Robert Moreno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Robert Moreno
Image illustrative de l’article Robert Moreno
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AS Monaco (entraîneur)
Biographie
Nom Robert Moreno González
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (42 ans)
Lieu L'Hospitalet de Llobregat (Espagne)
Taille 1,80 m (5 11)
Poste Entraîneur
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2010-2011Drapeau : Espagne FC Barcelone Badjoint
2011-2012Drapeau : Italie AS Rome adjoint
2013-2014 Drapeau : Espagne Celta Vigo adjoint
2014-2017Drapeau : Espagne FC Barceloneadjoint
2018-2019Drapeau : Espagne Espagneadjoint
2019Drapeau : Espagne Espagne7v 2n 0d
2019-Drapeau : France AS Monaco2v 1n 1d
Dernière mise à jour : 15 janvier 2020

Robert Moreno González, né le 19 septembre 1977 à Barcelone, est un entraîneur espagnol de football. Il est l'actuel entraîneur de l'AS Monaco.

Moreno débute comme entraîneur dès son adolescence. Repéré par Luis Enrique, Robert devient son analyste vidéo au FC Barcelone B et à l'AS Rome puis progressivement son adjoint au Celta Vigo et au FC Barcelone, où il connaît le succès avec plusieurs titres remportés. En 2018, il le suit en équipe d'Espagne et assure l'intérim d'Enrique durant l'année 2019 avant d'être écarté à son retour. Fin 2019, il connaît sa première expérience d'entraîneur principal en s'engageant avec l'AS Monaco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Robert Moreno naît à Barcelone en 1977 et est le fils unique d'une mère originaire de Cáceres et d'un père andalou. Ce dernier est tapissier de métier et joue au football en tant que défenseur central jusqu'en quatrième division espagnole[1].

Le jeune Moreno s'essaye au football. Bien qu'il se soit démarqué au niveau scolaire, il ne parvient pas à s'imposer dans la discipline en tant que joueur[2]

Robert débute comme entraîneur à quatorze ans, sur les conseils de son père[2], dans le club de quartier où vit sa famille, à La Florida de L'Hospitalet, en Catalogne. Son père prend peu après la présidence du club et reste pendant douze ans dans ce rôle[1].

Un an avant d'entrer à l'université, Robert obtient le diplôme d'entraîneur de premier niveau à la Fédération catalane. En 2003, il est le plus jeune de sa promotion à obtenir le dernier degré du diplôme d'entraîneur national, à 26 ans. En parallèle, Robert fait un an de Droit, abandonne cette voie et obtient une licence en Commerce et Relations internationales à l'université de Barcelone. Pendant ce temps, il gagne sa vie en travaillant à l'étage des coiffeurs d'El Corte Inglés, un centre commercial de Cornellà de Llobregat et il aussi dans une banque, à La Caixa[1]. Il possède aussi un master en spécialisation tactique et entraînement et s'est rapidement spécialisé dans le scouting de joueurs[3].

Débuts d'entraîneur en amateur[modifier | modifier le code]

À partir de 2003, Robert Moreno entraîne des équipes de jeunes[3] en Catalogne : Penya Blaugrana Collblanc, L'Hospitalet, UE Castelldefels (en) et CF Damm (en)[1].

Adjoint de Luis Enrique[modifier | modifier le code]

À l'été 2010, Robert se voit proposer un poste d'analyste vidéo au sein du FC Barcelone B, l'équipe réserve du Barça. Après une première collaboration concluante (2010-2011), Luis Enrique renouvelle sa confiance au jeune analyste l'année suivante[2].

En 2011, Moreno suit Enrique à l'AS Roma[1]. Le club connait une saison décevante en étant éliminé dès les tours préliminaires de Ligue Europa et termine le championnat à la septième place, ce qui la prive d'une qualification en coupe d'Europe pour la première fois depuis la saison 1996-1997. Enrique décide de quitter le club à l'issue de la saison en accord avec ses dirigeants. Moreno quitte le club à sa suite.

En 2013, il publie un essai Mi receta del 4-4-2 (Ma recette du 4-4-2)[3] publié par la maison d'édition qu'il crée avec son épouse[1].

Pour la saison 2013-2014, Luis Enrique s'engage avec le Celta de Vigo[1] et prend Moreno comme adjoint. Le club se maintient sans soucis en Liga et Luis Enrique est recruté par le FC Barcelone et emmène Moreno avec lui[1].

Luis Enrique en août 2014.

