Fuzz (effet audio)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fuzz (sonorisation))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fuzz.
Photo de la pédale Arbiter Fuzz Face, construite vers 1967
Arbiter Fuzz Face (env. 1967)

La fuzz (mot anglais - prononcer feuzz) est la première des pédales d'effet de saturation ayant été utilisée par les guitaristes et les bassistes électriques.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Intérieur d'une pédale de Fuzz Arbiter Fuzzface : circuit, pile pour l'alimentation, jacks (entrée et sortie) et potentiomètres (gain, volume)

Cette pédale d'effet principalement utilisée dans le milieu du rock et ses diverses variantes a pour but de produire une saturation du signal sonore - généralement en provenance des micros d'une guitare ou d'une basse - afin de donner à celui-ci une saturation avec une coloration singulière.

Principe[modifier | modifier le code]

Le terme fuzz désigne à la fois une pédale d'effet et un type de saturation particulier. La saturation du son est due à un fort écrêtage du signal électrique d'entrée de l'instrument. Plus l'écrêtage est important plus le son est distordu.

Fuzz au germanium[modifier | modifier le code]

Dans le cas des premières pédales Fuzz, cet écrêtage est réalisé par des transistors au germanium (types courants à la fin des années 1950), qui ne sont pas utilisés sur d'autres pédales de distorsion dites classiques et plus récentes. Les transistor au germanium sont sensibles à l'humidité et à la chaleur, ce qui est un inconvénient sur scène. Les transistors doivent en outre être appairés pour sonner correctement : une faible variation dans la valeur des composants entraîne de grandes différences sonores entre chaque pédale[1].

Fuzz au silicium[modifier | modifier le code]

Pour résoudre les problèmes liés aux transistors au germanium, les fabricants ont construit des fuzz au silicium. Cela permet d'avoir des pédales produites en masse qui sonnent identiques, sans devoir appairer les composants. Ces fuzz ont en général une sonorité plus claire, parfois jugée agressive[1].

Son[modifier | modifier le code]

Le montage simple, particulier et la distorsion asymétrique en font un effet puissant et polyvalent. On peut faire varier la saturation avec le bouton de volume de la guitare, en allant du crunch à la saturation très granuleuse.

Circuit d'une fuzz face au germanium (deux transistors NKT275)

Popularisation[modifier | modifier le code]

Pédale d'effet Fuzz (Guyatone TZ2)

Nombreux sont les artistes qui ont popularisé l'effet, notamment Jimi Hendrix (Purple haze) et nombre de ses compositions, les Rolling Stones ((I Can't Get No) Satisfaction) ainsi que de nombreux autres groupes garage et/ou psychédéliques. L'effet fuzz fait désormais partie des standards en termes d'effets pour guitare et basse.

Photo de trois modèles de fuzz Tone Bender par Vox.
Trois modèles de fuzz Tone Bender par Vox.

On entend pour la première fois cet effet en 1957 sur The train kept a rollin de Johnny Burnette, au départ à cause d'un défaut de l'amplificateur, mais le groupe apprécia le résultat et décida de jouer le morceau ainsi. Mais c'est Link Wray qui le popularisera et le développera largement dès 1958, inventant en même temps le « gros son » à travers des morceaux comme Rumble, Aces of spades et bien sûr, The Fuzz. Le son fuzz est au départ « fabriqué maison » en trafiquant les amplificateurs et en jouant au maximum afin de faire saturer le son. Le groupe garage The Sonics utilisera la même méthode que Link Wray.

La pédale de fuzz la plus célèbre est sans doute la Fuzz Face utilisée par Jimi Hendrix, les Maestro Fuzz Tone, Mosrite Fuzzrite et probablement la Solasound Tonebender la précèdent, cependant elle s'est rapidement fait un nom et a véritablement changé la façon d'utiliser les guitares électriques.

Une fuzz plus récente : la Fuzz Factory de Zvex.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Best Fuzz Pedal - Learn about Germanium vs Silicon. », sur screaminfx.com (consulté le 25 août 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]