Grades de la Marine nationale (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente les grades et les appellations des personnels de la Marine nationale en France.

Tenues et insignes[modifier | modifier le code]

Une instruction relative aux uniformes et tenues dans la Marine et ses modificatifs régissent les effets réglementaires que doivent porter les marins[1].

Insignes de grade[modifier | modifier le code]

Manchon de grade d'un QM1.

Les insignes de grades des marins existent en deux versions. La version galons de manches et la version galons d'épaules. Les galons de manches sont circulaires pour les officiers, semi-circulaires pour les officiers mariniers supérieurs et de biais à 45° pour les officiers mariniers subalternes et les militaires du rang. Les galons d'épaules (pattes d'épaules et manchons souples) sont les plus portés de nos jours. Les pattes d’épaule se fixent au moyen d'une languette dans des brides cousues sur le vêtement. Le manchon (ou fourreau) d’épaule se glisse directement dans une patte sur les épaules. Ce sont les pattes d'épaules qui sont présentées dans cet article.

Les insignes se portent de diverses manières, suivant la tenue et le grade  :

  • officiers, officiers-mariniers, équipages masculins marins-pompiers et personnels féminins de tous grades  :
    • galons de manches : veston bleu et manteau;
    • galons d'épaules (pattes d'épaule) : chemisette blanche, veste blanche;
    • galons d'épaules (manchons souples) : chemise, chemisier, chemisette et polo de service courant et pull-over;
  • militaires du rang masculins hors marins-pompiers :
    • galons de manches  : vareuse bleue et caban. Sur la vareuse blanche, une série de chevrons bleus dont le nombre correspond au nombre de galons portés sur les autres tenues, pointes en haut, est portée sur l’épaule gauche.
    • galons d'épaules (manchons souples) : chemise, chemisette et polo de service courant et pull-over.
    • chemisette blanche (dite « coloniale ») : sur la poitrine (en dessous de l’ancre), une série de barrettes bleues, reprenant les mêmes dispositions que pour les chevrons cités plus haut.

Tous les personnels portent également un insigne de grade auto-agrippant sur le côté gauche du blouson de service courant, au niveau de la poitrine.

À noter que seuls les militaires du rang masculins portent la fameuse tenues composée du bonnet (« bachis »), de la vareuse enfilée sur le tricot de laine rayé blanc et bleu et du pantalon à pont. Exception faite pour ceux de la spécialité de marin-pompier, qui portent la tenue commune aux officiers, officiers-mariniers et personnels féminins de tous grades, c'est-à-dire la casquette (ou le tricorne), le veston enfilé sur une chemise avec cravate et le pantalon commun.

Les officiers, officiers-mariniers et militaires du rang portent une ancre de marine sur leurs galons d'épaules. Brodés en fils de cannetilles dorés pour les officiers, en fils dorés pour les officiers-mariniers et en coton rouge écarlate pour les militaires du rang. Seuls les majors échappent à cette règle, en ayant deux petites ancres croisées, brodées de cannetille dorée, au-dessus de leurs insignes de grades (disposition également reprise sur les manches).

Casquette, tricorne et bonnet[modifier | modifier le code]

Les officiers, officiers mariniers et les militaires du rang masculins marins-pompiers portent une casquette. Deux éléments dépendent du grade et du corps d’appartenance : le macaron frontal et le ruban légendé. Tout le personnel féminin porte un tricorne reprenant le même macaron frontal que les casquettes et éventuellement un insigne de grade. Les militaires du rang masculins non marins-pompiers portent un bonnet (en argot de la marine : "bachi", appelé parfois aussi, à tort, "béret de marin") comportant un ruban légendé et n'ayant ni insigne de grade, ni macaron.

