Greux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Greux
Greux
Chapelle de Bermont.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau
Canton Neufchâteau
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Neufchâteau
Maire
Mandat
Jean-Luc Geoffroy
2014-2020
Code postal 88630
Code commune 88219
Démographie
Population
municipale
159 hab. (2016 en diminution de 6,47 % par rapport à 2011)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 03″ nord, 5° 40′ 38″ est
Altitude 272 m
Min. 264 m
Max. 411 m
Superficie 8,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vosges

Voir sur la carte administrative des Vosges
City locator 14.svg
Greux

Géolocalisation sur la carte : Vosges

Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Greux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Greux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Greux

Greux est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Greux est une petite commune rurale de l'Ouest vosgien, à 1 km au nord de Domrémy-la-Pucelle. Village-rue typique, il s'étire le long de la départementale 164, ex-RN 64, sur la rive gauche de la Meuse. Il est traversé par le ruisseau des Roises qui porte le nom du village meusien limitrophe. Le point culminant, 411 m dans la forêt de Greux, est partagé avec Goussaincourt qui borde la commune au nord.

Communes limitrophes de Greux
Vouthon-haut
Meuse
Goussaincourt
Meuse
Brixey-aux-Chanoines
Meuse
Les Roises
Meuse
Greux Maxey-sur-Meuse
Domrémy-la-Pucelle
Entrée du village.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Domrémy (ou du moins la partie dans laquelle se trouvait la maison de Jeanne d'Arc, à savoir la partie nord du village) fut exempté d'impôts par Charles VII après son couronnement, lors de l'anoblissement de Jeanne d'Arc. Greux bénéficia également de ce privilège.

Domrémy, rattaché à la Lorraine en 1571, perdit le privilège à cette date puisqu'elle relevait alors du Saint-Empire romain germanique. En revanche, restée française, la ville de Greux put bénéficier du privilège jusqu'en 1766.

Le village primitif et son église ont été détruits par les Suédois au cours de la guerre de Trente Ans.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1953 mars 1971 Marcelle Ferbus (1903-1999)    
mars 1971 mars 1989 Henri Henriot   Boucher
mars 1989 avril 2014 Gilles Andriot    
avril 2014 En cours Jean-Luc Geoffroy    
Le monument aux morts.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2016, la commune comptait 159 habitants[Note 1], en diminution de 6,47 % par rapport à 2011 (Vosges : -2,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
255266283285282277280292302
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
288277262245279282264262262
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
256230210217226189179171157
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - -
139164141144163170159--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Maurice
  • Église Saint-Maurice XVIIIe siècle
  • Chapelle de Bermont : chapelle fondée au XIIe siècle où, durant sa jeunesse, Jeanne d’Arc se rendait presque tous les samedis en pèlerinage.

Cartes postales anciennes[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Poulain de Granprey, premier préfet des Vosges, membre de la Convention.
  • Bernard Lorraine, de son vrai nom Bernard Diez, né le 6 février 1933 à Greux et mort le 21 mars 2002 à Neufchâteau, écrivain.
Bernard Lorraine a longtemps travaillé en Amérique latine sous les auspices de l’Alliance française.
Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages : recueils personnels, traductions, anthologies poétiques, livres destinés à la jeunesse, pièces radiophoniques, essais.
Bibliographie : Les transports poétiques, Trésors des épigrammes satiriques, Un poème, un pays, un enfant ...

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et fortifications de la France au Moyen Âge, Strasbourg, éditions Publitotal, 1978, reprint 1991, 1287 p. (ISBN 2-86535-070-3)
    Une vision d’ensemble de l’architecture castrale. Page 589 : Greux

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]