Lors de la saison 2014-2015, Barcelone est sacré champion d'Espagne pour la 23e fois, sa 27e Coupe du Roi et sa cinquième Ligue des champions contre la Juventus. C'est le deuxième triplé Championnat-Coupe-C1 après celui de 2009. Le club catalan gagne également la Supercoupe de l'UEFA 2015 et la Coupe du monde des clubs 2015. Pour la saison 2015-2016, le FC Barcelone gagne à nouveau le championnat d'Espagne ainsi que la Coupe du Roi mais est éliminé de la Ligue des champions en quart-de-finale. La saison 2016-2017 commence avec une victoire en Supercoupe d'Espagne. Le club connait une saison en demi-teinte avec un quart-de-finale de C1, la deuxième place de Liga mais remporte néanmoins la Coupe du Roi. Avec Barcelone, Moreno remporte une Ligue des champions, deux championnats d'Espagne, trois coupes du Roi, une supercoupe d'Espagne et une coupe du monde des clubs.

Durant l'année sabbatique que s'octroie Enrique en 2017-2018, Moreno rejoint au Celta Vigo Juan Carlos Unzué qui était également adjoint de Luis Enrique au Barça[3], pour un poste d'adjoint[1].

En juillet 2018, il redevient adjoint de Luis Enrique lorsque celui-ci est nommé sélectionneur de l'équipe d'Espagne.

Intérim puis envol[modifier | modifier le code]

À partir du 26 mars 2019, il assure l'intérim à la tête de l'équipe d'Espagne, Luis Enrique s'écartant à cause de la maladie de sa fille[1]. Sous ses ordres, la Roja remporte ses trois matches face à Malte (2-0), les Îles Féroé (4-1) et la Suède (3-0)[3].

En juin 2019, Luis Enrique quitte son poste de sélectionneur de l'Espagne pour accompagner la fin de vie de sa fille, victime d'une maladie grave. Robert Moreno est nommé entraîneur principal[3]. En neuf matches au total sous sa direction, l'Espagne connaît sept victoires et deux matchs nuls[1] pour 29 buts marqués et 4 concédés[4].

Le 27 novembre, quelques temps après le décès de sa fille, Luis Enrique reprend son poste, demande et obtient le limogeage de Robert Moreno, et déclare : « Le 12 septembre, lors d'une réunion de vingt minutes chez moi, je lui ai dit que je me sentais bien et que je voulais entraîner de nouveau, déclare-t-il en conférence de presse. Lui, il m'a dit qu'il voulait faire l'Euro à la tête de l'équipe avant de redevenir mon adjoint l'été prochain. Être aussi ambitieux, vu la situation, est déloyal selon moi. Et j'ai donc décidé de me passer de lui »[1]. Moreno annonce lui ne pas comprendre ce grief. Il estime que sans son intérim un autre sélectionneur aurait été nommé et qu'Enrique n'aurait ainsi pas pu reprendre son poste.

Le samedi 28 décembre 2019, Robert Moreno devient l'entraîneur de l'AS Monaco, signant un contrat de deux ans et demi, jusqu'en juin 2022. Le technicien remplace Leonardo Jardim[5].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Suite à sa nomination à l'AS Monaco, un directeur sportif d'un club de milieu de tableau en Liga déclare : « En Espagne, il est considéré comme un pionnier du scouting et l'un des meilleurs analystes de l'observation des adversaires. Il lui reste à prouver dans la gestion humaine, désormais »[1].

Généralement décrit comme très pointu dans la préparation des coups de pied arrêtés et l'étude des adversaires, il est un grand adepte des nouvelles technologies[3].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques d'entraîneur de Robert Moreno au 21 janvier 2020[6]
Club Début Fin Résultats
M V N D BP BC Diff V. %
Drapeau : Espagne Espagne 9 7 2 0 29 4 +25 77,78
Drapeau : France AS Monaco En cours 4 2 1 1 9 9 0 50,00
Total 13 9 3 1 38 13 +25 69,23

Publication[modifier | modifier le code]

  • (es) Robert Moreno, Mi « receta » del 4-4-2, Futbol De Libro, coll. « Futbol Profesional », , 272 p. (ISBN 849409842X)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l et m « Robert Moreno, la vocation et les échelons », sur ouest-france.fr, (consulté le 14 janvier 2020)
  2. a b et c « Robert Moreno, l'énigmatique nouveau coach de l'AS Monaco », sur lepoint.fr, (consulté le 14 janvier 2020)
  3. a b c d e f et g « Trois choses à savoir sur Robert Moreno, le successeur de Luis Enrique », sur lequipe.fr, (consulté le 14 janvier 2020)
  4. « Cinq choses à savoir sur Robert Moreno, le nouvel entraîneur de l'AS Monaco », sur francefootball.fr, (consulté le 14 janvier 2020)
  5. « L'AS Monaco officialise l'arrivée de Robert Moreno à la place de Lenardo Jardim », sur nicematin.com, (consulté le 28 décembre 2019)
  6. « Fiche de Robert Moreno (manageur) », sur leballonrond.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]