Les macarons frontaux dépendent de la catégorie de personnel:

  • officiers généraux : le macaron frontal est composé de deux branches de laurier croisés de cinq feuilles chacune, entourant une ancre et des ailes avec foudre pour les officiers généraux de marine et spécialisés de la Marine et câblée pour les officiers généraux des autres corps, le tout brodé de cannetille dorée. Pour le personnel féminin, il comporte autant d'étoile que leur grade;
  • officiers supérieurs et subalternes de tous corps: le macaron frontal est composé de deux branches de laurier croisés de quatre feuilles chacune, entourant une ancre câblée, le tout brodé de cannetille dorée;
  • officiers mariniers : le macaron frontal est composé de deux grandes feuilles de laurier croisés brodés en fil doré entourant une ancre câblée en métal doré;
  • militaires du rang féminins et personnels de la spécialité de marin-pompier : idem que les officiers mariniers, mais intégralement brodé de fil de coton rouge écarlate.
  • aumôniers des cultes : le macaron frontal est composé d'une couronne de feuille de lauriers d'un motif différent de ceux cités plus haut, entourant l'insigne symbolique de leur religion.

Les bandeaux de casquette dépendent aussi de la catégorie de personnel :

  • officiers généraux : sur toute la longueur et la largeur du bandeau est brodé en cannetille dorée, une frise représentant :
    • officiers généraux de marine et spécialisés de la Marine : feuilles de chêne entrelacées, ponctuées d'ancres ;
    • commissaires généraux et officiers généraux du corps technique et administratif de la Marine : feuilles de chêne et de vigne entrelacées, ponctuées d'ancres ;
    • administrateurs généraux des affaires maritimes et officiers généraux du corps technique et administratif des affaires maritimes : feuilles d'acanthe entrelacées, ponctuées d'ancres ;
    • professeurs généraux de l'enseignement maritime : feuilles d'acanthe et d'olivier entrelacées ;
    • ingénieurs généraux des études et techniques des travaux maritimes : feuilles de chêne et d'olivier entrelacés, ponctuées d'ancres ;
    • médecins généraux et pharmaciens-chimistes généraux, ainsi que les médecins et pharmaciens-chimistes chefs des services : feuilles de chêne, de lauriers et serpents entrelacées, ponctuées d'ancres ;
  • officiers : le grade est indiqué sur le bandeau à partir de celui d'enseigne de vaisseau de 2e classe. Le nombre de galons et la couleur est identique à ceux présent sur le reste de la tenue ;
  • aspirants et officiers mariniers à partir du grade de maître : le bandeau est composé d'un galon unique, identique à celui d'enseigne de vaisseau de 2e classe ;
  • seconds-maîtres : le bandeau est intégralement noir ;
  • aumôniers des cultes : sur toute la longueur et la largeur du bandeau, il est brodé une série de couronnes de feuilles de palmes entourant des ancres en fils bleus.

Pour les officiers généraux masculins, un espacement centrale est aménagé sur le devant du bandeau de casquette, entre deux rameaux entrecroisés, pour permettre la disposition des étoiles, sauf pour les médecins et pharmaciens-chimistes chefs des services n'ayant pas rang d'officier général, auquel cas ledit espacement est laissé vide.

Sur le tricorne un insigne métallique est porté sur le rebord gauche. Le fonctionnement est le même que pour la casquette du personnel masculin.

Amiraux de France[modifier | modifier le code]

Amiral de France n’est pas un grade. C’est une dignité tout comme maréchal de France. Cette dignité n’a plus été conférée depuis 1869. Le dernier amiral de France fut l’amiral François Thomas Tréhouart (1798-1873).

Tableau synthétique du corps des Amiraux de France
Dignité dans l'État
Code OTAN OF-10
Patte
d'épaule
French Navy NG-OF10.svg
Grade Amiral de France
Appellation Amiral

Officiers[modifier | modifier le code]

La Marine nationale comprend plusieurs corps d'officiers. Les présentations suivantes - et notamment les appellations - concernent les officiers de marine et spécialisés de la Marine.

Une légende prétend qu’après la défaite de Trafalgar, Napoléon, qui tenait pour responsables les officiers de la « Royale », décida qu’on ne leur dirait plus « mon » devant leur appellation de grade, « mon » étant le diminutif de « monsieur », il les punissait en leur retirant cet honneur. Pourtant, jusqu'à une période récente, quand un officier s'adressait à un subalterne à propos d'un autre officier, il l'appelait « Monsieur » sans préciser son grade : « Factionnaire, Monsieur Untel est-il à bord ? ». En réalité, sauf pour les officiers généraux qu'ils doivent appeler « amiral », les civils ont le choix d’appeler un officier « Monsieur/Madame le (au masculin toujours) [son grade] » ou « Monsieur/Madame (tout court) » ou — et c’est effectivement la manière la plus courante — les appellations courtes présentées ci-dessous.

