Abel Resino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abel
Resino.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Grenade CF (entraîneur)
Biographie
Nom Abel Resino González
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (55 ans)
Lieu Velada (Espagne Drapeau : Espagne)
Taille 1,81 m
Période pro. 19791996
Poste Gardien de but
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1979-1980 Drapeau : Espagne Tolède
1980-1982 Drapeau : Espagne Ciempozuelos
1982-1986 Drapeau : Espagne Atlético Madrid B
1986-jan. 1996 Drapeau : Espagne Atlético Madrid 243 (0)
jan. 1996-1996 Drapeau : Espagne Rayo Vallecano 21 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1991 Drapeau : Espagne Espagne 2 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2005-2006 Drapeau : Espagne Ciudad Murcie
2007-2007 Drapeau : Espagne Levante
2008-2009 Drapeau : Espagne Castellón
2009 Drapeau : Espagne Atlético Madrid
2010-2011 Drapeau : Espagne Real Valladolid
2012 Drapeau : Espagne Grenade CF
2013 Drapeau : Espagne Celta de Vigo
2015- Drapeau : Espagne Grenade CF
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Abel Resino González, appelé plus couramment Abel (surnommé El Gato[1], « le chat », dû à ses réflexes) (né le à Velada dans la province de Tolède), est un ancien joueur de football espagnol, qui évoluait au poste de gardien de but. Il est maintenant entraîneur du Grenade CF.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Natif de Velada près de Tolède, Abel arrive au Club Atlético de Madrid en 1982 en provenance du CD Ciempozuelos, après avoir joué au CD Toledo, mais doit attendre cinq années (quatre d'entre elles où il joue avec l'équipe réserve) avant de devenir le gardien titulaire. Il joue en tout près de 300 matchs pour le club, les aidant à remporter entre autres deux Copa del Rey.

Abel détient le record du nombre de minutes en D1 espagnole sans encaisser de but, avec 1275 minutes (925 minutes toutes compétitions confondues)[2], avant de céder face à Luis Enrique du Sporting de Gijón le 19 mars 1991. Son record était également européen sur une saison jusqu'en 2009, où le gardien néerlandais Edwin van der Sar de l'équipe de Premier League Manchester United ne le batte contre Fulham[3].

Il quitte les Colchoneros avant le doublé de la saison 1995–96, et part finir sa carrière près de Madrid, au Rayo Vallecano, les aidant à retrouver la D1 en 1996–97.

Il joue deux matchs amicaux en 1991 avec l'Espagne, le premier le 27 mars, lors d'une défaite 2–4 contre la Hongrie.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Après sa retraite, Resino retourne à l'Atlético, à plusieurs postes (entraîneur des gardiens, directeur sportif[1]). En 2005, il commence sa carrière d'entraîneur, en seconde division avec le Ciudad de Murcia, les faisant finir à la 4e place en 2005–2006.

Resino prend ensuite les rênes du Levante UD[4]. Après avoir pris la relève de Juan Ramón López Caro au cours de la saison 2006-07, il aide l'équipe à éviter la relégation[5]. Mais avec sept matchs dont six défaites lors de la saison suivante, il est limogé[6].

Après une demi-saison au second niveau avec le CD Castellón, Resino retrouve son Atlético, remplaçant Javier Aguirre en février 2009, et qualifie le club pour la Ligue des champions 2009-2010, où il obtient une revalorisation de son contrat[7].

Le 23 octobre 2009, Resino est limogé du club pour cause de mauvais résultats, avec seulement une victoire lors de la saison 2009–10 en sept matchs, avec notamment une défaite 0–4 en phase de poule de la Ligue des champions contre Chelsea[8],[9].

Il prend ensuite le poste d'entraîneur du Real Valladolid de décembre 2010 à juin 2011. Le 25 janvier 2012, il est nommé entraîneur du Grenade CF[10] et parvient à maintenir le club andalou en première division. Le 6 juin 2012, il quitte Grenade CF. Le 18 février 2013, il est nommé entraîneur du Celta de Vigo. Après avoir évité la relégation du club de justesse lors de la dernière journée de championnat, Abel Resino quitte le Celta en juin 2013.

Le 19 janvier 2015, il effectue son retour au Grenade CF suite au limogeage de Joaquín Caparrós. Abel a le même objectif que la dernière fois : maintenir le club andalou en première division.

Clubs:[modifier | modifier le code]

Comme entraîneur :[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) Abel Resino, esencia rojiblanca (Abel Resino, essence rojiblanca) ; El Mundo Deportivo, 4 février 2009
  2. Víctor Valdés à 48 minutes d'un record d'Abel Resino, 5 novembre 2011, mundodeportivo.com
  3. « Les 441 gardiens de but de la Première Division de tous les temps invaincus le plus longtemps », IFFHS (consulté le 29 août 2010)
  4. (en) Levante in Abel hands ; UEFA.com, 16 janvier 2007
  5. (en) Resino reward for Levante escape act ; UEFA.com, 16 juin 2007
  6. (en) Winless Levante let Resino go ; UEFA.com, 8 octobre 2007
  7. (en) Resino will remain at Atlético helm ; UEFA.com, 5 juin 2009
  8. (en) « Atletico Madrid sack coach Resino », BBC Sport,‎ (consulté le 29 août 2010)
  9. (es) Abel se despide sin rencor en una rueda de prensa surrealista (Abel leaves holding no grudge, in surrealistic press conference) ; Marca, 23 octobre 2009
  10. « Resino remplace Fabri à Grenade », sur fr.uefa.com, UEFA,‎ (consulté le 25 janvier 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]