5e place au Dakar.
  • 2013 : 1er pilote à réaliser un backflip automobile (sans assistance).
  • 2014 : Tentative du plus long saut automobile du monde.
  • 2015 : Première participation au championnat du monde de rallycross de la FIA.
  • 2018 : Participation au championnat du monde de rallycross de la FIA.
  • 2019 : 4e place à la manche canadienne du championnat du Monde FIA de Rallycross.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie Guerlain Chicherit », Le Parisien (consulté le )
  2. L'Équipe magazine, N°1172, 13 novembre 2004, page 86.
  3. a et b « Biographie Guerlain Chicherit », sur Le Parisien
  4. « Guerlain Chicherit eWRC results », sur ewrc-results.com
  5. « Dakar : Chicherit, le retour de la tête brulée », sur RMC Sport, (consulté le ).
  6. Lionel Lucas, « Dakar 2010, 11ème étape: Victoire de Chicherit, Sainz inquiété ! », sur Caradisiac, (consulté le ).
  7. « Le 100 % électrique : Chicherit prend date », sur dakar.com,
  8. « Voiture : l'histoire du plus long saut du monde... raté », sur LCI
  9. Dupuis, « Guerlain Chicherit se lance en World RX avec JRM Racing », sur Auto Hebdo, (consulté le )
  10. Jean-Philippe Vennin, « Guerlain Chicherit - "Objectif : une saison complète en 2016" », sur motorsport.com, (consulté le )
  11. « Guerlain Chicherit remporte le Silk Way Rally », sur L'Équipe, (consulté le ).
  12. Marie-Christine Morosi, « Les chalets rock'n roll de Guerlain Chicherit », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. Henri de Lestapis, « Guerlain Chicherit vise les sommets de l'hôtellerie », Les Échos,
  14. « Le Groupe DeSavoie s’empare des cinq étoiles de Lodge & Spa Mountain », Les Échos,
  15. Fidesio, « World RX - Guerlain Chicherit avec une Renault Megane Prodrive en 2018 », Auto Hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. Dupuis, « Rallycross - Chicherit monte une nouvelle équipe », Auto Hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. Mathieu RAYNAUD, « Guerlain Chicherit sacré champion », sur skieur.com, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]