Officiers généraux[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique du corps des Officiers généraux
Grades Rangs et appellations
Code OTAN OF-6 OF-7 OF-8 OF-9
Patte
d'épaule
French Navy-Rama NG-OF6.svg French Navy-Rama NG-OF7.svg French Navy-Rama NG-OF8.svg French Navy-Rama NG-OF9.svg
Grade Contre-amiral Vice-amiral Vice-amiral d'escadre Amiral
Abréviation CA VA VAE AL
Appellation Amiral Amiral Amiral Amiral

Les officiers généraux se distinguent également par une paire d’attentes d’épaules brodés de fils de cannetille dorée d'une largeur de 22 mm, porté sur le veston et le manteau.

Comme en disposent les lois et règlements, le grade le plus élevé dans la Marine est celui de vice-Amiral. Au-delà viennent des distinctions ou, plus exactement, des « rangs et appellations »[2]. Quel que soit le nombre d’étoiles, l’appellation est « amiral ». Le nom d’amiral vient de l’arabe amir al-bahr, qui signifie « prince de la mer ».

Promue contre-amirale en 2002, la contre-amirale Chantal Desbordes, a été la 1re femme officier général de la Marine nationale française. La vice-amirale Anne Cullerre a été promue à ce grade au après avoir commandé la zone maritime du Pacifique (ALPACI).

Durant une trentaine d'années, et jusque dans les années 1990, les capitaines de vaisseau « chefs de division » arboraient une étoile sur leur marque de commandement, à l'instar des officiers généraux, dont la marque de commandement arborait de deux à cinq étoiles. Toutefois, ces chefs de divisions conservaient leur cinq galons sur les manches.

Officiers supérieurs[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique du corps des Officiers supérieurs
Code OTAN OF-3 OF-4 OF-5
Patte
d'épaule
French Navy-Rama NG-OF3.svg French Navy-Rama NG-OF4.svg French Navy-Rama NG-OF5.svg
Grade Capitaine de corvette Capitaine de frégate Capitaine de vaisseau
Abréviation CC CF CV
Appellation Commandant Commandant Commandant
Surnom Corvettard Frégaton Cap de veau

Les officiers supérieurs se distinguent également par une paire d’attentes d’épaules brodés de fils de cannetille dorée d'une largeur de 16 mm, porté sur le veston et le manteau.

Officiers subalternes[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique du corps des Officiers subalternes
Code OTAN OF-1 OF-2
Patte
d'épaule
French Navy NG-oe.svg French Navy NG-aspirant.svg French Navy-Rama NG-OF1.svg French Navy-Rama NG-OF1b.svg French Navy-Rama NG-OF2.svg
Grade Élève-officier Aspirant Enseigne de vaisseau de 2e classe Enseigne de vaisseau de 1re classe Lieutenant de vaisseau
Abréviation EO ASP EV2 EV1 LV
Appellation Monsieur Lieutenant Lieutenant Lieutenant Capitaine
Surnom Midship Midship Loufiat

Les officiers subalternes se distinguent également par une paire d’attentes d’épaules brodés de fils de cannetille dorée d'une largeur de 14 mm, porté sur le veston et le manteau.

Au sein de l'état-major d'une unité, l'appellation « midship » est donnée à l'officier le plus jeune dans le grade le moins élevé (en pratique seuls les aspirants et les EV la reçoivent réellement). Cette appellation n'a pas de caractère officiel. Elle n'est utilisée qu'entre eux par les membres dudit état-major, et dans les situations quasi « privées » : loisirs, détente et repas présidés au « carré ».

Officiers mariniers[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Officier marinier.

