ALPACI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dans la Marine française, l'acronyme Alpaci désigne l'officier général de marine commandant de la zone maritime de l'océan Pacifique et les forces maritimes de l'océan Pacifique (flotte du Pacifique). Il est également commandant supérieur des forces armées en Polynésie française (COMSUP Papeete) et commandant du centre d'expérimentation du Pacifique. Alpaci et son état-major sont basés à Papeete.

Zone de compétence[modifier | modifier le code]

Zone de responsabilité de l'ALPACI

Alpaci a compétence sur la zone maritime de l'océan Pacifique, qui s'étend des détroits indonésiens, à la côte australienne et au méridien du cap sud de la Tasmanie à l'ouest, à la côte américaine à l'est. En revanche la zone entourant la Nouvelle-Calédonie est sous la responsabilité du commandant supérieur des forces armées de Nouvelle-Calédonie (COMSUP Nouméa).

Missions[modifier | modifier le code]

En tant que commandant de zone maritime, Alpaci relève directement du chef d'état-major des armées (CEMA); en tant que commandant de forces maritimes, Alpaci relève de l'amiral commandant la force d'action navale (ALFAN) pour la gestion, l'entraînement et la préparation des unités affectées de manière permanente en océan Pacifique.

Alpaci assure le contrôle opérationnel des unités et forces maritimes déployés dans sa zone de compétence, à moins qu'un autre officier général n'ait été désigné à cet effet pour une opération particulière.

Alpaci assure également une forte activité de diplomatie de défense auprès de tous les pays de la zone, et cherche systématiquement à construire et développer avec eux une coopération militaire.

Il bénéficie des bases navales de Fare Ute à Papeete et de la Pointe Chaleix à Nouméa.

Malgré l'immensité de sa zone de responsabilité, ce grand commandement a perdu de son importance en raison de l'arrêt des expérimentations nucléaires et du relativement faible intérêt stratégique de la zone du Pacifique Sud.

Unités déployées[modifier | modifier le code]

La frégate Vendémiaire manœuvrant dans le port de Papeete
Permanentes
  • Les frégates de surveillance Prairial et Vendémiaire (basées respectivement à Papeete et à Nouméa) dotées chacune d'un hélicoptère Alouette III.
Occasionnelles
  • Le groupe école Jeanne d'Arc composé d'un Bâtiment de Projection et de Commandement et d'une frégate fait chaque année un passage dans la zone de compétence ALPACI.
  • Des bâtiments en traversée de longue durée peuvent également transiter par la zone et être placés sous l'autorité d'ALPACI.

Missions accomplies par les forces navales dans l'océan Pacifique[modifier | modifier le code]

  • Opération Santal (-) au Timor oriental

Amiraux ayant commandé la zone maritime de l’océan Pacifique (ALPACI)[modifier | modifier le code]

Denis Bertrand
No. d'ordre Grade, prénom & nom Prise de commandement Fin de commandement
1. Capitaine de vaisseau Jean Pétesch 1963
2. Contre-amiral Jacques Thabaud
3. Contre-amiral Jacques Guillon
4. Contre-amiral Tellier 1969
5. Contre-amiral Donatien Levesque 1969 1971
6. Contre-amiral Henri Laure 1971 1972
7. Vice-amiral Christian Claverie 1972 1974
8. Vice-amiral Jean Tardy 1974 1976
9. Contre-amiral Gérard de Castelbajac 1976 1978
10. Vice-amiral Yves Leenhardt 1978 1980
11. Vice-amiral Jacques Choupin
12. Vice-amiral Jean Montpellier 1984
13. Vice-amiral René Hugues 1984 1986
14. Vice-amiral Pierre Thireaut 1986 1988
15. Contre-amiral Jean Bergot 1988 1990
16. Contre-amiral François Quérat 1990 1993
17. Vice-amiral Philippe Euverte 1993 1996
18. Vice-amiral André Le Berre 1996 1998
19. Vice-amiral Jean Moulin 2000
20. Vice-amiral Amaury Pourcher du Ruellé du Chéné 2000
21. Vice-amiral Louis Dubessey de Contenson
22. Vice-amiral Patrick Giaume
23. Contre-amiral Frédéric Maurice
24. Contre-amiral Jean-Louis Vichot
25. Contre-amiral Jérôme Régnier
26. Contre-amirale Anne Cullerre
27. Contre-amiral Bernard-Antoine Morio de L’Isle
28. Contre-amiral Denis Bertrand
29. Contre-amiral Laurent Lebreton ... continue

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]