Farinelli (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Farinelli
Description de l'image Farinelli (film).png.
Réalisation Gérard Corbiau
Scénario Andrée Corbiau
Gérard Corbiau
Marcel Beaulieu
Musique Christophe Rousset
Acteurs principaux
Sociétés de production Stephan-Films
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Biographique
Durée 111 minutes
Sortie 1994

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Farinelli est un film italo-belgo-français co-écrit et réalisé par Gérard Corbiau, sorti en 1994. Il s'agit d'un portrait sur Farinelli, castrat italien du XVIIIe siècle.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Riccardo Broschi décide de faire castrer son petit frère Carlo, futur Farinelli, en maquillant cela sous la forme d'un « accident », afin qu'il puisse conserver cette voix cristalline sensationnelle sans laquelle la musique de Riccardo, qui est compositeur, ne vaudrait rien. Le jeune homme parcourt les opéras avec son frère. Une jeune femme, Alexandra, vient un jour demander aux frères Broschi de donner une représentation dans un théâtre de Londres en pleine faillite, l'Opera of the Nobility, dirigé par Nicola Porpora, l'ancien maître des deux frères. Ils acceptent. C'est alors que s'engage la concurrence entre les Broschi qui veulent sauver l'Opera of the Nobility et le Covent Garden, le théâtre dirigé par le celèbre compositeur Haendel. L'Opera of the Nobility gagne considérablement en popularité, mais Haendel tente par tous les moyens de récupérer la voix exceptionnelle de Farinelli. Haendel fait une allusion à « l'accident » qui a coûté sa virilité à Farinelli. Ce dernier découvre alors la vérité et la relation privilégiée qu'il avait avec Riccardo s'efface. Farinelli et Alexandra sont amoureux. Riccardo, qui cherche à se faire pardonner et à rendre une vie « normale » à son petit frère, fait un enfant à Alexandra, puis part s'engager dans l'armée. Il disparaît de la vie de Farinelli, que l'on voit, dans l'une des dernières scènes du film, embrasser le ventre arrondi par la grossesse d’Alexandra.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données d'Unifrance.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu en Allemagne, à Bayreuth et à Erlangen pour le Markgrafentheater (de), situés en Bavière, ainsi qu'en Espagne et en Italie[1].

Musique[modifier | modifier le code]

Compositeurs dont la musique est utilisée dans le film : Haendel, Hasse, Porpora, Riccardo Broschi (frère de Carlo, le chanteur), Pergolèse.

Pour reconstituer la voix du castrat interprété par Stefano Dionisi, il a initialement été fait appel à l'IRCAM pour réaliser une voix de synthèse. Le résultat n'étant pas réaliste, c'est Jean-Claude Gaberel, directeur artistique et ingénieur du son qui a enregistré séparément l'orchestre et la voix d'un contre-ténor (Derek Lee Ragin) et d'une soprano colorature (Ewa Małas-Godlewska (en)) et ensuite réalisé le montage ainsi que le mixage et le mastering des deux voix avec l'orchestre. Ensuite la voix a été traitée par des techniques sophistiquées développées à l'IRCAM pour unifier et donner la couche de vernis finale à la voix avant que celle-ci ne retourne dans le studio de Jean-Claude Gaberel pour être synchronisée avec l'orchestre. L'enregistrement a été réalisé à l'Arsenal de Metz en juillet 1993, sous la direction de Christophe Rousset avec son ensemble Les Talens Lyriques.

La bande originale Farinelli, Il Castrato est sortie en 1994 chez Auvidis Travelling (France)[2] :

No TitreMusiqueArrangement Durée
1. Son qual nave ch'agitataRiccardo Broschi 8:10
2. Alto GioveNicola Porpora 4:34
3. Se al labbro mio non crediRiccardo BroschiChristophe Rousset 4:55
4. Ombra fedele anch'ioRiccardo Broschi 9:32
5. ArtaserseJohann Adolf Hasse 5:58
6. Lascia ch'io piangaGeorg Friedrich Haendel 3:59
7. Cara sposaGeorg Friedrich Haendel 9:16
8. RinaldoGeorg Friedrich Haendel 3:49
9. Generoso risuegliati o coreJohann Adolf Hasse 1:28
10. Salve reginaGeorg Friedrich Haendel 3:44
11. Alto GioveChristophe Rousset 4:28

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Prix[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Véracité historique[modifier | modifier le code]

De nombreux éléments du film relèvent de la fiction. Par exemple, la relation entre les frères Broschi, le rôle de Riccardo Broschi dans la castration de son frère, les interventions de Haendel. De plus, selon les témoignages à son sujet, le caractère de Farinelli, dans le fond comme dans ses manières, aurait été tout autre. Il en va de même pour la voix de Farinelli dans ce film, certainement très différente de la voix qu'il devait vraiment avoir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Farinelli sur l’Internet Movie Database (consulté le 21 juin 2022).
  2. (en) « Farinelli, Il Castrato », sur Discogs (consulté le 21 juin 2022).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]