Officiers mariniers supérieurs[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique du corps des Officiers mariniers supérieurs
Code OTAN OR-8 OR-9
Patte
d'épaule
French Navy-Rama NG-SO3.svg French Navy-Rama NG-SO4.svg French Navy-Rama NG-SO5.svg
Grade Premier maître Maître principal Major
Abréviation PM MP MAJ
Appellation Premier maître Maître principal Major
Surnom Pé M Cipal

Les maîtres principaux et les majors se distinguent également par une paire d’attentes d’épaules brodés de fils de cannetille dorée d'une largeur de 13 mm. Les premiers maîtres quant à eux ont une paire d'attentes d'épaules en laminette dorée de 10 mm de largeur, traversé dans le sens de la longueur par une raie de soie rouge ponceau. Le tout est porté sur le veston et le manteau.

Les officiers mariniers supérieurs affectés à la musique des équipages de la flotte possèdent un insigne sur le revers du col du veston et du manteau composé d'une lyre brodés de fil doré. Ce même motif remplace l'ancre présente sur les manchons et pattes d’épaules, sauf pour les majors. Ceux occupants la fonction de sous-chef de musique ont en plus une paire de pattes rectangulaires en velours de couleur bleu azur et comportant trois boutons, cousus au bas des manches de vestons et manteaux, et une même patte, plus petite et sans boutons, barrant au milieu et dans le sens de la largeur les galons sur les fourreaux et pattes d’épaules.

Le grade de major est rattaché à celui des officiers mariniers supérieurs depuis 2009. C'était auparavant un corps des majors à grade unique. Depuis la rétrogradation du grade de major dans leur corps de provenance des officiers mariniers supérieurs, et plus particulièrement dans l'inter-armées, afin de le distinguer des majors des autres armées, il arrive de plus en plus d'utiliser le terme de « Maître-major » pour l'appellation argotique du grade de major.

Les surnoms argotiques sont couramment utilisés pour s'adresser à ces personnels.

Officiers mariniers subalternes[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique du corps des Officiers mariniers
Code OTAN OR-5 OR-6
Patte
d'épaule
French Navy EM.png French Navy SMM.png French Navy-Rama NG-SO1.svg French Navy-Rama NG-SO2.svg
Grade Élève maistrancier Maistrancier ou
Quartier-maître admissible
Second maître Maître
Abréviation QMA SM MT
Appellation Quartier-maître Quartier-Maître Second-maître Maître
Surnom Fif Chef Patron

Les officiers mariniers subalternes affectés à la musique des équipages de la flotte possèdent un insigne sur le revers du col du veston et du manteau composé d'une lyre brodée de fil doré. Ce même motif remplace l'ancre présente sur les manchons et pattes d’épaules.

Les sabords rouges sont retirés une fois les élèves de l’école de maistrance brevetés, et prêts à rejoindre leurs écoles de spécialités respectives. L'ensemble des brins retirés de chaque galon (veston, manteau, manchon et pattes d’épaules) doivent être mangés en commun après la remise des diplômes et l'annonce du classement. Les sabords bleus sont retirés une fois l'inscription effective au tableau d'avancement pour le grade de second maître, et également consommés lors d'un rite appelé « passage de la trappe », qui symbolise leur entrée dans la catégorie des officiers mariniers. En effet, de l’incorporation à maistrance jusqu'à l'accession à ce grade, ils sont considérés et gérés comme des équipages.

Les surnoms argotiques sont couramment utilisés pour s'adresser à ces personnels.

Les manchons et pattes d’épaules d'élève-maistrancier et de quartier-maître maistrancier sont également surmontés d'ancres dorées. Il s'agit là d'une erreur de graphisme ou d'une image ancienne (les ancres n'ayant été rajoutées sur les pattes d'épaules et manchons des officiers mariniers et équipages qu'à la fin de la décennie 2000-2010).

