Freneuse-sur-Risle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Freneuse.

Freneuse-sur-Risle
Freneuse-sur-Risle
Le lavoir.
Blason de Freneuse-sur-Risle
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Pont-Audemer
Intercommunalité Communauté de communes de Pont-Audemer / Val de Risle
Maire
Mandat
Étienne Brongniart
2014-2020
Code postal 27290
Code commune 27267
Démographie
Gentilé Freneusien
Population
municipale
358 hab. (2016 en augmentation de 2,87 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 14″ nord, 0° 40′ 28″ est
Altitude Min. 35 m
Max. 155 m
Superficie 8,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Freneuse-sur-Risle

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Freneuse-sur-Risle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Freneuse-sur-Risle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Freneuse-sur-Risle

Freneuse-sur-Risle est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Freneuse-sur-Risle se situe dans le Nord-Ouest du département de l'Eure en région Normandie. Localisée sur les bords de la vallée de la Risle, elle appartient à la région naturelle du Lieuvin et jouxte celle de la campagne du Neubourg[1]. Sa superficie est de 120 ha.

Communes limitrophes de Brionne[2]
Saint-Philbert-sur-Risle Glos-sur-Risle,
Saint-Grégoire-du-Vièvre, Livet-sur-Authou Brionne[2] Glos-sur-Risle, Pont-Authou
Livet-sur-Authou Livet-sur-Authou, Authou Authou

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Risle[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Frainosa en 1164[4].

Du latin tardif Fraxinosa, « lieu où poussent des frênes »[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Freneuse se situait sur le passage de la voie Gauloise qui allait de Rouen à Lisieux. Placé sous le patronage de saint Ouen, ce village faisait partie de la forêt du Vièvre donnée à Raoult d'Ivry pour avoir tué un ours. Son fils Jean, eut Freneuse dans son lot et il en fit don aux évêques d'Avranches. L'alliance de Mathilde de Freneuse avec Guillaume de la Mare fit passer aux seigneurs de la Mare-Gouvis à Sainte-Opportune, la seigneurie et le patronage de la paroisse de Freneuse qu'ils possédaient sous la suzeraineté des évêques d'Avranches. En 1541, le fief de Freneuse appartenait à Loyse de Bourbon, duchesse de Montpensier, princesse de la Roche-sur-Yon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Marcel Blot    
mars 2008 En cours Étienne Brongniart DVG Professeur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2016, la commune comptait 358 habitants[Note 1], en augmentation de 2,87 % par rapport à 2011 (Eure : +2,5 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
760785861724833950950855830
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
800753778767776702680659600
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
626523480432449488416460454
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
463469406359347340337337353
2016 - - - - - - - -
358--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune de Freneuse-sur-Risle compte plusieurs édifices inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel :

  • L'église Saint-Ouen (XVe)[9]. Cette église est de plan rectangulaire classique avec chœur légèrement débordant. Elle présente quelques beaux vestiges de son ancienneté, notamment le portail occidental et la baie monolithe au fond de la nef de l'époque romane. La nef date du XVe siècle et les baies du XVIIIe siècle. Le chœur, lui, est probablement antérieur au XVe siècle. Le porche et la croix de cimetière sont du XIXe siècle. L'église était placée sous le patronage de l'évêque d'Avranches ;
  • La mairie, école du XIXe siècle [10]. Elle a été édifiée d'après les plans de Perrée, certainement en 1877 ;
  • Un château du XVIIIe siècle au lieu-dit la Viéville[11]. Le logis a été construit vers 1746. Il ne subsiste du colombier que le soubassement ;
  • Un manoir du XVIIIe siècle au lieu-dit les Coudraies[12] ;
  • Un édifice fortifié au lieu-dit la Mare Dolent[13] ;
  • Un moulin datant peut-être du XVIe siècle[14] ;
  • Deux maisons : l'une du XIXe siècle[15], l'autre du XVIIIe siècle au lieu-dit la Motte[16].

Autre lieu :

  • Un gué situé sur le GR 224 datant de 1830 'le gué de la Salle' récemment remis en valeur [réf. nécessaire].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La vallée de la Risle.

Natura 2000[modifier | modifier le code]

  • Risle, Guiel, Charentonne[17].

ZNIEFF de type 2[modifier | modifier le code]

Sites classés[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Nicolas de Grouchy, seigneur de la Marre Gouvis, chevalier de l'ordre de Saint-Louis en 1715, capitaine de vaisseau du roi en 1728, capitaine général des garde-côtes à Dieppe.
  • David Hallyday et Estelle Lefébure se marient le 15 septembre 1989 à Freneuse-sur-Risle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Freneuse-sur-Risle.svg

Les armoiries de la commune se blasonnent ainsi :

d'argent au chevron d'azur chargé de trois merlettes d'or, accompagné de trois fers à cheval de sable, cloutés du champ.

Brevet d'armoiries officiellement enregistré le 4 juillet 1998 sous le numéro 411/1998.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.atlaspaysages.hautenormandie.fr/CONNAITRE-LES-PAYSAGES-HAUTS-NORMANDS/Les-pays-de-l-ouest-de-l-Eure/Le-Lieuvin (consulté le 30 décembre 2016).
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Risle (H6--0200) ».
  4. a et b François de Beaurepaire - 1981 - Les noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure - Page 113.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Église Paroissiale Saint-Ouen », notice no IA00019655, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Mairie, école », notice no IA00019653, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Château », notice no IA00019650, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Manoir », notice no IA00019656, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Édifice fortifié », notice no IA00019654, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Usines », notice no IA00102339, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Maison », notice no IA00019652, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Maison », notice no IA00019651, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. « Risle, Guiel, Charentonne », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 18 avril 2016)
  18. « La vallée de la Risle de Brionne à Pont-Audemer, la forêt de Montfort », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 18 avril 2016).
  19. « Le vallon de l'Authou à Freneuse-sur-Risle, Livet-sur-Authou, Saint-Grégoire-du-Vièvre », sur Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement Normandie (consulté le 2 août 2017).
  20. « La vallée de la Risle à Appeville-Annebault, Écaquelon, Freneuse-sur-Risle, Glos-sur-Risle, Illeville-sur-Montfort, Montfort-sur-Risle, Pont-Authou, Saint-Philbert-sur-Risle, Thierville », sur Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement Normandie (consulté le 2 août 2017).