Forêt de Senonches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forêt de Senonches
Image illustrative de l’article Forêt de Senonches
La forêt de Senonches en automne.
Localisation
Position Senonches
Coordonnées 48° 32′ nord, 1° 00′ est
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Géographie
Superficie 4 286 ha[1]
Altitude
 · Maximale
 · Minimale

278 m
182 m
Compléments
Protection Fiche FR2400550 - Arc forestier du Perche d'Eure-et-Loir sur le réseau Natura 2000.
Statut Forêt domaniale
Administration ONF
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
Forêt de Senonches
Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir
(Voir situation sur carte : Eure-et-Loir)
Forêt de Senonches
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Forêt de Senonches

La partie domaniale de la forêt de Senonches, d'une superficie de 4 286 ha, est l'une des grandes forêts de la région naturelle du Perche et l'un des restes de l'ancienne Silva Pertica qui la couvrait jadis. Elle est la plus grande du département d'Eure-et-Loir et l'une des plus importantes de France.

Avec sa partie privée, elle forme un massif d'environ 8 000 ha qui s'étend de Senonches à la Ferté-Vidame.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ensemble du massif forestier est probablement le reste de la grande forêt des Carnutes : il touche presque aux massifs voisins de Bellême, Montécot, Châteauneuf-en-Thymerais.

Cette forêt est devenue domaniale à la Révolution, en 1790.

Présentation[modifier | modifier le code]

La forêt domaniale est présente sur les communes de Senonches, Belhomert, Digny et Le Mesnil-Thomas.

C'est, à l'origine, une hêtraie à houx, traitée en chênaie par l'Office national des forêts (ONF).
Selon l'ONF, les principales essences se répartiraient de la manière suivante[2] :

  • Chêne sessile : 73 % ;
  • Hêtre : 18 % ;
  • Résineux : 5 % ;
  • Autres feuillus : 2 %.

Sa partie privée double au moins la surface domaniale. Elle est beaucoup plus riche en espèces végétales et arbustives notamment.

Arbres remarquables[modifier | modifier le code]

Le « Chêne fauteuil »[modifier | modifier le code]

Situé près du rond de Condé, ce chêne rouvre ou sessile, âgé de 285 ans en 1980, a une circonférence de 6,8 m[3]. Il est composé de cinq tiges au creux desquelles il était possible de s'asseoir.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le chêne « Les trois frères »[modifier | modifier le code]

Située près du rond d'Angoulême, cette cépée de trois chênes sessiles, âgée de 325 ans en 2010, mesurait 32 m de hauteur à cette date. Son diamètre à 1,30 m du sol était de 1,75 m et sa circonférence de 5,5 m[4].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]