Equipages de la flotte[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique du corps de l'équipage
Code OTAN OR-1 OR-2 OR-3 OR-4
Patte
d'épaule
French Navy-Rama NG-M0.svg French Navy-Rama NG-M1.svg French Navy-Rama NG-M2.svg French Navy-Rama NG-M3.svg
Grade Matelot Matelot 1re classe Quartier-Maître de 2e classe Quartier-Maître de 1re classe
Abréviation MOT QM2 QM1
Appellation Matelot Matelot Quartier-Maître Quartier-Maître
Surnom Mousse Crabe Chouf

Le matelot de 2e classe des équipages de la flotte est un marin tout juste engagé, ayant incorporé l’école des matelots, mais n'ayant pas encore été breveté à l’issue de sa formation initiale. Il porte le même manchon que le matelot de 1re classe. Le manchon sans chevron n’est porté que par les mousses, tout au long de leur scolarité à l’école des mousses.

Corps d'officiers de la Marine[modifier | modifier le code]

Les officiers des corps assimilés portent, sur les pattes et manchons d’épaules, ainsi que sur le bas des manches de vestons et manteaux, les mêmes galons que les officiers de marine mais encadrés de parements de couleurs différenciant les corps:

  • administrateurs des affaires maritimes : gris cendré ;
  • professeurs de l'enseignement maritime : pensée ;
  • chefs de musique : bleu azur.

Le personnels d'ancien corps d'officiers de la Marine continuent à porter l'ancre quand ils sont affectés dans la Marine :

D’autres couleurs ont existé mais ne sont plus portées du fait de l'extinction du corps correspondant:

Les officiers du corps des officiers spécialisés de la Marine ne portent pas de parements.

Les officiers généraux disposent :

  • d'une paire d'insignes brodés de cannetille dorée sur velours de la couleur caractéristique du corps, apposés sur les revers du col du veston et du manteau (pour les officiers généraux de 1re classe, l’écusson est souligné d'une barrette) :
    • ingénieurs généraux des études et techniques des travaux maritimes : ancre supportant un rameau de feuilles d'oliviers;
    • administrateurs généraux des affaires maritimes, officiers généraux du corps technique et administratif des affaires maritimes et professeurs généraux de l'enseignement maritime : ancre câblée supportant un rameau de feuilles d'acanthe;
    • commissaires généraux et officiers généraux du corps technique et administratif de la Marine : ancre supportant deux cornes d'abondances croisées;
    • médecins généraux et pharmaciens-chimistes généraux, ainsi que médecins et pharmaciens-chimistes chefs des services de classes normale et hors-classe : ancre supportant un rameau de feuilles d'olivier;
  • d'une paire de pattes rectangulaires en velours de la couleur caractéristique du corps et comportant trois boutons, cousus au bas des manches de vestons et manteaux.
  • de pattes et manchons d’épaules dont l'insigne de corps listé ci-dessus est brodés au-dessus du grade.

À noter que les médecins et pharmaciens-chimistes chefs des services n'ayant pas rang d'officier général portent à la place des étoiles (pattes et manchons d’épaules, bas des manches du veston et du manteau) un insigne brodé de cannetille dorée, composé d'un rameau de feuilles d'oliviers supportant deux serpents se faisant face. Pour les chefs des services hors classe, l'insigne est souligné d'une barrette.

Grade Commissaires Professeurs de l'enseignement maritime Administrateur des affaires maritimes
Officiers généraux
Général hors classe Ajouter une légende ici
« Monsieur le commissaire général »
Général de première classe Ajouter une légende ici
« Monsieur le commissaire général »
Étoiles PGEM1.png
« Monsieur le professeur général »
Galons IG1ETTM.PNG
« Monsieur l'administrateur général »
Général de deuxième classe Ajouter une légende ici
« Monsieur le commissaire général »
Étoiles PGEM2.png
« Monsieur le professeur général »
Galons IG2ETTM.PNG
« Monsieur l'administrateur général »
Officiers supérieurs
Chef de première classe Ajouter une légende ici
« Monsieur le commissaire »
Galons PCEM1.png
« Monsieur le professeur en chef »
Galons AC1AM.png
« Monsieur l'administrateur en chef »
Chef de deuxième classe Ajouter une légende ici
« Monsieur le commissaire »
Galons PCEM2.png
« Monsieur le professeur en chef »
Galons AC2AM.png
« Monsieur l'administrateur en chef »
Principal Ajouter une légende ici
« Monsieur le commissaire »
Galons PPEM.png
« Monsieur le professeur principal »
Galons APAM.png
« Monsieur l'administrateur principal »
Officiers subalternes
Première classe Ajouter une légende ici
« Monsieur le commissaire »
Galons A1AM.png
« Monsieur l'administrateur »
Deuxième classe Ajouter une légende ici
« Monsieur le commissaire »
Galons A2AM.png
« Monsieur l'administrateur »
Troisième classe Ajouter une légende ici
« Monsieur le commissaire »
Galon A3AM.png
« Monsieur l'administrateur »
Aspirant Ajouter une légende ici
« Monsieur le commissaire »
Galon AAM.png
« Monsieur l'administrateur »

