Gérald Baticle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gérald Baticle
Image illustrative de l’article Gérald Baticle
Biographie
Nom Gérald Edmond Louis Baticle
Nationalité Français
Naissance (53 ans)
Amiens (France)
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
1978-1983 JS Quevauvillers
1983-1987 Amiens SC
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1987-1991 Amiens SC0
1991-1995 AJ Auxerre104 0(33)
1995-1998 RC Strasbourg132 0(34)
1998-1999 AJ Auxerre040 00(4)
1999-2002 FC Metz088 0(26)
2002-2003 ES Troyes AC032 00(1)
2003-2004 Le Havre AC033 00(4)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2005-2008 AJ Auxerrejeunes
2008-2009 Stade brestois7v 5n 11d
2011-2021 Olympique lyonnais(adjoint)
2021-2022 Angers SCO12v 13n 29d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 24 novembre 2022

Gérald Baticle, né le à Amiens (Somme), est un ancien joueur de football français reconverti en entraîneur. En 2019, il devient brièvement l'entraîneur par intérim de l'Olympique lyonnais, après le licenciement de Sylvinho[1] et avant l'arrivée de Rudi Garcia[2]. Il est entraîneur d'Angers SCO entre 2021 et 2022 mais devant un nombre de défaites importantes (29 défaites contre 25 victoires ou nuls) et une dernière place en ligue 1, il est mis à l’écart.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Il arrive à l'AJ Auxerre en 1991, après une bonne saison à Amiens, qui a vu le club picard monter en Division 2 et atteindre les 1/32 de finale de la Coupe de France (éliminé par Fécamp, 1-1, 3-5 aux tirs au but). Après une première saison d'adaptation en Division 1, où il marque tout de même 8 buts en 24 matches de championnat, il explose la saison suivante. Effectivement, lors de cette saison 1992-1993, il gagne ses galons de titulaire, marque 9 buts en 32 matches de championnat, mais surtout participe à l'épopée du club auxerrois en Coupe de l'UEFA, qui se termine en demi-finale aux tirs au but contre le Borussia Dortmund (0-2, 2-0 et 5-6 aux tirs au but). Il termine meilleur buteur de cette Coupe de l'UEFA avec 8 buts.

L'année suivante, il remporte la Coupe de France contre le Montpellier HSC en inscrivant le deuxième des trois buts auxerrois en finale et aide son club à se hisser à la 3e place du podium en championnat. Après une saison 1994-1995 difficile sur le plan personnel, qui voit le club auxerrois se classer 4e du championnat et atteindre les 1/4 de finale de la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe, Gérald quitte l'AJ Auxerre un an avant le doublé historique (coupe-championnat) de 1996, pour rejoindre le RC Strasbourg.

Il remporte la Coupe de la Ligue en 1997 avec le brassard de capitaine. Strasbourg n'avait plus remporté le moindre titre depuis le sacre de champion en 1979. Cette victoire qualifie le club pour la Coupe de l'UEFA de 1998. Il participe alors à l'une des plus belles campagnes européenne du club alsacien. En effet, Strasbourg élimine les Glasgow Rangers, Liverpool FC, avant d'être éliminé en huitièmes de finale par l'Inter Milan futur vainqueur de l'épreuve. Entre le 20 septembre 1996 et le 9 mai 1998, Gérald Baticle a porté 65 fois de suite le brassard [3]de capitaine du Racing. Seuls 2 joueurs ont fait plus depuis les années 50 : le légendaire René Hauss (111) et le non moins légendaire Dominique Dropsy (74). À l'intersaison 1998-1999, il retourne pourtant à l'AJ Auxerre. Mais ne retrouvant pas son niveau de jeu, il quitte à nouveau les bords de l'Yonne, lors du mercato d'hiver 1999. Il rejoint alors l'effectif du FC Metz. Il se relance avec l'équipe lorraine en inscrivant quinze buts lors la saison 2000-2001, son record en ligue 1. Il finit sa carrière à l'ES Troyes AC, puis au Havre AC en Ligue 2.

Au cours de sa carrière, il fut appelé en équipe de France A'.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Au terme de sa carrière de joueur, il se tourne vers l'entraînement. Il passe ses diplômes avec succès, obtenant en février 2006 le BEES 2e degré[4], puis le Diplôme d'entraîneur de football (DEF), dernière étape avant le Diplôme d'entraîneur professionnel de football.

Après une saison d'observation où il est formé par Guy Roux, il remplace, à l'été 2005, Laurent Lesgent à la tête des 18 ans nationaux de l'AJ Auxerre. En 2007, il conduit son équipe jusqu'en finale de la Coupe Gambardella, perdue aux tirs au but contre le FC Sochaux.

À la suite du limogeage de Pascal Janin au Stade brestois[5], il est convoité pour entrainer l'équipe première en Ligue 2. Il démissionne de sa fonction à Auxerre à la fin du mois d'octobre 2008 alors qu'il disposait d'un contrat de trois ans à partir de [6]. Le , il devient le nouvel entraîneur de la formation bretonne[7] bien qu'étant officiellement engagé au titre de manager sportif car il n'est pas détenteur du diplôme d'entraîneur professionnel de football (DEPF) contrairement à son adjoint André Guesdon[6]. Son premier match sur le banc brestois se solde sur une belle victoire : 4-0 face au SC Bastia.
Le , il est démis de ses fonctions d'entraîneur du stade Brestois[8], après avoir récolté seulement 23 points en 20 matchs, et en laissant Brest à la 18e place de Ligue 2. Il est remplacé par Alex Dupont.

Il entretient depuis longtemps une grande amitié avec Corentin Martins, directeur sportif du Stade brestois 29. Depuis 2010, il est consultant Canal+, principalement sur les matchs du championnat d'Angleterre, et participe à l'émission Les Spécialistes. Le , il est nommé entraîneur de l'équipe des moins de 19 ans de l'Olympique lyonnais en remplacement de Patrick Paillot.

En , il devient entraineur-adjoint de l'équipe de Ligue 1, au côté de Rémi Garde, plus particulièrement chargé des attaquants[9]. Le , il a l'occasion de diriger l'équipe de l'OL lors d'un match de ligue 1 en déplacement à Guingamp alors que Bruno Génésio, l'entraineur, est malade.

Le , Sylvinho l'entraîneur principal de l'Olympique lyonnais est limogé. Il est alors désigné par le club pour prendre l'intérim sous la direction de Juninho.

Le , il devient le nouvel entraineur d'Angers SCO, succédant ainsi à Stéphane Moulin[10].

Palmarès joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès entraîneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'OL débarque Sylvinho », sur eurosport.fr, (consulté le )
  2. «Rudi Garcia nommé entraîneur de Lyon»
  3. « Les statistiques de Gérald Baticle », sur racingdatabase.eu (consulté le )
  4. « Formation : Cadres - Les candidats reçus », sur web.archive.org, (consulté le )
  5. Brest limoge Janin..., sur francefootball.fr.fr
  6. a et b Patrice Salaün, « Baticle enfin à Brest », L'Équipe, no 19840,‎ , p. 9.
  7. ... et engage Baticle, sur francefootball.fr
  8. Baticle licencié, sur lequipe.fr
  9. « Site officiel de l'Olympique Lyonnais / OL.fr », sur OL.fr (consulté le ).
  10. «Gérald Baticle va bien entraîner Angers»

Liens externes[modifier | modifier le code]