L'appellation réglementaire est monsieur le ou madame le suivi du grade sans énoncé de la classe, comme indiqué ci-dessus. Sauf en ce qui concerne les officiers du corps des commissaires pour lesquels l'appellation verbale utilisée est « monsieur (ou madame) le commissaire »[3].

Anciens Grades[modifier | modifier le code]

La Marine royale de l'Ancien Régime avait une structure de grades différente de l'actuelle, fixée progressivement au XVIIe siècle, notamment sous le mandat du cardinal de Richelieu, grand-maître de la navigation, et celui de Jean-Baptiste Colbert, secrétaire d'État à la marine.

De Colbert à la réforme de 1786[modifier | modifier le code]

  • Amiral de France : l'amiral de France était le titulaire d'un grand office de la couronne de France et n'exerçait pas de commandement effectif sur les opérations navales.
  • Vice-amiral de France : les vice-amiraux de France étaient titulaires d'un office et non d'un grade, mais cet office constituait la plus haute dignité qu'un officier de marine pouvait obtenir. À de rares exceptions près, les vice-amiraux ne commandaient pas d'opération navale en raison de leur âge élevé.
  • Lieutenant général des armées navales : les lieutenants généraux occupaient le plus important grade de la hiérarchie des officiers de marine.
  • Chef d'escadre : les chefs d'escadre occupaient le premier grade d'officier général.
  • Capitaine de vaisseau : les capitaines de vaisseau occupaient un grade du « Grand corps », responsable des plus importants bâtiments de la flotte.
  • Capitaine de vaisseau et de port : les capitaines de vaisseau et de port étaient des officiers d'administration, chargés de la gestion des installations à terre de la marine.
  • Capitaine de frégate : les capitaines de frégate appartenaient au Grand corps. Le grade fut supprimé en 1752.
  • Lieutenant de vaisseau : les lieutenants de vaisseau appartenaient au Grand corps, chargé du commandement d'unités légères ou dans l'état-major des bâtiments importants.
  • Lieutenant de vaisseau et de port : les lieutenants de vaisseau et de port étaient, comme les capitaines de vaisseau et de port, des officiers d'administration.
  • Capitaine de brulôt : les capitaines de brulôt appartenaient aux « grades intermédiaires » créés pour constituer une possibilité d'avancement aux officiers « bleus » qui n'étaient pas issus de la formation du Grand corps.
  • Enseigne de vaisseau : les enseignes de vaisseau appartenaient au Grand corps.
  • Enseigne de vaisseau et de port : les enseignes de vaisseau et de port étaient, comme les capitaines de vaisseau et de port, des officiers d'administration.
  • Lieutenant de frégate : les lieutenant de frégate appartenaient aux « grades intermédiaires » créés pour constituer une possibilité d'avancement aux officiers « bleus » qui n'étaient pas issus de la formation du Grand corps.
  • Capitaine de flûte : les capitaines de flûte appartenaient aux « grades intermédiaires » créés pour constituer une possibilité d'avancement aux maîtres pilotes.
  • Garde de la Marine : les gardes de la Marine étaient des officiers en formation, destinés à intégrer le Grand corps. Parmi les gardes de la Marine (ou garde-marines), on distinguait les gardes du pavillon, qui constituaient théoriquement l'élite du grade.
  • Maître amiral : les maîtres amiraux sont les officiers maistranciers des spécialités de la manœuvre, du pilotage et de l'artillerie navale affectés à bord d'un navire amiral.
  • Maître vice-amiral : les maîtres amiraux sont les officiers maistranciers des spécialités de la manœuvre, du pilotage et de l'artillerie navale affectés à bord d'un navire ou commande un vice-amiral.
  • Maître : officier maistrancier de haut rang, spécialiste dans six filières (manœuvriers, pilotes, canonniers, charpentiers, calfats, voiliers).
  • Premier maître/pilote/canonnier/charpentier/calfat/voilier.
  • Second maître/pilote/canonnier/charpentier/calfat/voilier.
  • Aide pilote/canonnier/charpentier/calfat/voilier.
  • Contre maître ou patron de chaloupe.
  • Quartier maître ou patron de canot.

De 1786 à 1791[modifier | modifier le code]

En 1786, la hiérarchie des grades fut révisée pour supprimer la différence entre le Grand corps et les grades intermédiaires.

  • Amiral de France : l'amiral de France était le titulaire d'un grand office de la couronne de France et n'exerçait pas de commandement effectif sur les opérations navales.
  • Vice-amiral de France : les vice-amiraux de France étaient titulaires d'office et non d'un grade, mais cet office constituait la plus haute dignité qu'un officier de marine pouvait obtenir. À de rares exceptions près, les vice-amiraux ne commandaient pas d'opération navale en raison de leur âge élevé.
  • Lieutenant général des armées navales : les lieutenants généraux occupaient le plus important grade de la hiérarchie des officiers de marine.
  • Chef d'escadre : les chefs d'escadre occupaient le premier grade d'officier général.
  • Capitaine de vaisseau : les capitaines de vaisseau étaient responsables des plus importants bâtiments de la flotte.
  • Major de vaisseau : les majors de vaisseau étaient nommés parmi les lieutenants de vaisseau anciens pour occuper les fonctions de second à bord des plus importants bâtiments de la flotte.
  • Lieutenant de vaisseau : les lieutenants de vaisseau étaient chargés du commandement d'unités légères ou dans l'état-major des bâtiments importants. Les anciens enseignes de vaisseau et une partie des capitaines de brûlot furent intégrés au grade de lieutenant de vaisseau en 1786.
  • Lieutenant de port : les lieutenants de port étaient des officiers d'administration remplaçant les lieutenants de vaisseau et de port.
  • Sous-lieutenant de vaisseau : les sous-lieutenants de vaisseau étaient les anciens lieutenants de frégate et les anciens capitaines de flûte, rassemblés dans un même grade.
  • Sous-lieutenant de port : les sous-lieutenants de port étaient des officiers d'administration remplaçant les enseignes de vaisseau et de port.
  • Élèves de la Marine : les élèves de la Marine étaient des officiers en formation, destinés à faire carrière dans la hiérarchie des officiers de vaisseau ou des officiers de port.
  • Maître vice-amiral : les maîtres amiraux sont les officiers maistranciers des spécialités de la manœuvre, du pilotage et de l'artillerie navale affectés à bord d'un navire ou commande un vice-amiral.
  • Maître : officier maistrancier de haut rang, spécialiste dans six filières (manœuvriers, pilotes, canonniers, charpentiers, calfats, voiliers).
  • Premier maître/pilote/canonnier/charpentier/calfat/voilier.
  • Second maître/pilote/canonnier/charpentier/calfat/voilier.
  • Aide pilote/canonnier/charpentier/calfat/voilier.
  • Contre maître ou patron de chaloupe.
  • Quartier maître ou patron de canot

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Instruction n°1 DEF/EMM/RH/CPM relative aux uniformes et tenues dans la Marine du .
  2. Les nominations sont prononcées ainsi : « Par décret du…, le vice-amiral M… prend rang et appellation de vice-amiral d'escadre à compter du  » ou bien encore : « Le vice-amiral d'escadre N… prend rang et appellation d'amiral à compter du  ».
  3. Instruction N°201710/DEF/SGA/DFP/FM/1 d'application du décret relatif à la discipline générale militaire.